Leander Haußmann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hausmann.
Leander Haußmann en 2000, lors de ses adieux au Schauspielhaus de Bochum

Leander Haußmann est un metteur en scène de théâtre et de cinéma et acteur allemand né le 26 juillet 1959 à Quedlinburg.

Carrière[modifier | modifier le code]

Leander Haußmann (à droite) et Detlev Buck lors du festival de Biberach en 2003

Fils de l'acteur Ezard Haußmann et de la costumière Doris Haußmann, il entame des études d'imprimerie avant d'assister, à partir de 1982, à l'école d'art dramatique « Ernst Busch » (Hochschule für Schauspielkunst „Ernst Busch“ Berlin) à Berlin. Après plusieurs pièces comme comédien, il devient metteur en scène de 1999 à 1995 au Théâtre national allemand de Weimar.

De 1995 à 2000, Leander Haußmann est directeur du renommé théâtre Schauspielhaus de Bochum où il se fait remaquer, notamment pour sa mise en scène à succès de Roméo et Juliette au Residenztheater de Munich, tout comme pour les scandales déclenchés par ses adaptations de La Chauve-Souris à l'Opéra d'État de Bavière et de Peter Pan au festival de Vienne (Wiener Festwochen).

Parallèlement, Haußmann entame une carrière au cinéma, tout d'abord comme acteur dans le film Männerpension de Detlev Buck, puis comme réalisateur avec Sonnenallee (1999), une comédie sur la vie de jeunes Berlinois de l'Est passionnés de rock ’n’ roll anglo-saxon pendant les années 1970. Après le succès de Sonnenallee, il adapte avec Herr Lehmann le roman éponyme de Sven Regener (2003) sur le Kreuzberg peu avant la chute du Mur de Berlin, puis NVA, une comédie sur la Nationale Volksarmee, l'armée de la République démocratique allemande. Comme acteur, il participe notamment aux films Soloalbum et Eierdiebe (2003)

En 2005, il adapte avec Boris Naujoks la pièce Cabale et Amour de Schiller pour la chaîne de télévision allemande ZDF.

Mises en scène[modifier | modifier le code]

Au théâtre (liste sélective)[modifier | modifier le code]

Au cinéma[modifier | modifier le code]

À la télévision[modifier | modifier le code]

  • 1991: Die Verschwörung des Fiesco zu Genua
  • 1997: Das 7. Jahr – Ansichten zur Lage der Nation (documentaire, coréalisation)
  • 2000: John Gabriel Borkman
  • 2001: Denk ich an Deutschland - Die Durchmacher (documentaire)
  • 2005: Kabale und Liebe

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • En juin 1991 Leander Haußmann obtient le prix de la Fondation Dr. Otto Kasten.
  • En 1996 il obtient un « Bambi », un prix de la télévision allemande
  • Leander Haußmann et Thomas Brussig obtiennent en février 1999 pour Sonnenallee le prix le plus rémunéré pour un scénario: le Drehbuchpreis des Beauftragten der Bundesregierung für Angelegenheiten der Kultur und Medien (« Prix du scénario du Délégué du gouvernement fédéral pour les initiatives dans la culture et les médias »

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Source[modifier | modifier le code]