Mykola Hlushchenko

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Mykola Hlushchenko
Микола Глущенко

Nom de naissance Mykola Petrovych Hlushchenko
Микола Петрович Глущенко
Naissance 17 septembre 1901
Novomoskovsk, Empire russe
Décès 31 octobre 1977 (à 76 ans)
Kiev, RSS d'Ukraine
Nationalité Ukrainien
Activités Artiste peintre
Formation Académie des arts de Berlin

Mykola Petrovych Hlushchenko (en ukrainien : Микола Петрович Глущенко, en russe : Николай Петрович Глущенко ; né le 17 septembre 1901 à Novomoskovsk - mort le 31 octobre 1977) est un artiste peintre ukrainien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Mykola Hlushchenko naît à Novomoskovsk dans le gouvernement de Yekaterinoslav en 1901. Durant la Révolution russe, il est mobilisé dans l'armée des volontaires de Dénikine, avant d'être fait prisonnier et déporté en Pologne. Il parvient à s'évader du camp de prisonniers, et rejoint finalement l'Allemagne à pied, où il intègre Académie des arts de Berlin[1].

Il sort diplômé de l'Académie en 1924, et dès l'année suivante, il commence à travailler à Paris, où ses œuvres attirent immédiatement l'attention des critiques français[2]. Il évolue du mouvement « Nouvelle Objectivité » (en allemand : Neue Sachlichkeit) qu'il a ramené de ses études à Berlin, vers le postimpressionnisme[3].

Au début des années 1930, Hlushchenko appartient à l'Association des artistes ukrainiens indépendants[4]. Il participe à l'organisation des grandes expositions de peintures ukrainiennes, françaises et italiennes au Musée national de Lviv. En 1936, il déménage en Union soviétique. Il collabore avec les services secrets soviétiques, et sera l'un des premiers à les prévenir du projet d'attaque de l'URSS par les Allemands au début de la Deuxième Guerre mondiale[5]. En 1944, il part vivre à Kiev, et compose une série de peintures sur la Kiev d'après-guerre, ainsi que de nombreux paysages issus de ses voyages en France, Belgique, Suisse et Italie notamment[6].

Dans les années 1960, s'étant rapproché des nouveaux courants artistiques grâce à ses voyages à l'étranger, il enrichit ses œuvres avec des couleurs vives, et sera un précurseur parmi les peintres ukrainiens[7].

En 1972, il reçoit le prix Chevtchenko. Il a également reçu le titre d'Artiste du Peuple de la RSS d'Ukraine en 1968, et Artiste du peuple de l'URSS en 1976[1].

Hlushchenko meurt à Kiev en 1977, et est enterré au cimetière Baikove.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Parmi ses œuvres, on compte de nombreux paysages de France, Italie, Pays-Bas et plus tard d'Ukraine, ainsi que des natures mortes, des nus et des portraits, tels ceux de Alexandre Dovjenko et Volodymyr Vynnytchenko. Hlushchenko réalisera également des commandes pour le gouvernement soviétique, telles que les portraits des écrivains français Henri Barbusse, Romain Rolland, Victor Margueritte et du peintre Paul Signac.

Les œuvres de Hlushchenko ont été exposées de son vivant, à Berlin (1924), à Paris (à cinq reprises de 1925 à 1934), à Milan (1927), à Budapest (1930 et 1932), à Stockholm (1931), à Rome (1933), à Lviv (1934 et 1935), à Moscou (1943 et 1959), à Belgrade (1966 et 1968), à Londres (1966), à Toronto (1967 à 1969) et plus de dix fois à Kiev[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Mykola Hlushchenko (1901 – 1977). On the travel roads. », National Art Museum of Ukraine (consulté le 26 novembre 2011)
  2. (en) « On Ukrainian artists in Europe in the interwar period », sur www.day.kiev.ua (consulté le 26 novembre 2011)
  3. a et b (en) « Hlushchenko, Mykola », Encyclopedia of Ukraine (consulté le 26 novembre 2011)
  4. (en) « Association of Independent Ukrainian Artists », Encyclopedia of Ukraine (consulté le 26 novembre 2011)
  5. (en) « Golden section opens season », Kyiv Weekly (consulté le 18 février 2011)
  6. (en) « ‘By Ways of Travels’ by Mykola Hlushchenko », Kyiv Post (consulté le 23 juillet 2009)
  7. (en) Oleksandr Fedoruk, « Ending Silence, An Introduction to the History of Modern Ukrainian Art », Zorya Fine Art (consulté le 23 juillet 2009)