Richard Groenendaal

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Richard Groenendaal
Image illustrative de l'article Richard Groenendaal
Richard Groenendaal
Informations
Nom Groenendaal
Prénom Richard
Date de naissance 13 juillet 1971 (43 ans)
Pays Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Spécialité cyclo-cross
Principales victoires
Arc en ciel.svg Champion du monde de cyclo-cross (2000)
Coupe du monde de cyclo-cross (1998, 2001, 2004)

Richard Groenendaal est un coureur cycliste néerlandais, né le 13 juillet 1971 à Bois-le-Duc. Spécialiste du cyclo-cross, il fut champion du monde de la discipline en 2000 et triple vainqueur de la Coupe du monde (1997-1998, 2000-2001, 2003-2004).

Biographie[modifier | modifier le code]

Richard Groenendaal naît le 13 juillet 1971 à Bois-le-Duc. Son père, Rein, fut lui-même coureur professionnel de cyclo-cross durant les années 1980, et champion des Pays-Bas en 1985.

Il débute le cyclisme au WV Schijndel à 14 ans, en 1986, combinant le cyclo-cross et la route. Sixième de son premier championnat de cyclo-cross en 1986, il remporte ensuite le titre national chaque année, et le championnat du monde junior en 1989.

Richard Groenendaal intègre alors les rangs amateurs, courant pour diverses équipes. En 1992, il participe à la course sur route en ligne des Jeux olympiques de Barcelone, terminant à la 17e place.

Deuxième du championnat du monde de cyclo-cross en 1994 et 1995, il intègre la nouvelle équipe professionnelle Rabobank en 1996. En 1997-1998, il domine la Coupe du monde, remportant trois des six épreuves et présent sur tous les podium. Il est également vainqueur du Superprestige.

Groenendaal acquiert son principal titre en 2000. Attaquant dans le dernier tour du Championnat du monde, il est pris en chasse par le champion en titre, le belge Mario De Clercq, suivi du coéquipier de Groenendaal chez Rabobank, Sven Nys. Ce dernier ne collabore pas avec son compatriote, De Clercq ne parvient pas à faire son retard et Groenendaal devient champion du monde dans sa ville, Saint-Michel-Gestel[1].

Il domine la saison suivante : il remporte à nouveau le Superprestige et la Coupe du monde, ainsi que le championnat des Pays-Bas. Il termine la saison à la première place du classement UCI. Grand favori du championnat du monde, il est victime d'une chute et perd donc son titre[2].

Durant la saison 2001-2002, Groenendaal perd le titre national au profit de son coéquipier Gerben de Knegt. Il remporte la dernière manche de la Coupe du monde à Heerlen et apparaît à nouveau favori du Championnat du monde qui a lieu une semaine plus tard. Il ne prend cependant que la quatrième place, derrière les trois belges De Clercq, Nys et Vannoppen.

En 2002-2003, il gagne qu'une manche de Coupe du monde, à Kalmthout, ainsi que le cross du Koppenberg.

Blessé à la fin de l'année 2003, il revient en forme en début d'année, retrouvant le titre national. À Pijnacker, il s'impose lors de la dernière manche de la coupe du monde, ravissant la première place à Sven Nys[3].

À nouveau champion des Pays-Bas en 2005, il termine deuxième du championnat les deux années suivantes, derrière de Knegt en 2006, et le jeune Lars Boom en 2007, puis troisième en 2008.

En 2007, il quitte la Rabobank pour l'équipe AA Drink.

Principaux titres[modifier | modifier le code]

  • 2002
    • 2e du Superprestige
  • 2003
    • Drapeau : Pays-Bas Champion des Pays-Bas de cyclo-cross
  • 2004
  • 2005
    • Drapeau : Pays-Bas Champion des Pays-Bas de cyclo-cross
    • 2e du Superprestige

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « 2000 World Elite Cyclocross Championship - Rabobank win: at what cost? », Cyclingnews.com, 30 janvier 2000.
  2. (en) « Vervecken finally does it », Cyclingnews.com, 4 janvier 2001.
  3. (en) « Groenendaal scores surprise double », Cyclingnews.com, 15 février 2004.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :