États et territoires fédéraux de Malaisie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Malaisie est une fédération de treize États (negeri en malais) et trois territoires fédéraux (wilayah persekutuan).

Carte des États de Malaisie

Liste[modifier | modifier le code]

Malaisie péninsulaire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Malaisie péninsulaire.

Onze des treize États et deux des trois territoires sont situés sur la péninsule Malaise (dans la liste suivante, les capitales sont données entre parenthèses) :

  • Territoires fédéraux :
    • Putrajaya (capitale administrative de la fédération) ;
    • Kuala Lumpur (capitale législative de la fédération).

Malaisie orientale[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Malaisie orientale.

Deux des treize État et l'un des trois territoires sont situés sur l'île de Bornéo (dans la liste suivante, les capitales sont données entre parenthèses) :

Gouvernance[modifier | modifier le code]

Le pays est membre du Commonwealth britannique. Il est aussi une monarchie constitutionnelle avec un roi élu pour 5 ans (titré Yang di-Pertuan Agong) parmi les sultans des neuf États monarchiques de la péninsule malaise, qui ont chacun un monarque traditionnel et un premier ministre ou Menteri Besar qui dirige le gouvernement local. En pratique, les dirigeants des différents États sont choisis par rotation.

États monarchiques[modifier | modifier le code]

À l'époque coloniale, les États monarchiques avaient le statut de protectorat. Les titres monarchiques diffèrent selon les États. Le Kedah, le Kelantan, le Pahang, le Perak, le Selangor, Johor et le Terengganu ont un sultan. Le Negeri Sembilan appelle son souverain Yang di-Pertuan Besar. Enfin le petit État du Perlis, dans le nord du pays près de la Thaïlande a un raja.

États civils[modifier | modifier le code]

Les États péninsulaires de Penang et de Melaka et ceux de Sabah et Sarawak à Bornéo étaient des colonies directement administrées par les Britanniques. Ces quatre États ont un gouverneur (mandaté par la fédération) portant le titre de Yang di-Pertuan Negeri et un premier ministre.

Statistiques[modifier | modifier le code]

Nom Code Abréviation Population Superficie
(km²)
Densité
(hab./km²)
Population
urbaine (%)
Bumiputera
(%)
Chinois
(%)
Indiens
(%)
Johor MY-01 JHR 2 740 625 18 987 144,3 65,2 57,1 35,4 6,9
Kedah MY-02 KDH 1 649 756 9 425 175 39,3 76,6 14,9 7,1
Kelantan MY-03 KTN 1 313 014 15 024 87,4 34,2 95,0 3,8 0,3
Kuala Lumpur MY-14 KUL 1 379 310 243 5 676,2 100,0 43,6 43,5 11,4
Labuan MY-15 LBN 76 067 92 826,8 77,7 79,6 15,8 1,3
Melaka MY-04 MLK 635 791 1 652 384,9 67,2 63,8 29,1 6,5
Negeri Sembilan MY-05 NSN 859 924 6 644 129,4 53,4 57,9 25,6 16,0
Pahang MY-06 PHG 1 288 376 35 965 35,8 42,0 76,8 17,7 5,0
Penang MY-07 PNG 1 313 449 1 031 1 274 0,8 42,5 46,5 10,6
Perak MY-08 PRK 2 051 236 21 005 97,7 58,7 54,7 32,0 13,0
Perlis MY-09 PLS 204 450 795 257,2 34,3 85,5 10,3 1,3
Putrajaya MY-16 PJY 45 000 148 304,1 100,0 94,8 1,8 2,7
Sabah MY-12 SBH 2 603 485 73 619 35,4 48,0 80,5 13,2 0,5
Sarawak MY-13 SWK 2 071 506 124 450 16,6 48,1 72,9 26,7 0,2
Selangor MY-10 SGR 4 188 876 7 960 526,2 87,6 53,5 30,7 14,6
Terengganu MY-11 TGN 898 825 12 955 69,4 48,7 96,8 2,8 0,2

Source : Recensement national de 2000, département des statistiques de Malaisie ; les données pour le Putrajaya datent de 2004.

Historique[modifier | modifier le code]

Singapour était un État malais depuis la formation de la fédération le 16 septembre 1963 jusqu'au 9 août 1965, date à laquelle Singapour fut expulsé de la fédération.

Le Brunei a été invité à rejoindre la fédération au même moment que Singapour, le Sabah et le Sarawak, mais a rejeté l'offre et est demeuré un protectorat britannique jusqu'à son indépendance en 1984.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]