Janez Drnovšek

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Janez Drnovšek
Image illustrative de l'article Janez Drnovšek
Fonctions
2e président de la République de Slovénie
22 décembre 200222 décembre 2007
(5 ans, 0 mois et 0 jour)
Élection 1er décembre 2002
Président du gouvernement Anton Rop
Janez Janša
Prédécesseur Milan Kučan
Successeur Danilo Türk
4e président du gouvernement slovène
17 novembre 200011 décembre 2002
(2 ans, 0 mois et 24 jours)
Président Milan Kučan
Prédécesseur Andrej Bajuk
Successeur Anton Rop
2e président du gouvernement slovène
14 mai 19923 mai 2000
(7 ans, 11 mois et 19 jours)
Président Milan Kučan
Prédécesseur Lojze Peterle
Successeur Andrej Bajuk
Président du Présidium de la
RFS de Yougoslavie
15 mai 198915 mai 1990
(11 mois et 16 jours)
Premier ministre Ante Marković
Prédécesseur Raif Dizdarevi (en)
Successeur Borisav Jović
Biographie
Date de naissance 17 mai 1950
Lieu de naissance Celje (République socialiste de Slovénie, Yougoslavie)
Date de décès 23 février 2008 (à 57 ans)
Lieu de décès Zaplana, près de Vrhnika, (Slovénie)
Nationalité slovène
Parti politique Démocratie libérale slovène (LDS, Liberalna demokracija Slovenije)
Diplômé de Université de Maribor
Université de Ljubljana
Profession Conseiller bancaire

Janez Drnovšek Janez Drnovšek
Présidents du Présidium de la
RFS de Yougoslavie

Président du Gouvernement slovène
Présidents de la République de Slovénie

Janez Drnovšek (né le 17 mai 1950 à Celje, en Slovénie, alors partie de la Yougoslavie, et décédé le 23 février 2008, à Zaplana, près de Vrhnika, en Slovénie) est un homme d'État slovène, président de la République de Slovénie de 2002 à 2007.

Biographie[modifier | modifier le code]

Janez Drnovšek soutient sa thèse d'économie en 1986 à l'Université de Maribor en travaillant en parallèle dans une banque dans la région de Zasavje, sur les rives de la Save, mais aussi, pendant un an, en tant que conseiller économique de l'ambassade de Yougoslavie au Caire. En 1986, il est nommé au parlement régional slovène ainsi qu'à la chambre des provinces et des républiques fédérées yougoslaves.

En 1989, Stane Dolanc, un des membres représentant la République de Slovénie dans la présidence collective yougoslave prend sa retraite. Le gouvernement slovène décide d'organiser des élections entre deux candidats pour trouver un remplaçant. Janez Drnovšek, jusque là peu connu l'emporte face au candidat du gouvernement Marko Bulc. Drnovšek devient ainsi le premier homme politique élu par la population dans toute la République fédérative socialiste de Yougoslavie. Les autres gouvernements des républiques de Yougoslavie refusent ce nouveau mode de désignation des représentants. Le parlement de Slovénie nomme Drnovšek selon la procédure usuelle pour entériner le choix des Slovènes. Il devient président de la présidence collective ainsi que secrétaire général du Mouvement des non-alignés et commandant en chef de l'Armée populaire yougoslave entre 1989 et 1990.

La Slovénie proclame son indépendance le 25 juin 1991. Drnovšek est l'un des plus actifs à soutenir cette indépendance.

De 1992 à 2002, Drnovšek est le président du Liberalna Demokracija Slovenije (Démocratie libérale de Slovénie), l'héritier du parti communiste slovène. Il est élu au poste de président du gouvernement de la République de Slovénie indépendante en 1992, succédant à Lojze Peterle. Il est élu deuxième président de la République le 1er décembre 2002 en battant Barbara Bezigar. le 22 décembre suivant, il succède à Milan Kučan à ce poste. Depuis 1999, époque à laquelle Drnovšek a été opéré d'un cancer des reins, son état de santé est un objet de spéculation politique.

Déjà à cette époque, Drnovšek a guidé la Slovénie pendant plus de dix ans au cours desquels il a obtenu les accessions de la Slovénie à l'Union européenne et à l'OTAN. Sur le plan économique, il a permis la transition sans heurts d'une économie planifiée à une économie de marché. La Slovénie est un pays relativement prospère et politiquement stable. On reproche néanmoins au LDS et à son chef leur corruption.

Le 24 juin 2006, il est victime d'un malaise lors d'une cérémonie officielle célébrant le quinzième anniversaire de l'indépendance de la Slovénie. Il est transporté par ambulance à l'hôpital. N'ayant pas besoin de traitement médical, il sort quelques heures plus tard.

Ayant renoncé à se représenter, Drnovšek quitte la présidence le 22 décembre 2007 et transmet le pouvoir à son successeur Danilo Türk.

Il décède le 23 février 2008, deux mois après la fin de son mandat. La cause exacte de sa mort n'a pu être déterminée mais il a mené une longue lutte contre un cancer du poumon, diagnostiqué en 2001, avant qu'il ne devienne président, mais rendue publique en 2005[1]. Installé dans un village de montagne, isolé, situé à 30 km au sud-ouest de Ljubljana, il vivait avec son chien et sans télévision, faisait lui-même son pain et ne mangeait que des fruits et légumes bios en raison de son intérêt pour le végétalisme[2].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Mort de l'ancien président slovène Janez Drnovšek », La Presse Canadienne, article datant du 23 février 2008.
  2. « Mort de l'ancien président slovène Janez Drnovsek », Romandie News, article datant du 23 février 2008

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]