Manfredonia

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Manfredonia
Blason de Manfredonia
Héraldique
Image illustrative de l'article Manfredonia
Administration
Pays Drapeau de l'Italie Italie
Région Flag of Apulia.svg Pouilles 
Province Foggia 
Code postal 71043
Code ISTAT 071029
Code cadastral E885
Préfixe tel. 0884
Démographie
Gentilé manfredoniani o sipontini
Population 57 455 hab. (31-12-2010[1])
Densité 164 hab./km2
Géographie
Coordonnées 41° 38′ 00″ N 15° 55′ 00″ E / 41.63333, 15.91667 ()41° 38′ 00″ Nord 15° 55′ 00″ Est / 41.63333, 15.91667 ()  
Altitude Min. 5 m – Max. 5 m
Superficie 35 100 ha = 351 km2
Divers
Saint patron San Lorenzo Maiorano
Fête patronale 7 février
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Pouilles

Voir sur la carte administrative des Pouilles
City locator 14.svg
Manfredonia

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte administrative d'Italie
City locator 14.svg
Manfredonia

Géolocalisation sur la carte : Italie

Voir la carte topographique d'Italie
City locator 14.svg
Manfredonia
Liens
Site web http://www.comune.manfredonia.fg.it/

Manfredonia est une ville italienne de la province de Foggia dans la région des Pouilles.

Géographie[modifier | modifier le code]

Manfredonia est située sur la côte adriatique au sud du Gargano, elle donne son nom au golfe qui la borde.

Histoire[modifier | modifier le code]

La région de Manfredonia actuelle, a été habitée dès l'antiquité par les Grecs, et fondée par Diomède. La colonie florissante est tombée aux mains des Samnites, a été reprise vers 335 avant JC par le roi Alexandre Ier d'Épire, oncle d'Alexandre le Grand.

En 189 avant JC, Sipontum a été conquise par les Romains et devint une colonie de citoyens. Elle était un port à la jonction de la route qui suivait la côte adriatique avec la Via Appia.

En l'an 663, elle fut prise et détruite par les Slaves. Au IXe siècle, Sipontum fut pour un temps au mains des Sarrasins.

En 1042, les Normands en firent le siège d'un de leurs douze comtés, tandis que le Monte Gargano restait byzantin. Les Normands, y remportèrent une victoire décisive sur le général byzantin Argyrus en 1052. Siponto était un archevêché dans le Comté d'Apulie.

Devenue insalubre en raison de la stagnation de l'eau dans les lagunes, Siponto a été abandonnée après le tremblement de terre de 1223.

La ville moderne de Manfredonia a été construite par le roi Manfred Ier de Sicile entre 1256 et 1263, à quelques kilomètres au nord des ruines de l'ancienne Sipontum. Les Angevins, qui avait battu Manfred et lui ôtèrent le royaume de Sicile, ont baptisé la ville Sypontum Novellum, mais ce nom ne s'est jamais imposé.

En 1528, Manfredonia a résisté à une attaque française menée par le vicomte de Lautrec. En 1620, elle fut détruite par les Turcs, qui n'ont laissé que le château et une partie des murs.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Le château médiéval, commencé par les Hohenstaufen et complété par les Angevins, et des parties de murs de la ville sont toujours bien conservés. Le château a reçu une nouvelle ligne de remparts au XVe siècle.

Dans l'église San Domenico, la chapelle de la Maddalena contient des vieilles peintures du XIVe siècle. Trois kilomètres au sud-ouest se trouve l'ancienne cathédrale de Siponto, aujourd'hui basilique de Siponto, construite en 1117 dans le style roman, avec un dôme et une crypte.

Manfredonia est aussi le lieu du siège de l'archevêché de Manfredonia-Vieste-S. Giovanni Rotondo, la cathédrale fut reconstruite vers 1600 après la destruction par les Turcs de la précédente du XIIIe siècle.

Administration[modifier | modifier le code]

Les maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
         
Les données manquantes sont à compléter.

Hameaux[modifier | modifier le code]

Siponto, Riviera Sud, San Salvatore, Pastini, Tomaiuolo, Ruggiano

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Carapelle, Cerignola, Foggia, Monte Sant'Angelo, San Giovanni Rotondo, San Marco in Lamis, Zapponeta


Anecdotes[modifier | modifier le code]

En Italie, un grand dauphin surnommé Filippo s'est installé dans les eaux du port de Manfredonia, de 1998 jusqu'à sa mort en 2004. L'animal se montrait amical envers les humains, mais ce choix apparent de s'éloigner de ses semblables afin de vivre à proximité des humains est inhabituel et devint l'objet de recherche scientifique afin de mieux comprendre l'éthologie des populations de grands dauphins dans la méditerranée. Filippo a été retrouvé mort en août 2004 de cause inconnue[2].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]