Pahang

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

3° 45′ N 102° 30′ E / 3.75, 102.5 ()

Pahang Darul Makmur
ڨهڠ دار المعمور
Drapeau de Pahang Darul Makmur
Drapeau
Carte  de l'État
Carte de l'État
Administration
Pays Drapeau de la Malaisie Malaisie
Statut État
Capitale Kuantan
Capitale royale Pekan
Sultan Haji Ahmad Shah
Ministre exécutif Dato' Seri Adnan Yaakob
Démographie
Population 1 372 500 hab. (est. 2005)
Densité 38 hab./km2
Géographie
Coordonnées 3° 45′ N 102° 30′ E / 3.75, 102.5 ()3° 45′ Nord 102° 30′ Est / 3.75, 102.5 ()  
Superficie 3 596 400 ha = 35 964 km2

Pahang est le plus grand État de la Malaisie péninsulaire avec 35 964 km². Sa capitale est la ville de Kuantan, située sur la côte est de la mer de Chine méridionale.

Géographie[modifier | modifier le code]

Histoire[modifier | modifier le code]

Le nom de Pahang est attesté dès le XIVe siècle après J.-C. Le Nagarakertagama, poème épique écrit en 1365 sous le règne du roi Hayam Wuruk (1350-89) de Majapahit dans l'Est de l'île indonésienne de Java, dresse une liste des contrées tributaires de Majapahit qui va de Pahang à Gurun dans les Moluques, en passant par Malayu (Jambi) à Sumatra et Bakulapura à Bornéo. En réalité, le territoire contrôlé par Majapahit ne s'étendait que sur une partie de l'Est et du centre de Java. Les contrées tributaires étaient en fait des comptoirs formant un réseau commercial dont Majapahit était le centre. Majapahit y envoyait des dignitaires dont le rôle était de s'assurer que ces comptoirs ne s'adonnaient pas à un commerce privé qui échapperait au royaume.

La plus ancienne inscription trouvée à Pahang est la tombe de son premier sultan, Muhammad Shah, datée de 1475 après J.-C.

En 1584, après des guerres de successions qui se traduisent par la mort de tous les héritiers mâles du royaume de Patani, c'est la princesse Ijau qui monte sur le trône. Bien que Patani soit vassale du royaume siamois d'Ayutthaya, Ijau renforce les liens avec Johor et Pahang. Cette politique de relative indépendance vis-à-vis d'Ayutthaya est rendue possible par le fait que de 1564 jusque dans les années 1590, le royaume siamois doit faire face aux menaces des Birmans et des Khmers. Toutefois, à la fin du XVIe siècle, Ayutthaya retrouve sa puissance sous le règne du roi Naresuan.

Ijau meurt en 1615. Sa sœur Biru lui succède. Elle marie sa sœur Ungu au sultan Abdul Ghafur Mohaidin Syah de Pahang. Ce mariage donnera une fille, Kuning. À la mort de Ghafur, Ungu rentrera à Patani avec sa fille.

En 1620, Pahang est conquise par le sultan Iskandar Muda d'Aceh dans le nord de Sumatra (règne 1607-36), en même temps que Kedah.

À la mort de Biru en 1622, Ungu monte à son tour sur le trône de Patani. Elle s'arrange pour remarier sa fille, que sa tante Biru avait épouser le prince siamois Okya Decho, au sultan de Johore. Okya Decho, furieux, obtient du roi d'Ayutthaya la permission de mener des troupes siamoises pour attaquer Patani. Ungu obtient le soutien de Pahang et Johor. L'attaque siamoise échoue.

Administration[modifier | modifier le code]

Le Pahang est un État monarchique avec un sultan héréditaire.

Démographie[modifier | modifier le code]

Sa population avoisine un million d'habitants constituée d'un mélange représentatif des trois principales communautés ethniques que sont les Malais, les Chinois et les Indiens.

On trouve également à Pahang des zones habitées par des Jakun, une population autochtone de la péninsule, classée par le gouvernement parmi les Orang Asli (« gens des origines »).

Économie[modifier | modifier le code]

Dans le Nord-Est de l'État de Pahang, dans les Cameron Highlands, ondulent des collines couvertes de théiers. Si la récolte du thé reste encore artisanale, la commercialisation du produit, elle, est aujourd'hui rationalisée.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ricklefs, M. C., A History of Modern Indonesia since c. 1300 (2de édition), 1993
  • Lombard, Denys, Le carrefour javanais (3 vol.), Editions de l'EHESS, 1990