Marcel Hugues

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Marcel Anatole Hugues
Naissance 5 janvier 1892
Belfort
Décès 14 juillet 1982 (à 90 ans)
Hopital de Fontainebleau
Allégeance Drapeau de la France France
Arme Infanterie, aviation
Grade Lieutenant-colonel
Années de service 1910 – 1933
Conflits Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Distinctions Légion d'honneur (Commandeur),
Médaille militaire,
Croix de guerre avec huit palmes et une étoile de vermeil
Military Cross britannique
À ne pas confondre avec Marcel Hug, champion d'athlétisme handisport suisse.

Marcel Anatole Hugues (né le 5 janvier 1892 à Belfort, 14 juillet 1982 (Fontainebleau) est un as de l'aviation français de la Première Guerre mondiale. Il prendra part à la Seconde Guerre mondiale en tant que commandant du Groupe de Chasse II/5 pendant la campagne de France[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Service dans l'infanterie[modifier | modifier le code]

Le 30 septembre 1910, Marcel Hugues s'engage comme volontaire dans l'armée française, pour un période de trois ans. Il passe la plus grande partie de son service au sein du 23e régiment d'infanterie, avant d'être transféré - le 15 avril 1913 - au 172e régiment d'infanterie. Le 30 septembre 1913, il se réengage pour deux années supplémentaires. Le 1er avril 1915, il est envoyé au 407e régiment d'infanterie. Le 22 septembre 1915, il est transféré au Groupe d'Aviation à Avord[2].

Pendant ses cinq années passées dans l'infanterie, Marcel Hugues connait un certain nombre de promotions rapides –promu au grade de caporal le 25 avril 1911, il devient sergent le 28 septembre 1912, sergent fourrier le 27 février 1913, sergent-major le 2 août 1914, adjudant 24 jours plus tard, et finalement sous-lieutenant le 26 avril 1915[2].

Service dans l'aviation[modifier | modifier le code]

À Noël 1915, Marcel Hugues est confirmé dans son statut d'officier. Le 10 février 1916, il est envoyé dans l'Escadrille MF 22 (le 'MF' signifiant que les pilotes de l'escadrille volaient sur des avions Farman). Le 8 mai 1916, il est envoyé à l'entrainement à Pau. Le 17 juillet 1916, il obtient le brevet de pilote militaire no 1260. Le 23 septembre 1916, il rejoint l'Escadrille N77, et vole désormais sur des Nieuports[2]. Il remporte sa première victoire le 14 février 1917[3]. Il rejoint l'Escadrille N97 le 18 mars 1917. Avec cette escadrille, il remporte deux nouvelles victoires, dont la dernière est partagée avec Armand Pinsard, le 4 juin 1917[3]. Le 30 avril 1917, il est transféré à l'Escadrille N81[4].

Le 22 juillet 1917, il abat pour la première fois un ballon d'observation allemand (drachen). Il remportera par la suite une série de sept victoires, qu'il partagera avec Jacques Leps, Gabriel Guérin, André Herbelin, entre autres. Hugues finit l'année 1917 sur une dixième victoire, le 23 décembre[3],[4].

Après avoir été promu au grade de lieutenant le 6 juillet 1917, il devient capitaine, le 28 juin 1918[4]. Entre temps, le 7 mars 1918, il est nommé commandant de l'Escadrille Spa95 ('Spa' signifiant que ses pilotes volaient sur des SPAD). À ce poste, il remporte deux nouvelles victoires, le 11 avril et le 3 mai 1918. Il finira la guerre avec douze victoires homologuées et quatre victoires probables.

Entre-deux-guerres et Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Marcel Hugues décide de rester dans l'armée à la fin de la guerre, il y restera jusqu'à sa retraite en 1933. Lorsque la Seconde Guerre mondiale éclate, il reprend du service en tant que commandant du Groupe de Chasse II/5. Son groupe, qui volait sur des Curtis Hawk 75 pendant la campagne de France, abattra au moins 60 avions ennemis et perdra deux pilotes[4].

Hugues finira sa carrière militaire avec le grade de lieutenant-colonel. Il sera fait Commandeur de la légion d'honneur. En plus de la Médaille militaire, il s'était vu remettre la Croix de guerre avec huit palmes et une étoile de vermeil, et la Military Cross britannique[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Over the Front: A Complete Record of the Fighter Aces and Units of the United States and French Air Services, 1914-1918, p. 178–179
  2. a, b et c (en) Over the Front: A Complete Record of the Fighter Aces and Units of the United States and French Air Services, 1914-1918, p. 178
  3. a, b et c http://www.theaerodrome.com/aces/france/hugues.php Consulté le 15 juillet 2010.
  4. a, b, c, d et e (en) Over the Front: A Complete Record of the Fighter Aces and Units of the United States and French Air Services, 1914-1918, p. 179

Liens externes[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • (en) Over the Front: A Complete Record of the Fighter Aces and Units of the United States and French Air Services, 1914-1918 Norman L. R. Franks, Frank W. Bailey. Grub Street, 1992. ISBN 0948817542, 9780948817540.