Lord Yarborough

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lord Yarborough (18091862), de son vrai nom Charles Anderson Worsley, est un lord anglais qui a laissé son nom à des mains particulières au bridge et au whist, aussi appelée main blanche.

Le Yarborough[modifier | modifier le code]

Au bridge et au whist, un yarborough désigne à l'origine un jeu ne contenant ni as, ni figures, ni dix. De nos jours, avoir un ou deux dix est considéré aussi comme un yarborough.

Origine[modifier | modifier le code]

Lord Yarborough était un fervent joueur de whist. Les honneurs allaient de l'As au dix ; chacun recevait treize des cinquante-deux cartes du paquet. N'avoir aucun honneur était donc une grande infortune.

Lorsqu'un joueur se plaignait sans cesse d'être dans une « mauvaise passe », Lord Yarborough mettait une bourse de mille livres sterling sur la table en proposant à ce fâcheux d'engager une seule et unique livre : « ma bourse est à vous si votre prochaine main ne compte pas un seul honneur. »

On a depuis calculé que la probabilité du yarborough d'origine au whist est de \frac{\binom{32}{13}}{\binom{52}{13}}, soit environ une chance sur 1828 de survenir. Lord Yarborough devait donc en principe gagner plus qu'il ne perdait à son pari.

Lien externe[modifier | modifier le code]