Pelecaniformes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'ordre des Pelecaniformes regroupe des oiseaux palmipèdes et échassiers. Il comprend cinq familles d'oiseaux le plus souvent aquatiques.

Liste des familles[modifier | modifier le code]

D'après la classification de référence (version 3.3, 2013) du Congrès ornithologique international :

Taxinomie[modifier | modifier le code]

L'ensemble des familles de cet ordre ont été regroupées dans l'ordre élargi des Ciconiiformes, à la suite des résultats d'expériences d'hybridation de l'ADN (classification de Sibley & Monroe, 1990) montrant que le clade Ciconiiformes + Pelecaniformes était monophylétique.

Des études phylogéniques de séquences de gènes mitochondriaux et nucléraires ont montré que ce clade pouvait être découpé en trois ordres monophylétiques (Van Tuinen et al. 2001, Ericson et al. 2006, Hackett et al. 2008). En conséquence, les familles Fregatidae, Sulidae, Phalacrocoracidae, et Anhingidae ont été déplacées dans le nouvel ordre des Suliformes, à la suite du congrès 2010 de l'American Ornithologists' Union (AOU)[1]. Le Congrès ornithologique international a immédiatement répercuté cette modification taxinomique dans sa classification de référence à la version 2.6.

Il est à noter que les Pelecanidae sont plus proches génétiquement de l'Ombrette africaine (Scopus umbretta, seule représentante de la famille des Scopidae) et du Bec-en-sabot du Nil (Balaeniceps rex, seule représentante de la famille des Balaenicipitidae) que des autres membres de cet ordre[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • M. Van Tuinen, D. B. Butvill, J. A. W. Kirsch, and S. B. Hedges, « Convergence and divergence in the evolution of aquatic birds », Proceedings of the Royal Society of London, Series B, no 268 (2001), p. 1345-1350.
  • P. G. P. Ericson, C. L. Anderson, T. Britton, A. Elzanowski, U. S. Johansson, M. Källersjö, J. I. Ohlson, T. J. Parsons, D. Zuccon, et G. Mayr, « Diversification of Neoaves: Integration of molecular sequence data and fossils », Biology Letters, vol. 2 (2006), p. 543-547.
  • S. J. Hackett, R. T. Kimball, S. Reddy, R. C. K. Bowie, E. L. Braun, M. J. Braun, J. L. Chojnowski, W. A. Cox, K.-L. Han, J. Harshman, et al., « A phylogenomic study of birds reveals their evolutionary history », Science, no 320 (2008), p. 1763-1768.

Références taxonomiques[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. R. Terry Chesser et al., « Fifty-First Supplement to the American Ornithologists' Union Check-List of North American Birds », The Auk, vol. 127, no 3 (2010), p. 726-744. Texte en ligne.
  2. B.C. Livezey, R.L. Zusi, « Higher-order phylogenetics of modern Aves based on comparative anatomy », Netherlands Journal of Zoology, vol. 51, no 2 (2001), p. 179-205.

Sur les autres projets Wikimedia :