Nissiros

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Nissiros
Νίσυρος (el)
Image de Nissiros du programme ASTER, en couleurs naturelles (de g. à d. les îlots de Pergoussa, Paheia, Gyali et Strogyli Kasou)
Image de Nissiros du programme ASTER, en couleurs naturelles (de g. à d. les îlots de Pergoussa, Paheia, Gyali et Strogyli Kasou)
Géographie
Pays Drapeau de la Grèce Grèce
Archipel Dodécanèse
Localisation Mer Égée (mer Méditerranée)
Coordonnées 36° 35′ 10″ N 27° 09′ 36″ E / 36.586, 27.16 ()36° 35′ 10″ N 27° 09′ 36″ E / 36.586, 27.16 ()  
Superficie 41,4 km2
Point culminant Mont Profitis Elias (698 m)
Géologie
Géologie Île volcanique
Type Volcan rouge
Activité Actif
Dernière éruption fin septembre 1888
Code 0102-05=
Observatoire Aristotle University of Thessaloniki - Department of Geology
Administration
Périphérie Égée-Méridionale
District régional Kos
Dème Nissiros
Démographie
Population 948 hab. (2001)
Densité 22,9 hab./km2
Plus grande ville Mandraki
Autres informations
Fuseau horaire UTC+2

Géolocalisation sur la carte : Grèce

(Voir situation sur carte : Grèce)
Nissiros
Nissiros
Îles de Grèce

Nissiros ou Nisyros est une île grecque située dans le sud de la mer Égée. Elle fait partie du groupe d'îles de la région administrative du Dodécanèse, dont la principale est Rhodes.

Géographie[modifier | modifier le code]

D'une superficie de 41 km2 avec un sommet de 698 mètres son origine est volcanique. C'est même le plus jeune volcan de la mer Égée dont la dernière éruption, géothermique, date de 1887. La caldeira du volcan a un diamètre de quatre kilomètres et présente deux cratères. L'île est entourée de quatre îlots eux aussi d'origine volcanique : Gyali, Pergoussa, Paheia, et Strogyli Kasou. Presque au centre de Nissiros, sur le plateau Lakki, s’ouvre le cratère du volcan éteint, Polybotes (diamètre 260 m et profondeur 30 m). L’odeur du sulfure d'hydrogène est très marquée le paysage est lunaire.

La capitale et le port de Nissiros est Mandraki, situé au nord-ouest au pied d’une colline abrupte. La blancheur de ses maisons forme un contraste saisissant avec l’obscurité de la terre volcanique. Au sud de l’île, le village de Nikia se perche sur la crête d’une colline, 400 m au-dessus du niveau de la mer. Ses maisons blanches avec leurs portes et fenêtres vivement colorées et leurs toits de tuiles ponctuent la campagne verdoyante. Nissiros a beaucoup de belles côtes : à Mandraki, Hochlaki, Agia Irini, Avlaki.

Histoire[modifier | modifier le code]

Une légende veut que, lors de la guerre entre dieux et géants, Poséidon ait détaché un rocher de Kos pour écraser Polybotès formant ainsi une île. Nissiros est citée dans Iliade d'Homère dans le Catalogue des vaisseaux du deuxième chant (676-680) comme apportant avec Kos, Kalymnos, Kassos, et Karpathos, trente vaisseaux sous le commandement de Phidippe et Antiphos à l'armée grecque menée par Agamemnon et Achille.

L'île est conquise au début du XIVe siècle par les chevaliers de l'ordre de Saint-Jean de Jérusalem, comme le reste du Dodécanèse, qui édifient un château au-dessus de la petite ville. Elle est donnée en fief à plusieurs familles.

L'île est conquise comme ses voisines par les Ottomans, à partir de 1522.

Construite en 1600, une chapelle consacrée à la Panayia Spiliani (Notre Dame de la Caverne) est liée à beaucoup de traditions et enferme une belle icône du XVIIIe siècle.

Les Italiens occupent l'archipel en 1912, puis les Britanniques, avant son rattachement à la Grèce en 1947.

Économie[modifier | modifier le code]

Les sources chaudes de l’île, connues depuis l’Antiquité et toujours actives aujourd’hui, se trouvent à Loutra (1,5 km de Mandraki). D'importantes exploitations minières sont en activité sur l'îlot volcanique de Gyali où est extrait la pierre ponce (ainsi que de l'obsidienne) dans une carrière qui couvre un tiers de sa surface et qui a plus de cinquante ans d'activité.

Article détaillé : Gyali#Économie.

Pali, un pittoresque village de pêcheurs se trouve à l’est de Loutra. L’intérieur de l’île montre une campagne luxuriante, plantée d’oliviers, d’arbres fruitiers, de figuiers et de vignes. Nissiros fait partie des îles du Dodécanèse qui ne sont pas auto-suffisantes en eau. Elle reçoit de l'eau tous les ans (et surtout l'été à cause de la saison touristique) depuis Rhodes, pour un coût moyen de 5 € le mètre-cube[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Article sur Kathimeriní du 4 août 2008.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :