Zonhoven

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Zonhoven
Blason de Zonhoven
Héraldique
Drapeau de Zonhoven
Drapeau
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Communauté Drapeau de la Flandre Communauté flamande
Province Flag of Limburg (Belgium).svg Province de Limbourg
Arrondissement Hasselt
Bourgmestre Johny Deraeve (OpenVLD) (2007-18)
Majorité OpenVLD, CD&V, Voluit Zonhoven (2013-18)
Sièges
OpenVLD
sp.a-Groen
N-VA
CD&V
Voluit Zonhoven
Vlaams Belang
27 (2013-18)
11
6
5
3
1
1
Section Code postal
Zonhoven 3520
Code INS 71066
Zone téléphonique 011 - 089
Démographie
Gentilé Zonhovenaar
Population
– Hommes
– Femmes
Densité
20 936 (1er janvier 2014)
49,65 %
50,35 %
532 hab./km2
Pyramide des âges
– 0–17 ans
– 18–64 ans
– 65 ans et +
(1er janvier 2013)
20,22 %
65,01 %
14,78 %
Étrangers 3,16 % (1er janvier 2013)
Taux de chômage 6,12 % (octobre 2013)
Revenu annuel moyen 14 008 €/hab. (2011)
Géographie
Coordonnées 50° 59′ N 5° 21′ E / 50.983, 5.35 ()50° 59′ Nord 5° 21′ Est / 50.983, 5.35 ()  
Superficie
– Surface agricole
– Bois
– Terrains bâtis
– Divers
39,34 km2 (2005)
33,98 %
7,34 %
31,93 %
26,75 %
Localisation
Situation de la ville au sein de l'arr. de Hasseltet de la province de Limbourg
Situation de la ville au sein de l'arr. de Hasselt
et de la province de Limbourg

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Zonhoven

Géolocalisation sur la carte : Belgique

Voir la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Zonhoven
Liens
Site officiel www.zonhoven.be

Zonhoven (en wallon : Zonôf) est une commune de Belgique située en Région flamande dans la province de Limbourg au nord d’Hasselt. Le population totale de la commune avoisine les 20 000 habitants.

Géographie[modifier | modifier le code]

Zonhoven fait partie de la Campine. La partie nord-est de la commune faisant partie du haut plateau du Limbourg contient le point culminant de la commune (78 mètres). L’altitude diminue en direction du sud-ouest, qui fait déjà partie de la vallée de la rivière Démer qui passe juste au sud sur la commune de Hasselt, pour atteindre une altitude d’environ 30 à 35 mètres. Le terrain incliné est découpé par trois vallées :

  • La vallée du ruisseau Laambeek au nord.
  • La vallée du ruisseau Roosterbeek au centre.
  • La vallée du ruisseau Slangbeek au sud.

Ces trois cours d’eau se jettent finalement dans le Démer.

Histoire[modifier | modifier le code]

Étymologie[modifier | modifier le code]

Zonhoven portait dans le passé (aux alentours de 1280) le nom de Sonuwe. La région qui est riche en cours d’eau possédait un cours d’eau appelé Son (Ancien nom du cours d’eau Roosterbeek.) Le nom Zonhoven apparût seulement pour la première fois vers la moitié du XVIe siècle. Pour cette raison, on pense que l’origine du nom de Zonhoven n’a rien à voir avec le soleil (Zon en néerlandais) bien que celui-ci soit présent sur le drapeau de la commune…

Préhistoire[modifier | modifier le code]

La région fut peuplée très tôt si l’on en croit les découvertes archéologiques (armes et outils réalisés à base de pierres polies) qui sont uniques pour la Flandre.

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

À partir du XIe siècle, Zonhoven appartenait au Comté de Looz. Mathilde de Looz, qui était la fille de Arnoul V de Looz, reçut en 1308 comme dot de son père pour son mariage avec Godefroy de Heinsberg le pays de Vogelsanck qui correspondait aux territoires de Zonhoven, de Zolder, de Houthalen ainsi que la partie sud de Heusden. Avant sa période sous administration française, Zonhoven fit d’abord partie de la baronnie du pays de Vogelsanck jusqu’aux environs de 1600.

Limite de frontière[modifier | modifier le code]

En 1330, Louis IV de Looz concéda les terres de Bruyères comprises entre Zonhoven et Hasselt à cette dernière. Zonhoven était d’avis que les terres de bruyères n’appartenaient pas au comte et qu’il ne pouvait donc pas les donner à Hasselt. Cela amena à de grandes batailles avec de gros dégâts amenant de longs procès coûteux. À la suite de ces escarmouches, Maximilien-Henri de Bavière de la Principauté de Liège ordonna le 23 juillet 1666 la pose de 21 bornes pour délimiter définitivement les frontières. Mais ces bornes furent vite enlevées et les procès recommencèrent. Le prince envoya un détachement militaire pour calmer les esprits. En 1761, un groupe de 600 habitants de Zonhoven reprirent les affrontements à la suite de l’achat des terres contestées par Hasselt. En 1811, la solution a été trouvée. Les terres dépendaient administrativement de Hasselt mais la commune de Zonhoven en était propriétaire… Cette situation est toujours d’application actuellement et notamment avec l’aéroport de Kiewit (au nord d’Hasselt) qui appartient administrativement à Hasselt alors que les terres appartiennent à Zonhoven…

Histoire ecclésiastique[modifier | modifier le code]

Zonhoven était dès le VIIIe siècle, une paroisse dépendante de Hasselt avec sa propre église. Le saint patron était saint Quentin comme à Hasselt. La paroisse devint une paroisse indépendante au XIIe siècle. Zonhoven tomba sous la protection de l’abbaye de Herkenrode jusqu’à sa fermeture par les Français en 1797. La paroisse qui était seule jusqu’au XXe siècle forma trois nouvelles paroisses à la suite de l’accroissement de la population (Halveweg en 1938, Termolen en 1950 et Terdonk en 1965).

Traité de Zonhoven[modifier | modifier le code]

Le traité de Zonhoven est un traité entre les Pays-Bas et la Belgique signé le 18 novembre 1833 dans la maison appelée De Franse Kroon. Le traité permit à la Belgique d’avoir un libre accès sur la Meuse.

Histoire récente[modifier | modifier le code]

Au XVIIIe siècle, on retrouvait une grande industrie textile accompagnée de cultures de lin et de chanvre. Au XIXe siècle, l’industrie textile déclina et la population stagna pendant une longue période. Au début du XXe siècle, une fabrique de cigares et une mine de fer permirent d’embaucher plus de 100 travailleurs et la population commença à augmenter. Mais le grand changement débuta lors de l’ouverture des charbonnages dans la région de Houthalen, Zolder et Winterslag. Après la seconde guerre mondiale apparurent beaucoup de petites sociétés ce qui permit à la population de tripler entre 1930 et 1980. Lors de la fusion des communes en 1977, Zonhoven gagna 520 habitants et une superficie de 8,35 km2 sur ses communes avoisinantes.

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique depuis 1806[modifier | modifier le code]


Source: INS

Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Zonhoven en 2008 en pourcentage.
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90+
0,5 
2,1 
80-89
3,9 
6,8 
70-79
7,7 
10,1 
60-69
9,8 
13,8 
50-59
14,2 
17,6 
40-49
16,7 
13,1 
30-39
13,7 
12,8 
20-29
12,2 
12,7 
10-19
11,4 
10,7 
0-9
10,1 


Source: INS

Zonhoven aujourd’hui[modifier | modifier le code]

Zonhoven se développe et la population augmente grâce à sa proximité avec les villes de Hasselt et de Genk. On y trouve néanmoins quelques grosses entreprises (métallurgie et agroalimentaire) et un zoning industriel comprenant plus de 70 PME. Le centre possède également des magasins, des écoles, un centre culturel et un hall événementiel.

Hameaux[modifier | modifier le code]

À côté du centre, subsistent également 3 hameaux.

# Nom Superficie
(km²)
Population
(01/01/2007)
Densité
(hab./km²)
I Centre 12,79 10.546 825
II Termolen 13,68 3.992 292
III Halveweg 8,46 3.068 363
IV Terdonk 4,41 2.454 556

Politique[modifier | modifier le code]

2007-2012[modifier | modifier le code]

Coalition entre le parti VLD et le parti CD&V. La bourgmestre entre 1995 et 2008 est Marilou Vanden Poel-Welkenhuysen. En 2008, elle stoppe sa carrière politique et cède au premier échevin Johny De Raeve.

Bourgmestres[modifier | modifier le code]

Conseils communaux depuis 1976[modifier | modifier le code]

Sièges communaux
Partis 1976 1982 1988 1994 2000 2006
CD&V 11 8 6 - 4 5
Cartel (PVV+VU) 9 12 - - - -
BSP/SP/sp.a 3 5 5 4 5 -
sp.a-Groen! - - - - - 7
Vlaams Blok/Vlaams Belang - - - - 2 3
VLD - - 11 15 14 10
VU - - 3 - - -
Zoneve (CD&V+VU) - - - 6 - -
Total 23 25 25 25 25 25

Les chiffres soulignés indiquent les partis au pouvoir.

Jumelage[modifier | modifier le code]

Curiosité[modifier | modifier le code]

  • Église Saint-Quentin, construite entre 1785 et 1788 et protégée depuis 1983. L’intérieur est de style classique. L’église comporte également :
    • une tour gothique de la première moitié du XVe siècle comportant une cloche de 1443.
    • des fonts baptismaux de style romain datant du XIIe siècle.
    • un orgue dont la partie la plus ancienne date de 1664. Avec ses 2446 tuyaux et ses 40 registres, elle est la deuxième en taille de la province de Limbourg[1].
  • La chapelle Notre-Dame (Onze-Lieve-Vrouwkapel) a été construite aux environs de 1483 et étendue au XVIe siècle et vers 1900. La chapelle a été restaurée en 1980 et est protégée depuis 1971.
  • L’ancienne maison communale, située près de l’église. Sa façade présente un double escalier et un fronton triangulaire avec un soleil doré en relief datant de 1788. Monument protégé depuis 1983, il est actuellement utilisé comme maison du tourisme.
  • La maison De Franse Kroon, qui date de 1782 protégée depuis 1985.
  • La Holsteen : une pierre de polissage datant de la préhistoire.
  • Le Vrankenschans, un système de défense composé de douves du XVIIe siècle protégé depuis 1981.
  • Le Paalsteen, une borne frontalière de 1666.

Réserve naturelle[modifier | modifier le code]

Zonhoven possède plusieurs réserves naturelles dont la principale est :

  • De Teut (450 hectares), depuis 1976 à cheval sur les vallées de Roosterbeek et de Laambeek. On y retrouve des mares et des plantes de landes.

Événements[modifier | modifier le code]

  • carnaval : le dimanche du début du carême
  • Hololool : le tour Saint-Martin le 11 novembre
  • Championnat européen de tir à l’arc préhistorique en septembre.
  • Teut-Rock : un festival de rock le 15 août.

Habitants célèbres[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]