Le Règne des Cybermen, première partie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Règne des Cybermen (partie 1)
Épisode de Doctor Who
Titre original Rise of the Cybermen
Numéro d'épisode Saison 2 (2de série)
Épisode 5
Réalisation Graeme Harper
Scénario Tom MacRae
Production Phil Collinson
Durée 45 minutes
Diffusion Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni :
13 mai 2006 sur BBC1
Drapeau de la France France :
11 janvier 2007 sur France 4
Personnages Docteur :
10e (David Tennant)
Compagnons :
Rose Tyler
Mickey Smith
Chronologie
Précédent La Cheminée du temps Le Règne des Cybermen, deuxième partie Suivant
Liste des épisodes

Le Règne des Cybermen, première partie est le 5e épisode de la deuxième saison de la deuxième série de la série télévisée britannique Doctor Who. Cet épisode constitue avec le sixième épisode, Le Règne des Cybermen, deuxième partie, une histoire en deux parties.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le Docteur, Rose et Mickey arrivent à Londres, mais il s'avère qu'il s'agit d'une dimension parallèle où plane l'ombre menaçante d'un des anciens ennemis du Docteur. Rose, de son côté, découvre que dans ce monde, son père est toujours en vie et a prospéré...

Distribution[modifier | modifier le code]

Résumé[modifier | modifier le code]

Alors qu'à l'intérieur du TARDIS le Docteur et Rose se remémorent leurs aventures passées face à Mickey, le vaisseau subit une panne et se retrouve en dehors du vortex temporel. Ayant passé le vide entre les dimensions, le TARDIS se retrouve inutilisable et bloqué dans un monde parallèle. Dans cet univers, Londres est envahi par les zeppelins, le père de Rose est devenu un riche inventeur, et les êtres humains portent tous des appareils de communication portatifs nommés "EarPod" qui envoient les informations directement dans leur cerveau. Le Docteur trouve assez vite une source d'alimentation pour le TARDIS qui leur permettra de repartir d'ici quelques heures.

Pendant ce temps, le directeur de Cybus Industries, la société qui gère les "EarPod", John Lumic, possède un nouveau plan qui changera l'humanité toute entière en plaçant le cerveau des êtres humains dans des exosquelettes. Mais il n'arrive pas à avoir l'approbation du président de l'Angleterre et demande à Pete Tyler d'organiser une rencontre entre eux durant la soirée fêtant les quarante ans de sa femme, Jackie. Toutefois, Lumic a déjà conduit une expérience destinée à transformer des sans-abris en robots cybernétiques. Un petit réseau de résistants, les prêcheurs, tentent d'ailleurs de s'y opposer et possèdent des informations secrètes sur Lumic. Ils prennent par erreur Mickey pour leur chef, Ricky, qui est son double dans ce monde parallèle. Confronté à Ricky, Mickey passe pour un possible traître, mais l'équipe décide quand même de l'embarquer dans une mission commando autour de la demeure de Pete Tyler.

Rose et le Docteur réussissent eux-aussi à s'introduire en tant que serveurs dans la soirée de Pete Tyler. Celle-ci est interrompue par l'intrusion des cyborgs serviteurs de Lumic, qui s'avèrent être des Cybermen. Le Docteur est effaré d'apprendre que dans cet univers, les Cybermen viennent de la Terre et non de Mondas, leur planète d'origine dans l'univers du Docteur. Lumic demande aux Cybermen d'assassiner le président ainsi que d'assassiner ou de transformer en Cybermen les habitants du pays. Les êtres humains ayant reçu des "EarPod" se voient tout à coup contrôlés par leurs prothèses et se dirigent tous vers l'usine de Cybus afin de devenir à leur tour des Cybermen. Les Cybermen sont insensibles aux balles et le Docteur, Rose et Pete s'enfuient. Ils rencontrent Mickey et les prêcheurs mais se retrouvent tous à leur tour bloqués par une escouade de Cybermen qui avancent vers eux.

Continuité[modifier | modifier le code]

  • Torchwood est mentionné deux fois dans cet épisode : la première fois lorsque Rose regarde la télévision, et la seconde fois lorsque Peter va voir quelqu'un travaillant au "Torchwood Institute".
  • Le Docteur explique que la disparition des Seigneurs du Temps rend normalement impossible la navigation entre les univers parallèles.
  • Le mot "effacement" ("Delete") répété à longueur de temps par les Cybermen ressemble étrangement au "Extermination" ("Exterminate") répété par les Daleks.
  • International Electronics, la société écran chargée de transformer les sans-abris en Cybermen, apparaît aussi comme société écran pour cacher des Cybermen dans l'épisode « The Invasion » (1968). D'ailleurs, un plan iconique des Cybermen marchant devant la Cathédrale St Paul tiré de "The Invasion" est repris dans cet épisode.
  • Le fait que Jackie Tyler fête ses 40 ans fait référence aux 40 ans écoulés depuis la diffusion de l'épisode « The Tenth Planet » qui mettait pour la première fois en scène les Cybermen.
  • Lorsque le TARDIS s'écrase, on voit des masques à oxygène pendre depuis le plafond : ceux-ci sont au nombre de six, en référence aux six pilotes qui seraient nécessaires pour conduire un TARDIS.
  • Mickey n'arrêtait pas de se faire appeler "Ricky" par le neuvième Docteur. Il partage maintenant l'identité d'un homme appelé Ricky.
  • Les identités que propose Rose pour entrer dans la soirée sont celles de "Sir Docteur" et "Lady Rose" en référence à leurs titres de noblesse acquis dans l'épisode « Un Loup-garou royal ».

Références extérieures[modifier | modifier le code]

  • Roger Lloyd Pack dit s'être inspiré du conseiller américain Donald Rumsfeld pour interpréter le rôle de John Lumic. Il incarnait pour lui très bien la personne folle de pouvoir et sûre d'être dans son bon droit.
  • Le téléphone de Rose est passé du Nokia 3200 au Samsung D500.
  • Jackie prétend avoir 39 ans pour être née le même jour que Cuba Gooding Jr.
  • Afin de couvrir les cris des cobayes, M. Crane écoute la chanson The Lion Sleeps Tonight.

Production[modifier | modifier le code]

Écriture[modifier | modifier le code]

Afin de marquer le retour des Cybermen dans la série, Russell T Davies souhaitait s'inspirer d'une pièce audiophonique tirée de Doctor Who, "Spare Parts" de Marc Platt, qu'il considérait comme l'une des meilleures histoires écrites autour des Cybermen. De plus, Billy Piper souhaitait, en 2005, ne pas revenir après la deuxième saison de Doctor Who et Davies envisagea alors de faire de la séparation entre Rose et le Docteur le point d'orgue de la fin de saison. En s'inspirant de l'épisode de 1970, « Inferno », il imagine un monde parallèle dans lequel Rose se trouverait bloquée et planifie de le présenter plus tôt dans la saison. En s'inspirant aussi de "Inferno" il imagine un monde dans lequel on trouverait les doubles des personnages, Mickey devenant un héros et le père de Rose pouvant être vivant. Selon lui, les univers parallèles sont intéressants car "la simple vue d'un personnage avec un bandeau sur l'œil devient excitante"[1].

Il confie le scénario du double épisode au scénariste Tom MacRae, ami avec Davies et scénariste sur des séries comme Mile High, School's Out ou No Angels.

Pré-production[modifier | modifier le code]

Les Cybermen de cet épisode s'inspirent de nombreux design de la série originale. Davies souhaitait qu'ils soient faits en acier et certains éléments furent retenus comme la poignée au-dessus de leur tête. Le logo de Cybus Industrie fut incorporé à leur carcasse. Harper disait lui-même qu'il souhaitait leur donner un côté Art déco.

Casting[modifier | modifier le code]

Peu de temps avant le tournage de cet épisode, l'acteur Roger Lloyd Pack s'est brisé la cheville en tombant d'un escalier. Un fauteuil roulant fut incorporé au personnage de Lumic, déjà décrit dans le script comme vieux et malade. À noter que dans le film Harry Potter et la Coupe de feu il jouait le rôle de Barty Croupton Senior tandis que David Tennant tenait celui de Barty Croupton Junior (Barty Crouch Senior/Junior en version originale).

Tournage[modifier | modifier le code]

Le double épisode fut tourné lors du troisième bloc de tournage de la deuxième saison en même temps que « L'Armée des ombres » et « Adieu Rose ». Le réalisateur engagé pour ces épisodes fut Graeme Harper, un vétéran de la série qui avait déjà filmé des épisodes de la série classique comme « The Caves of Androzani » (1984) et « Revelation of the Daleks » (1985).

Le tournage de l'épisode eut lieu entre novembre 2005 et février 2006 dans la région de Cardiff, à l'exception de quelques scènes qui furent tournées à Londres en novembre[2] :

  • Le quartier londonien de Lambert Pier, pour les scènes où le Docteur et ses compagnons explorent le nouveau Londres (filmées le 1er novembre 2005).
  • Des prises de vues de la Battersea Power Station qui sert de figure à l'usine Cybus (filmées le 3 novembre 2005).
  • Le Manoir de Tal-y Garn pour les scènes dans le quartier général des Prêcheurs (filmées le 3 novembre 2005).
  • Le Port de Cardiff pour la scène où les sans-abris sont recrutés (filmée le 4 novembre 2005).
  • Les scènes dans le TARDIS ainsi que dans le zeppelin de Lumic, à l'appartement des Tyler et les extraits des journaux furent tournées au studio Unit Q2 à Cardiff, le studio principal servant aux épisodes de la série (filmées les 7, 9, 10 novembre 2005, 18 janvier 2006, 22 février et 9 mars).
  • Sanatorium Road à Cardiff pour la scène où Mickey passe devant deux soldats (filmée le 15 novembre 2005).
  • Coedarhydyglyn dans le quartier St Nicholas de Cardiff pour les scènes à l'intérieur de la résidence des Tyler (filmée du 17 au 24 novembre 2005).
  • L'héliport de Cardiff pour la scène d'embarquement dans le zeppelin de Lumic (filmée le 24 novembre 2005).
  • Le studio Unit G12 pour les scènes à l'intérieur des couloirs de Cybus Industries (25 et 26 novembre 2005).
  • Les scènes de rues furent tournées du 28 novembre au 7 décembre dans différentes rues de Cardiff.

Assez peu content de l'introduction de l'épisode, Davies réécrit une nouvelle scène dans laquelle Lumic tue un homme au Kennington. Cette scène fut tournée le 18 février dans les locaux de la Gwinnut Ltd à Cardiff.

Post-production[modifier | modifier le code]

La BBC avait monté à l'époque de la diffusion de la série de faux sites qui ont depuis tous disparu.

TARDISode[modifier | modifier le code]

Durant la saison 2, les épisodes de Doctor Who étaient accompagnés de « TARDISodes », mini-épisodes d'environ 60 secondes disponibles sur le net ou via téléphone portable. N'ayant pas rencontré le succès escompté, ils ont été arrêtés à la fin de la saison 2. Ils furent scénarisés par Gareth Roberts. Le TARDISode de cet épisode montre Gemini donnant des informations sur Cybus Industries, leur mode de fonctionnement et leur volonté de changer les êtres humains en robots. Ricky regarde ces informations et démarre sa camionnette. Il fut filmé le 1er février 2006 et réutilise des prises de vues du double épisode.

Diffusion et réception[modifier | modifier le code]

Lors de sa première diffusion le 13 mai 2006 sur BBC1, l'épisode fut décalé à cause d'une retransmission de football[3]. Il aura néanmoins rassemblé 9,2 millions de téléspectateurs ce qui en fit le sixième programme le plus regardé d'Angleterre cette semaine-là et la meilleure audience pour un épisode de Doctor Who depuis « The Ark In Space », et reçut un index d'appréciation de 86[4]. L'épisode fut diffusé pour la première fois sans bande-annonce annonçant l'épisode prochain afin de ne pas gâcher la surprise des téléspectateurs.

Critiques[modifier | modifier le code]

Sur le site Digital Spy, Dek Hogan reste positif sur cet épisode, décrivant les nouveaux Cybermen comme "à la fois fantastiques et génialement effrayants". Il dit particulièrement aimer l'idée de "mise à jour" régulière et la plus grande participation de Noel Clarke[5]. Le critique du site IGN, Ahsan Haque, donne la note de 8,5 sur 10 sentant que l'épisode possède de bons visuels et de bons dialogues. Il est spécialement positif sur le retour des Cybermen et les personnages de Rose et Mickey[6].

Nick Setchfield de SFX donne au double-épisode une critique positive, soulignant la réalisation de Harper, les Cybermen et l'univers parallèle. Il trouve néanmoins que Roger Lloyd Pack surjoue son personnage et le trouve trop "unidimensionnel"[7].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Who's Cybermen Lighten Up » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), 2006-05-10. Consulté le 2006-05-11
  2. (en) « Rise of the Cybermen - Story Locations », Doctor Who The Location Guide (consulté le 20 janvier 2014)
  3. « A Brief History of Time (Travel): "Rise of the Cybermen"/"The Age of Steel" » (consulté le 2007-04-06)
  4. « Rise of the Cybermen », Doctor Who Magazine, Tunbridge Wells (Kent), Panini Comics, no 14 – Special Edition « The Dr Who companion Series • Two »,‎ 9 novembre 2006
  5. Dek Hogan, « Laugh? I nearly paid my license fee », Digital Spy,‎ 14 mai 2012 (consulté en 31 décembre 2012)
  6. Ahsan Haque, « Doctor Who: "Rise of the Cybermen" Review », IGN,‎ 30 octobre 2006 (consulté en 31 décembre 2012)
  7. Nick Setchfield, « Doctor Who 2.5 and 2.6 Rise of the Cybermen/The Age of Steel », SFX,‎ 22 mai 2006 (consulté en 31 décembre 2012)