Niels Albert

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Niels Albert
Image illustrative de l'article Niels Albert
Niels Albert aux championnats du monde de cyclo-cross 2007
Informations
Nom Albert
Prénom Niels
Date de naissance 5 février 1986 (28 ans)
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Équipe actuelle Vastgoedservice-Golden Palace (directeur sportif)
Spécialité Cyclo-cross
Équipe amateur
2005 Palmans-Sapim-Collstrop
Équipe professionnelle
2006-2007
2008
2009-2014
Palmans-Collstrop
Palmans-Cras
BKCP-Powerplus
Équipe dirigée
2014 Vastgoedservice-Golden Palace
Principales victoires
Jersey rainbow.svg Champion du monde de cyclo-cross juniors (2004)
Jersey rainbow.svg Champion du monde de cyclo-cross espoirs (2008)
Jersey rainbow.svg Champion du monde de cyclo-cross (2009, 2012)
Niels Albert avec le maillot de champion du monde (2013).

Niels Albert (né le 5 février 1986 à Bonheiden) est un coureur cycliste belge spécialisé dans la pratique du cyclo-cross. Professionnel de 2006 à 2014, il termine sa carrière au sein de de l'équipe BKCP-Powerplus. Il a notamment remporté quatre titres de champions du monde de cyclo-cross : en 2004 chez les juniors, en 2008 chez les espoirs et en 2009 et 2012 chez les élites. En mai 2014, il annonce qu'il arrête sa carrière à cause de graves problèmes cardiaques[1][2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Tout comme son compatriote et principal rival Sven Nys, Niels Albert commence par le BMX[3]. En 1998 et 1999, dans les catégories de jeune, il devient champion de Belgique à deux reprises de cette discipline[4]. Albert choisit finalement de s'orienter vers le cyclo-cross. Il est rapidement considéré comme l'un des grands talents de ce sport. En 2001, il termine troisième du championnat de Belgique de cyclo-cross cadets remporté par Dieter Vanthourenhout. L'année suivante, il prend sa revanche et enlève son premier titre national sur cette même épreuve[5].

Premiers titres (2003-2008)[modifier | modifier le code]

Lors de la saison 2003-2004, il rafle tout chez les juniors (17/18 ans). Il devient champion de Belgique, champion d'Europe et champion du monde[6].

En 2004-2005, pour sa première saison chez les espoirs (moins de 23 ans), il remporte une manche de la Coupe du monde espoirs à Hofstade, ainsi que le Superprestige espoirs. L'année suivante, il devient champion d'Europe et de Belgique de cyclo-cross espoirs. Mais, il échoue dans sa quête de titre mondial et doit se contenter d'une médaille de bronze derrière le Tchèque Zdeněk Štybar et le Néerlandais Lars Boom[7]. Il s'adjuge deux nouvelles manches de la Coupe du monde espoirs, les classements du Superprestige espoirs - où il remporte sept des huit manches - et du Trophée Gazet van Antwerpen espoirs. En 2006, il signe au sein de l'équipe continentale Palmans-Collstrop[8]

En octobre 2006, il remporte le Grand Prix de Neerpelt, sa première victoire face à des élites. Cette saison 2006-2007 est une copie de la saison précédente. Il court une nouvelle fois avec les espoirs. Il conserve ses titres de champion d'Europe et de Belgique espoirs. Il remporte pour la troisième fois le Superprestige espoirs où il s'adjuge sept des huit manches. Aux championnats du monde espoirs, il termine deuxième derrière un Lars Boom intouchable[9].
Lors de la saison 2007, sur route, il termine troisième des Boucles de la Mayenne. Son été 2007 est malchanceux. Début juillet, il chute lourdement avec un autre coureur lors d'une kermesse à Melle. Il est victime d'une blessure à la tête et d'une fracture de la clavicule[10]. Niels Albert récupère rapidement de ses opérations et reprend l'entrainement. Six semaines après son premier accident, il subit une nouvelle chute pendant un entrainement et souffre d'une commotion cérébrale. Malgré la malchance, il devient pour la troisième fois champion d'Europe espoirs en novembre[11]. Le 6 janvier 2008, il termine troisième de son premier championnat de Belgique élites, à quatre secondes du champion Sven Nys[12] . Le 26 janvier 2008, il devient à Trévise pour la première fois champion du monde de cyclo-cross espoirs[13]. Il remporte également la Coupe du monde espoirs et trois manches du Superprestige élites.

Le 16 novembre 2008, il est victime d'un accident lors de l'échauffement de la course à Asper-Gavere. Dans une descente, il tombe et son guidon frappe sa poitrine. Il est emmené à l'hôpital universitaire de Gand en raison de saignements dans sa rate[14]. Le verdict est sévère : pas de cyclo-cross pendant six semaines. Après une longue période de repos et de remise en forme, il reprend la compétition le 26 décembre avec son premier cyclo-cross[15], où il termine onzième.

Carrière professionnelle (2009-2014)[modifier | modifier le code]

En 2009, Niels Albert rejoint la nouvelle équipe BKCP-Powerplus[16].

Le 1er février 2009, il devient à Hoogerheide, aux Pays-Bas, champion du monde de cyclo-cross pour sa première participation avec les élites. Il devance tout les favoris, y compris le champion sortant Lars Boom[17]. Par la suite, il participe à des courses sur route. Il remporte quelques victoires : le prologue des Boucles de la Mayenne, les 2e et 5e étapes du Tour Alsace et la 1re étape de la Mi-août bretonne. Le 20 décembre, lors de l'élection du sportif belge de l'année, il annonce son souhait de continuer le cyclo-cross jusqu'aux mondiaux 2012, avant d'envisager par la suite une carrière sur route. La saison 2009-2010 est moins bonne pour le Belge, même s'il remporte quatre manches de la Coupe du monde, il doit céder son titre mondial au Tchèque Zdeněk Štybar sans être en mesure de peser sur la course[18]. En 2010-2011, il s'adjuge pour la première fois la Coupe du monde et devient le 9 janvier 2011 champion de Belgique[19]. Son rival Sven Nys a abandonné la course. Niels Albert termine par la suite seulement 24e du mondial, la faute à un mauvais départ et une crevaison.

La saison 2011-2012 de cyclo-cross débute bien pour Albert. Il gagne plusieurs courses dès le début de saison et se positionne en vainqueur potentiel dans les différents challenge (Coupe du monde, Superprestige, Trophée Gazet van Antwerpen). Le 15 novembre 2011, il subit une fêlure à l'os trapézoïde de la main gauche[20]. Ses ambitions se reportent alors vers les championnats de Belgique et les mondiaux, disputés en deuxième partie de saison. Après avoir pris la deuxième place du championnat de Belgique derrière Sven Nys, il devient Champion du monde de cyclo-cross à Coxyde[3]. Il devance six coureurs belges[3].

Sa saison 2012-2013 est marquée par deux victoires finales sur la Coupe du monde et le Trophée Banque Bpost. Il ne conserve pas son titre mondial, où il prend la 8e place. Il remporte neuf nouvelles victoires la saison suivante, dont deux Coupe du monde. Ce seront ses dernières victoires professionnelles.

Sa carrière prend fin brusquement le 19 mai 2014, quand Albert, âgé de 28 ans, annonce sa retraite en tant que cycliste professionnel, en raison de problèmes cardiaques[2]. Son compatriote et rival, Sven Nys, déclare qu'il l'a « toujours considéré comme un grand athlète, avec beaucoup de talent et doté d'une incroyable passion pour le sport. Il a aussi toujours eu beaucoup de respect pour ses adversaires. Il va énormément manquer au cyclo-cross »[21].

Après carrière[modifier | modifier le code]

En septembre 2014, il est recruté comme directeur sportif de la section cyclo-cross au sein de l'équipe Vastgoedservice-Golden Palace[22].

Palmarès en cyclo-cross[modifier | modifier le code]

Classements[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition 2006/2007 2007/2008 2008/2009 2009/2010 2010/2011 2011/2012 2012/2013 2013/2014
Championnat du monde 1er 24e 1er 8e 20e
Coupe du monde 9e 2e 1er 10e 1er 3e
Superprestige 3e 7e 2e 4e 7e 2e 2e
Trophée GvA 2e 5e 6e 3e 4e 4e 1er 2e
Championnat de Belgique 3e 2e 9e 1er 2e 4e

Palmarès sur route[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Le coeur de Niels Albert pousse le champion de cyclo-cross à stopper sa carrière sur dhnet.be
  2. a et b Niels Albert met fin à sa carrière sur lequipe.fr
  3. a, b et c Cyclo-cross : Niels Albert domine les Belges qui dominent le monde ! sur sportmagazine.levif.be
  4. La carrière de Niels Albert en images sur sport.be
  5. Championnat National, Cyclo-cross, Débutants, Belgique 2002 sur siteducyclisme.net
  6. Championnat du Monde Juniors : Niels Albert la tornade belge sur velo101.com
  7. Championnat du Monde Espoirs : la surprise Stybar sur velo101.com
  8. Albert 3 ans de plus chez Palmans sur dhnet.be
  9. Championnat du Monde Espoirs : l'effet d'un Boom en Belgique sur velo101.com
  10. Niels Albert opéré de la clavicule sur lesoir.be
  11. Championnat Europeén, Cyclo-cross, Espoirs 2007 sur siteducyclisme.net
  12. Championnat National, Cyclo-cross, Elite, Belgique 2008sur siteducyclisme.net
  13. Championnat du Monde Espoirs : Albert inaccessible sur velo101.com
  14. Saison finie pour Niels Albert sur Saison finie pour Niels Albert
  15. Niels Albert déjà de retour sur dhnet.be
  16. Niels Albert leader de la nouvelle équipe BKCP-Powerplus sur rtbf.be
  17. Niels Albert champion du Monde sur rtbf.be
  18. Couronné sur ses terres sur velo101.com
  19. Niels Albert champion de Belgique de cyclo-cross sur 7sur7.be
  20. Cyclo-cross: Niels Albert, blessé à la main, écarté pour minimum 2 semaines sur sudinfo.be
  21. Fin de carrière pour Niels Albert sur velo101.com
  22. Niels Albert, nouveau directeur sportif chez Vastgoedservice sur directvelo.com
  23. (fr) « Cyclocross:: Niels Albert en patron aux Mondiaux! », sur cyclismebelge.be (consulté le 29 janvier 2012)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :