Osram

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

OSRAM Licht AG

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Logo (lettrage) d'OSRAM

Création 1906
Dates clés 2013 Spin-off de Siemens AG
Personnages clés Martin Goetzeler (PDG)
Siegfried Russwurm (Président du Conseil de Surveillance)
Forme juridique Aktiengesellschaft (Société par actions)
Action FWB : OSR
Siège social Drapeau d'Allemagne Munich (Allemagne)
Direction Wolfgang Dehen
Actionnaires Siemens AG (17%)
Activité Électronique
Produits Éclairage
Biens électroniques
Effectif 39 000 (2012)
Site web www.osram.com
Chiffre d’affaires 5,4 milliards d'€ (2012)

Osram est une entreprise allemande spécialisée dans la production de lampes (à incandescence, fluorescentes, halogènes, LED...). Ancienne filiale de Siemens, elle est la seconde entreprise de son secteur, derrière Philips. Son siège social est à Munich. Son président actuel est Martin Goetzeler[1].

En 2009/2010, Osram fournissait des clients dans environ 150 pays, et employait de 39 000 à 43 500 personnes (selon les sources), travaillant dans 46 usines installées dans 17 pays (essentiellement en Allemagne, France, Lettonie, Slovaquie, République populaire de Chine, Indonésie et Argentine).

Histoire de l'entreprise[modifier | modifier le code]

Lampe Osram de 1910 dite high candle power
Publicité de 1910 par Sem
William Meinhardt, l'un des anciens PDG d'OSRAM
Les lampes de véhicules (dont phare) sont un des créneaux développés par OSRAM
Usine de Munich

Cette multinationale allemande a été fondée il y a plus d'un siècle, en 1906.

OSRAM tire son nom des mots osmium et Wolfram (nom germanophone du tungstène, aussi utilisé par les anglophones), deux métaux très utilisés pour la fabrication des filaments des premières lampes à incandescence, à l'époque où la compagnie fut fondée.

OSRAM exportait des filaments pour l'entreprise britannique General Electric Company qui les utilisait pour sa propre production d'ampoules.

En 1919, Auergesellschaft, Siemens & Halske, et Allgemeine Elektricitäts-Gesellschaft (AEG) s'associent pour produire leurs ampoules électriques en constituant une nouvelle société, baptisée OSRAM.

Au début des années 1970, Osram invente la lampe à décharge HMI (Hydrargyrum, Mercure arc length, Iodine) qui est dépourvue de filament. Cette lampe est constituée d'un enveloppe de quartz pur, résistant aux températures de couleurs élevées, dans laquelle se trouvent deux électrodes plongées dans un mélange de gaz rares. La combustion d'un arc électrique dans ce mélange de gaz produit une lumière blanche dont la température de couleur avoisine celle de la lumière du jour, soit 5 600 K. Une lampe HMI offre un rendement typiquement quatre fois supérieur à celui d'une lampe TH (Tungstène Halogène) et dégage beaucoup moins de chaleur.

Durant l'exercice 2008-2009, Osram a réduit son effectif de 4 000 personnes, « dans toutes les fonctions sauf la R&D »[1]. Durant la même période, le chiffre d'affaires LED d'Osram a doublé avec la création d'une joint-venture (Traxon) [1]. Si la crise économique de 2008 a fortement touché Osram aux États-Unis, l'entreprise y a néanmoins renforcé sa position avec l'intégration d'Amtech[1].

Le 30 novembre 2012, Osram annonce qu'il compte se séparer de 4 700 personnes avant 2014, soit 12 % de sa masse salariale[2]

Osram a été séparé de Siemens AG et introduite à la Bourse de Francfort.

Production[modifier | modifier le code]

Osram est l'un des leaders sur le marché des appareillages électroniques (ECG) pour les lampes, mais l'essentiel de son bénéfice vient de la vente de lampes (via son département General Lighting division). Osram était en 2009 leader mondial pour la fourniture de lampes LED pour les véhicules (dont automobile).

Stratégie et projet[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?

L'entreprise a profité de la directive européenne qui a imposé à partir du 1er septembre 2009 l'interdiction de vente des lampes à incandescence au profit de lampes basses consommation, produits qu'Osram a placé depuis dix ans au centre de sa « stratégie de recentrage sur les produits éconergétiques » [1]. Selon le PDG de l'entreprise, en 2009 ces lampes ont compté pour 66 % des ventes d'OSRAM [1].

Osram se développe aussi sur le marché des semi-conducteurs optiques.

ORBEOS, un produit OLED jugé prometteur par l'entreprise, a été lancé. C'est une source lumineuse plate, à longue durée de vie, de couleur de 2800 K, comparable à une lampe à incandescence, mais plus efficace qu'une lampe halogène, sur une base technologique mise au point via un projet financé par le Ministère fédéral allemand de l'éducation et de recherche[1]. Osram va maintenant chercher à améliorer son intensité lumineuse[1].

Face à la réduction de certaines ressources, le recyclage est une préoccupation croissante. En Allemagne, en 2009, près de 40 pour cent des lampes étaient recyclées selon Osram qui souhaite un doublement de ce taux qui était déjà de 80 % en Suède[1]. Le plomb et le mercure ont été réduits, mais selon Osram doivent être considérés au regard des économies d'énergie qu'ils permettent[1].

Économie[modifier | modifier le code]

Lot d'ampoules Osram à filament dans leur emballage (années 1990)

Selon l'entreprise, en 2009, son chiffre d'affaires s'élevait à 4 milliards d'euros (exercice 2009, fin septembre), et les ventes mondiales de l'exercice 2008 s'étaient élevées à 4,6 milliards d'€. En 2009, l'investissement en R&D correspondait à 6,6 % du chiffre d'affaires et plus de 66 % des ventes étaient des produits dits éconergétiques (lampes basse consommation).

Gouvernance[modifier | modifier le code]

Le président-directeur général est Wolfgang Dehen et Siegfried Russwurm préside le conseil de surveillance.

Le département chargé des ventes en Amérique du Nord est Osram Sylvania, dont le siège social est à Danvers (Massachusetts). Aux États-Unis, au Canada et au Mexique les produits Osram sont vendus sous le nom de Sylvania.

Filiales[modifier | modifier le code]

Osram Opto Semiconductors GmbH[modifier | modifier le code]

Osram Opto Semiconductors GmbH est une filiale (propriété exclusive d'Osram) qui conçoit et fabrique des produits opto-semiconducteurs.

L'un des principaux produits de cette filiale et le plus connu est la diode électroluminescente (LED). Osram est le second fabricant au monde de semi-conducteurs optoélectroniques pour l'éclairage, la détection et la visualisation (composants d'éclairage LED, OLED, diodes laser haute-puissance, composants pour l'infra-rouge..) Cette filiale dont le siège est à Ratisbonne (Allemagne) a délocalisé son site de production dans le Penang (Malaisie) et dispose d'un réseau mondial de centres de ventes et marketing, qui emploie plus de 3 500 personnes (2009). Dans l'exercice 2006, cette filiale a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 500 millions d'euros. soit 12 % des ventes totales d'Osram GmbH[3].

Sylvania[modifier | modifier le code]

Osram Sylvania Inc. fabrique et commercialise une large gamme de produits d'éclairage pour les maisons, les entreprises et les véhicules. Elle détient une part de marché de premier plan en Amérique du Nord http://members.forbes éclairage[4]. Dans son exercice 2006, la société a réalisé un chiffre d'affaires d'environ 2 milliards d'euros, soit 43 % du chiffre d'affaires total d'OSRAM[5] . Elle emploie environ 11 200 personnes en Amérique du Nord et est basée à Danvers (Massachusetts), au nord de Boston. La plupart des produits de la société sont commercialisés en Amérique du Nord, et Amérique du Sud, sous le nom de marque Sylvania ou d'Osram.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]