Marzena Komsta

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Marzena Komsta

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Marzena Komsta en 2002.

Naissance 7 février 1970
Gdynia, Drapeau de la Pologne Pologne
Activité principale Compositrice

Marzena Komsta est une compositrice polonaise de musique contemporaine, née le 7 février 1970 à Gdynia, en Pologne, et vivant en France.

Formation[modifier | modifier le code]

Marzena Komsta a étudié la composition à l’Académie de musique S. Moniuszko à Gdansk et à l'Académie de musique F. Chopin à Varsovie (avec W. Kotonski et Z. Baginski), puis au Conservatoire national supérieur de musique de Lyon, avec Philippe Manoury et D. Lorrain, au Département de musique acoustique, électroacoustique et d’informatique musicales - SONVS. Ensuite elle s’installe à Paris, où en 1996 elle entre en formation doctorale en musique et musicologie du XXe siècle à l’IRCAM/EHESS/Sorbonne/CNRS (Unité mixte).

Elle suit de nombreux stages, en Pologne et en France, consacrés aux musiques instrumentales et électroniques de notre temps. Parmi eux: plusieurs ateliers de l’IRCAM, Centre Acanthes (avec George Benjamin, Magnus Lindberg, Ph.Manoury, Murail; H. Birtwistle, G. Grisey, K. Huber; G. Aperghis, P. Dusapin, M. Reverdy, A.Solbiati, K. Penderecki, P.L.Aimard…) et des séminaires consacrés à la musique contemporaine et aux nouvelles technologies: Lyon 1996 ”Musique et Mathématique“ - Ligeti, Mandelbrot; CNSMD de Lyon: J.Harvey, I.Malec, E.Nuñes, Ph.Hurel, Ph.Schoeller; Centre Acanthes: P. Boulez, Dutilleux, Xenakis

Récompenses[modifier | modifier le code]

Marzena Komsta en concert à Rotary Club Sonobe, Japon, janvier 2004

Marzena Komsta est lauréate de nombreuses bourses et de fondations. En 1993 Witold Lutoslawski lui a attribué une bourse personnelle. Elle est également lauréate à plusieurs reprises de bourses de l’Académie de Varsovie, de la Fondation Nadia et Lili Boulanger (Fondation de France), Fondation Witold Lutoslawski, et résidente en tant que compositeur à la Fondation Cité Internationale des Arts à Paris et dans les studios de la musique électroacoustique GRAME à Lyon. En 2003 elle lauréate du prestigieux prix Villa Kujoyama à Kyoto où elle est nommée compositeur en résidence. Au Japon, elle représente la scène artistique française pour le compte du Gouvernement Français. Elle donne des conférences sur sa musique dans les universités japonaises et donne également plusieurs concerts; celui de Kyoto est transmis en direct par la télévision NHK.

Elle compose des œuvres aussi bien instrumentales qu’électroacoustiques. Ses compositions reçoivent des récompenses aux concours internationaux: ”Manuel Valcárcel“ - Concours international de composition pour piano à Santander, concours de composition de l’Ensemble orchestral contemporain et de GRAME à Lyon ou ”Tola Korian“ - Concours international de composition de Londres. Plusieurs de ses œuvres sont commandées par des plus grands festivals, les ensembles instrumentaux, les fondations ainsi que par l'État français.

Concerts[modifier | modifier le code]

La musique de Marzena Komsta est jouée en France, Pologne, Allemagne, Pays-Bas, Italie, Japon, Espagne, Argentine… Elle est invitée par des festivals tels que :

  • l’Automne de Varsovie,
  • Rencontres de Jeunes Compositeurs à Gdańsk,
  • International Review of Contemporary Music à Belgrade,
  • Pianissimo à Sofia,
  • Festival Musica à Strasbourg,
  • Rendez-vous Musique Nouvelle à Forbach,
  • Aujourd’hui Musique à Perpignan ,
  • Musicora - Le Living à Paris,
  • DAAD/Sender Freies Berlin,
  • Youth Music Forum à Kiev;
  • Contrasts à Lvov;
  • RoboticArte - Computer Art Festival en Italie,
  • AcousMania à Belgrade,
  • Rencontres interdépartementales pour la musique La Queue-en-Yvelines, France
  • Biennale de Paris/SUXUS.
  • Yach Film Festival
  • Festival Musica Polonica Nova à Wrocław

Ses compositions sont présentées sur les antennes des radios: polonaise (PR II), allemandes (Westdeutscher Rundfunk, Sender Freies Berlin, SR2 Kultur Radio), françaises (France Musiques, France Culture), espagnole (Radio Clásica), hollandaises (Radio 4 et Amsterdam FM), japonaise (NHK – ”Best of Classics“), américaine (WHRF.RM Detroit), canadienne (CIUT)…

Compositions[modifier | modifier le code]

  • ”Tamashii no soko kara“ - 魂の底から - (Du fond de l’âme) pour shakuhachi – 2007
  • ”Songe” XXV - pour piano, voix, objets sonores et système électroacoustique en temps réel ( commande du Festival Musica Polonica Nova, 2006)
  • ”Desire” pour bande (2005),
  • ”Les espaces de mes rêves» pour piano, objets sonores insolites et ordinateur (2003, Villa Kujoyama, Kyoto, Japon)
  • ”Pensées” - 7 pièces courtes pour vibrafon (2002),
  • ”Journal en rafales” pour sekstuor (2001 - commande du Festival Musica à Strasbourg pour l’Ensemble Accroche Note),
  • ”Nuit/Portrait“ pour sinfonietta (2001 - commande de l'Ensemble Rhizome en collaboration avec le Musée des Beaux Arts de Rennes),
  • ”Primaire… humain“ pour clavecin (2000 - commande du Festival Rendez-vous Musique Nouvelle à Forbach pour Elisabeth Chojnacka) ,
  • ”Ô! - dans l’ombre“ pour cl, soprano, perc, vn et vc (2000 - commande de l'Ensemble Suo Tempore ),
  • ”A toi, mon amour - une pièce cruelle“ pour piano (1997/98),
  • ”lFdlC“ (”le F de la C“) pour un piano et trois pianistes (1996),
  • ”…tu sais?“ pour flûte, percussion et clavecin amplifiés, petit orchestre, bande et système informatique en temps réel (1995),
  • ”Brun“ pour violon (1994),
  • ”Agmen“ pour orchestre de chambre (1993 - commande de l’Orkestr De Ereprijs),
  • ”Oqivian“ pour bande (1993),
  • ”Hard Day“ pour trois percussionnistes (1992),
  • ”For Unwanted Prometheuses“ pour grand orchestre symphonique (1991 - commande du Festival Rencontres de Jeunes Compositeurs à Gdansk),
  • ”HO-YI-A“ pour violon et clavecin amplifiés (1991), ”Kirp“ pour quatuor à cordes (1990),
  • ”Gryzaczek“ pour douze cuivres (1990),
  • ”Cinq Miniatures“ pour piano (1990),
  • ”Nobody Knows the Day“ pour chœur mixte (1989),
  • ”Oberek“ pour piano (1988).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • "Marzena Komsta, Agmen für Kammerorchester", par Cordula Jasper dans "Neue Musik aus Polen", p. 4-5, SFB/DAAD 1995,
  • “The history of Polish electroacoustic music”, Krzysztof Szlifirski, 1994, IFEM '94,

Conféderation Internationale de Musique Electroacoustique / UNESCO

  • " Den hjemløse komponistgeneration. Om de unge komponister i Polen ", Joanna Grotkowska; Dansk Musik Tidsskrift, Årgang/Hæfte No.: 1998-1999 - 03, p.: 88 – 93
  • "Una composición debe producir satisfacción en el músico que la interpreta" El Diario Montañés 21.10.1999, p. 59, A. Ruiz
  • "Amoureuse du son. Marzena Komsta - femme-compositeur hors du commun" "Zwierciadlo" ("Miroir") 2000 no 9/1847, p. 32-37, Beata Komand
  • "Rencontre avec Marzena Komsta. Conversation avec Marzena Komsta, par Barbara Malecka-Contamin", „Ruch Muzyczny” ("Mouvement musical") 2001 no 24, p. 13-15
  • "Strasburg encore une fois ." „Ruch Muzyczny” ("Mouvement musical") 2001 no 24, p. 12-13, Barbara Malecka-Contamin
  • "Déterminisme temporel dans la musique de XX siècle: Marzena Komsta" Barbara Malecka-Contamin, Journal de la Fédération Française de l'Enseignement Musical 2002, p. 14
  • "Marzena Komsta - Portait in Kansai" Kyoto Shinbun 10.09.2003, p. 3, par Makiko Nakamoto.
  • "Admirées de loin" "Więź" 2004 no 5 (547), p. 115-121, Grzegorz Filip
  • "Entre Paris et Kyoto. Conversation avec Marzena Komsta, compositrice polonaise vivant en France et au Japon, par Grzegorz Filip" Nowa Muzyka 2004
  • "Music in the Twentieth Century" 2005 No. 19: Polish Music since Szymanowski, p. 318–319, Cambridge University Press; Cardiff University, Adrian Thomas
  • "Adagio largo à la japonaise. Conversation avec Marzena Komsta, par Barbara Malecka-Contamin", „Ruch Muzyczny” ("Mouvement musical") 2005 no 18, p. 15-16
  • "Compositeurs polonais 1918-2000" - Dictionnaire des compositeurs polonais de XX siècle. 2005
  • "Czas Warszawskich Jesieni. O muzyce polskiej lat 1945 - 2007" ("Le temps des Automnes de Varsovie. La musique polonaise des années 1945- 2007"), Dorota Szwarcman, chap. VI; ed. STENTOR, 2007
  • "Czas Warszawskich Jesieni": Kłopoty z wolnością Po roku 1989 ("Les difficultés avec la liberté. Après 1989") , Dorota Szwarcman, dans: Polityka" (hebdomadaire) 2007
  • "La Présence française au Japon, du XVIe siècle à nos jours - Histoire d'une séduction et d'une passion réciproques, p. 300, Jean-Marie Thiébaud, Ed. L'Harmattan 2008

Discographie[modifier | modifier le code]

  • ”Agmen“ pour orchestre de chambre; “Warsaw Autumn 1995 no 5”, De Ereprijs, dir. Wim Boerman
  • ”Oqivian“ pour bande; “Warsaw Autumn 2001 no 5”
  • "Langueur" pour piano - version pour quatuor de jazz: Contemporary Quartet, Not Two MW 744-2, 2002
  • ”Nuit/Portrait“ pour sinfonietta; “Warsaw Autumn 2003 no 1”, Ensemble Algoritmo, dir. Marco Angius
  • ”Desire” pour bande; CD+DVD “Olter”, Polskie Radio 2005 PRCD496/PRDVD 496A
  • ”Tamashii no soko kara“ (”Du fond de l’âme“) pour shakuhachi, Sôzan C. Kariya – shakuhachi; “Japan: Shakuhachi & Koto », Air Mail Music, 2008

Liens externes[modifier | modifier le code]