Pélican frisé

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Pour le groupe de musique, voir Le Pélican Frisé

Pélican frisé

Description de cette image, également commentée ci-après

Pelecanus crispus

Classification (COI)
Règne Animalia
Embranchement Chordata
Sous-embr. Vertebrata
Classe Aves
Ordre Pelecaniformes
Famille Pelecanidae
Genre Pelecanus

Nom binominal

Pelecanus crispus
Bruch, 1832

Statut CITES

Sur l'annexe  I  de la CITES Annexe I , Rév. du 17-02-2005

Statut de conservation UICN

( VU )
VU A2ce+3ce : Vulnérable

Le Pélican frisé (Pelecanus crispus) est une espèce d'oiseau de la famille des Pelecanidae. Il se reproduit dans le sud-est de l'Europe, en Asie et en Chine, dans les marais et lacs peu profonds.

Description[modifier | modifier le code]

Pélican frisé

C'est le plus grand des pélicans, 170 cm de longueur, une envergure de trois mètres et un poids atteignant 11 kg, mais aussi la plus rare des sept espèces de pélican recensées dans le monde. Il diffère du pélican blanc par ses pattes grises et un plumage gris-blanc. Durant la période de reproduction, sa mâchoire inférieure se colore de rouge. Les pélicans frisés immatures sont gris.

Répartition[modifier | modifier le code]

En Europe, le Pélican frisé se rencontre essentiellement dans le delta du Danube où vivraient un millier de couples, ainsi que dans la réserve naturelle d'Astrakhan dans le delta de la Volga. Quelques centaines de ces grands oiseaux viennent hiverner au lac Kerkini dans le nord de la Grèce. Cette zone humide, protégée par la convention de Ramsar, est en effet un sanctuaire pour de nombreux oiseaux menacés. Ils affectionnent les touffes de roseaux pour y bâtir leur nid. De nombreux individus ont été aperçus dans les alentours du lac Arpi, en Arménie, où ils viennent pour s'y reproduire[1].

Le Pélican frisé migre sur de courtes distances.

Population[modifier | modifier le code]

Comme le Pélican blanc, la population de cette espèce a grandement décliné du fait de la disparition de son habitat.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Tim Jones, « Summary report: Ramsar Bureau & RIZA visit to Armenia, 3-11 September 1998 », sur Ramsar (consulté le 18 mars 2009).

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Karel Šťastný (trad. Dagmar Doppia), La grande encyclopédie des oiseaux, Paris, Gründ,‎ octobre 1989, 494 p. (ISBN 2-7000-2504-0), « Pélican frisé », p. 49

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :