Carl Wilhelm Siemens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sir William Siemens (1823-1883)

Description de cette image, également commentée ci-après

Carl Wilhelm Siemens

Naissance 4 avril 1823
Lenthe (Allemagne)
Décès 19 novembre 1883
Champs Énergétique, Sidérurgie

Carl Wilhelm Siemens (4 avril 1823 à Lenthe, Allemagne - 19 novembre 1883, Grande-Bretagne) était un ingénieur britannique originaire d'Allemagne, frère de Werner von Siemens, inventeur et créateur de procédés pour la fabrication de l'acier.

Il naquit à Lenthe, en Allemagne et émigra en Angleterre en 1844. Par la suite, il dirigea la branche anglaise de la société de Siemens & Halske. Il obtint la nationalité britannique en 1859 et fut fait chevalier en 1883.

Il est célèbre pour le développement du four à sole avec réchauffage des gaz appelé four Siemens, qu'il fit breveter en 1856. Ce four révolutionnaire fut utilisé par Pierre-Émile Martin par la suite pour l'affinage de l'acier : procédé Martin-Siemens appelé parfois procédé Martin ou même procédé Siemens (voir Histoire de la production de l'acier). Il fut aussi l'un des pionniers de l'utilisation de l'énergie électrique et l'une des plus importantes personnalités de Grande-Bretagne dans le domaine de la science et de l'ingénierie.

Autres inventions[modifier | modifier le code]

Procédé de réduction directe[modifier | modifier le code]

Siemens est l'inventeur d'un procédé de réduction directe qui inaugure les procédés modernes de production de minerai de fer préréduit avec du charbon dans un four rotatif[1]. Le réacteur consiste en un tambour de 3 m de diamètre et autant de long, d'axe horizontal, où sont insufflés des gaz préchauffés par deux régénérateurs. Le minerai de fer, ou les déchets métalliques à recycler, y sont mélangés avec du charbon (1 tonne consommée par tonne de fer produite) et de la chaux. Le résultat est un fer quasiment dépourvu de soufre et de phosphore. Ce procédé ne sera utilisé, et de manière épisodique, qu'aux États-Unis et au Royaume-Uni, dans les années 1880[2].

Cycle de Siemens[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cycle de Siemens.

En 1857, Siemens brevète une technique de refroidissement des gaz en trois étapes[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Alexander Lyman Holley, Siemens' direct process of making wrought iron from ore, in a rotating gas furnace,‎ 1877, 21 p.
  2. (en) William Henry Greenwood, Steel and Iron : Comprising the practice and theory of the several methods pursued in their manufacture, and of their treatment in the rolling mills, the forge, and the foundry,‎ 1884, 546 p. (ISBN 1110386451, lire en ligne), p. 213-217
  3. (en) The Siemens cycle, sur le site kryolab.fysik.lu.se

Sur les autres projets Wikimedia :