Villa Kujoyama

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

35° 00′ 18″ N 135° 47′ 35″ E / 35.004993, 135.793023 La Villa Kujoyama, située à Kyōto (Japon), est une des plus importantes institutions culturelles françaises à l’étranger. Inspirée par le modèle de la villa Médicis à Rome, c’est une résidence d'artistes associée à l’Institut français du Japon - Kansai. Elle accueille chaque année une douzaine de créateurs et de chercheurs confirmés qui souhaitent y développer un projet et qui sont déjà engagés dans une démarche professionnelle.

Historique[modifier | modifier le code]

Créée sous l'impulsion de Michel Wassermann avec le soutien de partenaires japonais francophiles tels que la famille Inabata, dans le cadre d'un programme financé par le ministère des Affaires étrangères et l'Institut français, la villa Kujoyama a été bâtie sur la montagne d'Higashiyama, sur le site de l'ancien Institut franco-japonais du Kansai, par l'atelier Kato. Claude Hudelot, Jérôme Delormas ou encore Jean-Paul Ollivier l'ont dirigée.

Depuis son ouverture en 1992, plus de 250 artistes et chercheurs ont été accueillis et de nombreuses œuvres ont trouvé leur source au travers des échanges, des rencontres et des expériences acquises sur le terrain. Les résidents de la villa Kujoyama sont sélectionnés, à l’issue d’un concours national, par un jury composé d’experts dans les différentes disciplines, de représentants du ministère français des Affaires étrangères et européennes et de l’Institut français. Sont privilégiés les projets construits tendant à nouer des liens professionnels durables avec des partenaires japonais.

En 2014, Christian Merlhiot et Sumiko Oé-Gottini ont été nommés directeurs de la Villa Kujoyama. L’inauguration, après la réhabilitation de son bâtiment, a eu lieu le 4 octobre.

Depuis 2014, le programme s’articule autour de deux grands principes : un accueil à la Villa Kujoyama de recherche des créateurs français dans tous les domaines, dont les métiers d’art et les arts numériques constituent un nouveau volet, et un accueil d’un tandem constitué d’un créateur français et d’un créateur japonais autour d’un projet commun, formule dite « Kujoyama en duo ».

Lauréats[modifier | modifier le code]

Lauréats 2016[modifier | modifier le code]

  • Didier Aschour et Seijiro Murayama (musique)
  • Laëtitia Badaut Haussmann (arts plastiques)
  • Léonard Barbier-Hourdin (cinéma)
  • Emmanuel Carrère (littérature)
  • Alain Gomis et Ito Kaori (cinéma)
  • Benjamin Lafore et Sébastien Martinez Barat (architecture)
  • Karl Mazlo (métiers d'art)
  • Natacha Nisic et Ken Daimaru (arts plastiques)
  • Emilie Pedron (métiers d'art)
  • Thomas Pons et Julie Stephen Chheng (arts numériques)
  • Felipe Ribon et Ryoko Sekiguchi (design, littérature)
  • Olivier Sévère (arts plastiques)
  • Klavdij Sluban (photographie)
  • Anne Xiradakis (design)

Lauréats 2015[modifier | modifier le code]

  • Jean-Baptiste Del Amo (littérature)
  • François Azambourg (design)
  • Emmanuel Burdeau (cinéma)
  • Armelle Dousset et Mathieu Metzger (musique)
  • Pierre-Jean Giloux (cinéma)
  • Damien Jalet et Nawa Kohei (arts plastiques, danse)
  • Georges Lavaudant (théâtre)
  • Iris de Moüy (Littérature)
  • Mylinh Nguyen (métiers d'art)
  • Vincent Romagny (critique d'art)
  • Nelly Saunier (métiers d'art)
  • Céline Sylvestre (métiers d'art)
  • Aurore Thibout (mode)
  • Andrew Todd et Kiichiro Hagino (architecture, arts plastiques)

Lauréats 2014[modifier | modifier le code]

  • Grégory Chatonsky (arts plastiques)                                        
  • Thomas Clerc et Anne Bonnin (critique d'art)                                       
  • Quentin Vaulot et Goliath Dyèvre (design)                                                
  • Manuela Paul-Cavallier (métiers d'art)                                        

Lauréats 2012[modifier | modifier le code]

Anciens lauréats[modifier | modifier le code]

Parmi les résidents qui ont séjourné à la villa, on peut signaler :

Liens externes[modifier | modifier le code]