Matthieu Bataille

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Matthieu Bataille Judo pictogram.svg
2010 World Judo Championships - Matthieu Bataille.JPG
Contexte général
Sport pratiqué Judo
Période active en activité depuis 1997
Biographie
Nationalité sportive Drapeau de la France France
Naissance 26 juillet 1978 (35 ans)
Taille 189 cm
Palmarès
Or Arg. Bro.
Jeux olympiques 0 0 0
Championnats du monde 0 0 4
Championnats d'Europe 2 1 1
Championnats de France 1re division 4 0 2

Matthieu Bataille, né le 26 juillet 1978 à Cucq dans le Pas-de-Calais, est un judoka français évoluant en toutes catégories ou en plus de 100 kg. Licencié au club de Chilly mazarin, anciennement à Levallois. Le Français est médaillé de bronze mondial en 2007 en toutes catégories.

Carrière[modifier | modifier le code]

Matthieu Bataille est né le 26 juillet 1978 à Cucq dans le Pas-de-Calais[1].

Sélectionné en équipe de France pour participer aux Jeux olympiques de 2004 à Athènes, le judoka est éliminé dès le premier tour du tournoi des plus de 100 kg. Quelques mois plus tard, il remporte le titre européen en toutes catégories.

En 2007, après avoir conquis le titre de champion de France des plus de 100 kg face à Teddy Riner, son troisième titre après ceux de 2003 et 2004, il remporte la médaille de bronze en toutes catégories lors des Championnats du monde de Rio de Janeiro[1]. Juste après ses Mondiaux, Bataille annonce vouloir participer aux Jeux olympiques de Pékin dans la catégorie des moins de 100 kg[2]. La catégorie open ne figurant pas au programme olympique et Teddy Riner étant devenu champion du monde chez les poids lourds, le Français doit ainsi perdre une vingtaine de kilos pour prétendre à une seconde participation olympique.

Matthieu Bataille remporte la médaille de bronze en plus de 100 kg lors des Championnats du monde 2010 disputés à Tokyo et remportés par Teddy Riner[1].

Matthieu Bataille aura marqué les esprits en 2011 car tout se jouait sur lui pour le titre mondial par équipe à Bercy. Il enflamme 20 000 personnes et au passage remporte l'or mondial. Depuis le mois de septembre 2012, il assure les cours de judo du club d'Étaples (proche de sa ville natale, Cucq) une fois par semaine.

En dehors du judo[modifier | modifier le code]

Matthieu Bataille a été l'invité d'honneur de la cérémonie des Sportifs de la Ville de Longuenesse le 1er octobre 2013.

Matthieu Bataille intervient régulièrement dans l'émission de télévision d'Arthur Vendredi tout est permis à partir d'octobre 2013[1]. Exerçant le métier de policier de 2004 à fin 2013, il devient ensuite éducateur sportif dans les communes d'Étaples et du Touquet. Il est également professeur de judo à Étaples, où il crée un groupe pour les personnes handicapées[1],[3]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Championnats du monde[modifier | modifier le code]

Podium des Championnats du monde 2010 organisés à Tokyo. Bataille, troisième en partant de la gauche, y côtoie, de gauche à droite, l'Allemand Tölzer, son compatriote Riner et l'Égyptien El Shehaby.

Championnats d'Europe[modifier | modifier le code]

  • Championnats d'Europe open 2005 à Moscou (Russie) :
    • Bronze medal icon.svg Médaille de Bronze.

Championnats de France[modifier | modifier le code]

    • Bronze medal icon.svg Médaille de Bronze lors des Championnats de France 2010.
    • Gold medal icon.svg Médaille d'Or lors des Championnats de France 2007.
    • Gold medal icon.svg Médaille d'Or lors des Championnats de France 2004.
    • Gold medal icon.svg Médaille d'Or lors des Championnats de France 2003.

Divers[modifier | modifier le code]

  • Par équipes :
    • Gold medal icon.svg Médaille d'Or lors des Europes Club en 2011 à Antalya (Turquie).
    • Gold medal icon.svg Médaille d'Or lors des Mondiaux en 2011 à Paris (France).
    • Gold medal icon.svg Médaille d'Or lors des Frances en 2011 à Amiens (France).
    • Bronze medal icon.svg Médaille de Bronze lors des Mondiaux en 2006 à Paris (France).
  • Jeux Méditerranéens :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :