The Invasion (Doctor Who)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
The Invasion
Épisode de Doctor Who
Doctor Who logo 1967-1969.jpg
Le logo de la série (période 1967-1969)

Titre original The Invasion
Numéro d'épisode Saison 6 (1re série)
Épisode 3 (ou 46)
Code de production VV
Réalisation Douglas Camfield
Scénario Derrick Sherwin
selon une histoire de Kit Pedler
Production Peter Bryant
Durée 8 x 25 minutes
Diffusion 2 novembre 1968 au 21 décembre 1968 sur BBC One
Personnages Docteur :
2e (Patrick Troughton)
Compagnons :
Jamie McCrimmon
Zoe Heriot
Brigadier Lethbridge-Stewart
Chronologie
Précédent The Mind Robber The Krotons Suivant
Liste des épisodes

The Invasion (L'invasion) est le quarante-sixième épisode de la première série de la série télévisée britannique de science-fiction Doctor Who, diffusé pour la première fois en huit parties hebdomadaires du 2 novembre au 21 décembre 1968. Cet épisode, qui compte deux parties considérés comme perdues montre la première apparition de la division militaire UNIT dont l'existence marquera durablement la série et ses spin-offs.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le Docteur et ses compagnons enquêtent sur une mystérieuse multinationale, International Electromatics. En chemin, ils se font aider par une agence militaire dirigé par le nouvellement promu Brigadier Lethbridge-Stewart ayant le nom de UNIT.

Casting[modifier | modifier le code]

Synopsis[modifier | modifier le code]

Le TARDIS échappe de peu à des missiles lancés depuis la lune via un vaisseau spatial. Devant atterrir en catastrophe avec un visualisateur en panne, le Docteur et ses deux compagnons, Jamie et Zoe décident de rendre visite au professeur Travers (qui les avait assisté dans les épisodes « The Abominable Snowmen » et « The Web of Fear »). Alors qu'ils sont pris en stop par un camionneur, celui-ci commence à leur parler de l'entreprise d'électronique, International Electrics (I.E.) qui semble s'être développé de façon spectaculaire. Peu de temps après les avoir déposés, celui-ci se fait tuer par deux gardes d'I.E. qui l'avait suivit en moto.

Le Docteur apprend que le professeur Travers est parti avec sa fille aux États-Unis. Son remplaçant, le professeur Watkins semble avoir disparu après avoir eu des démêlés avec I.E. Sa nièce, Isabel, photographe de mode amatrice, décide de prendre Zoe pour modèle. Enquêtant au siège de l'entreprise, Jamie et le Docteur sont repérés et amené dans le bureau du directeur, l'étrange Tobias Vaughn. Celui-ci lui raconte que le professeur Watkins bosse pour eux et qu'il est trop occupé pour les recevoir, mais le Docteur détecte chez lui quelque chose d'étrange (il ne cligne pas des yeux). Après leur départ, Vaughn discute avec une étrange machine caché dans une salle adjacente à son bureau qui lui avoue l'avoir déjà croisé sur la planète 14 et détecter le Docteur comme un élément nuisible à leur plan.

Le Docteur et Jamie sont alors enlevés par deux étrangers qui les amènent dans une salle d'opérations spéciales. Là, ils y croisent le colonel Lethbridge-Stewart qu'ils ont rencontré dans l'épisode « The Web of Fear » et qui maintenant promu Brigadier est à la tête d'une force militaire nommée UNIT. Il explique au Docteur que lui et ses hommes enquêtent aussi sur les agissements de IE et que le camionneur qu'ils avaient croisés auparavant était un agent infiltré. À la recherche du Docteur et de Jamie, Isabel et Zoe sont faites prisonnières après avoir saboté une machine. Vaughn décide d'utiliser Isabel afin que son oncle coopère avec eux. Enquêtant sur une pièce du TARDIS laissé par le Docteur, Gregory, le chef du département scientifique de Vaughn, réalise qu'elle vient d'une civilisation extraterrestre et Vaughn pense que le Docteur possède le savoir qui manque au professeur Watkins.

Pendant ce temps-là, à la recherche de Zoe et d'Isabel, le Docteur et Jamie sont arrêtés par le chef de la sécurité, Packer qui les ramène vers Vaughn. Celui-ci nie les avoir enlevé et mais décide de les amener au professeur Watkins. Celui-ci, sachant que sa nièce a été enlevée est invité à leur parler de son invention, le "mentor cérébral" capable de provoquer des changements émotionnels chez les individus. Vaughn les observe leur conversation espérant en apprendre plus sur les origines du TARDIS, mais son mouchard est détecté par le Docteur. Dupant Packer dans un couloir, Jamie et le Docteur parviennent à s'enfuir par une cage d'ascenseur. Ils atteignent un wagon de fret dans lequel se trouve d'étranges sarcophages. Jamie se cache à l'intérieur de l'un d'entre mais est surpris de voir quelque chose s'agiter à l'intérieur.

Pendant ce temps, Vaughn explique à Packer qu'il a l'intention de se servir du "mentor cérébral" de Watkins afin de servir de garantie contre leurs alliés afin de pouvoir les doubler si jamais ils tentent de prendre le pouvoir. Il souhaite aussi utiliser le TARDIS en cas de ratage du "plan d'invasion". Le Docteur et Jamie réussissent à récupérer Zoe et Isabelle et à se servir d'un transmetteur radiophonique que leur a laissé le Brigadier afin d'appeler un hélicoptère de secours. Des échanges de coup de feu sont entamés entre les agents de UNIT et ceux de Vaughn.

En observant des photos d'OVNI au-dessus de la fabrique d'IE le Docteur comprend que c'est ici qu'ils ramènent les mystérieux sarcophages. Après s'être infiltré dans le quartier général de l'entreprise via un canoë passant sur les canaux, le Docteur et Jamie sont témoins de la réanimation d'une des créatures se trouvant à l'intérieur de la boite : il s'agit d'un Cyberman.

Après la fuite du Docteur et de Jamie, Vaughn révèle à Packer que le Général Rutlidge, le supérieur du Brigadier a été hypnotisé par les Cybermen. Il ordonne à UNIT de cesser de s'occuper de l'Internation Electrics, ce que le Brigadier n'arrive pas à comprendre. Pendant ce temps, Vaughn teste le "mentor cerebral" sur l'un des Cybermen, ce qui va le rendre fou et le forcer à s'enfuir à travers les égouts. Prévoyant l'invasion à l'aube, il met en activité une arme hypnotisante se situant à l'intérieur de tous les appareils de la IE.

Alors que le Docteur travaille sur un appareil permettant de bloquer le signal du cyber-control vers le vaisseau situé derrière la lune, Isabel, Zoe et Jamie s'aventurent dans les égouts où se cacheraient probablement les Cybermen. Ils tombent sur une patrouille de Cybermen ainsi que sur le Cybermen fou, qui, dans l'effroi, neutralise ses camarades. Ils sont récupérés par une escouade d'UNIT dirigé par le Caporal Benton, qui neutralise les Cybermen avec des grenades.

Dans une tentative de tuer Vaughn, Watkins découvre qu'il est déjà devenu à moitié Cyberman et que les balles n'ont aucun effet sur lui. Alors que le "dépolarisateur" du Docteur est au point, le vaisseau lunaire envoie un signal terrestre qui propage un bruit strident neutralisant les habitants de Londres, tandis que des troupes de Cybermen sortent de leur cachette depuis les égouts.

Le Docteur reprend ses esprits et le Brigadier donne l'ordre à ses hommes de porter un dépolarisateur. Après de nombreuses tergiversations, ils parviennent à envoyer un missile russe afin de détruire le destroyeur Cybermen qui envoie les ondes, après avoir utilisé de missile anti-missile pour détruire la flotte Cyberman approchante. Leur plan nécessite toutefois que les Cybermen ne fassent aucun dégât gravissime dans les deux prochaines heures. Le Docteur décide de se confronter à Vaughn pour gagner du temps, et en la présence du Docteur, celui-ci découvre que les Cybermen projettent de le tuer en détruisant toute trace de vie sur la planète.

Grâce à la faculté mathématique de Zoe, UNIT réussi à détruire les vaisseaux Cybermen en effectuant des réactions en chaînes. Le Docteur réussit à convaincre Vaughn de l'aider et celui-ci se sacrifie en tentant de pirater le signal radio afin qu'il guide le missile russe directement vers le vaisseau des Cybermen. Une fois celui-ci détruit, le Docteur répare le TARDIS et dématérialise le vaisseau sous l'œil étonné du Capitaine Turner et d'Isabel.

Continuité[modifier | modifier le code]

  • C'est la première fois que l'agence de défense UNIT apparaît dans Doctor Who. C'est aussi la première apparition du personnage du Sergent Benton, militaire récurrent dans la série.
  • On voit les bases de UNIT : leur QG est (lors de cet épisode) un gigantesque avion, ils ne peuvent arrêter les gens et le Brigadier utilise un browning 9mm automatique.
  • Les épisodes dans lesquelles UNIT apparaît sont sujet à des controverses, car elles sont censées se dérouler "dans un futur proche." En l'occurrence, le Brigadier explique que 4 ans se sont écoulés depuis les événements de « The Web of Fear » qui eux-mêmes n'avaient pas de dates précise. Les fans avance l'année 1975.
  • Le Brigadier explique que le professeur Travers, que l'on voit dans les épisodes « The Abominable Snowmen » et « The Web of Fear » est parti aux USA avec sa fille.
  • Les Cybermen disent qu'ils ont déjà rencontré le Docteur sur la "Planète 14" or, ceci n'est jamais expliqué. Dans l'essai "About Time" Lawrence Miles et Tat Wood suggère qu'il pourrait s'agir de Telos, la planète refuge des Cybermen dans « The Tomb of the Cybermen. » Un comic book de Grant Morrisson paru dans les Doctor Who Magazine 127 à 129 (The World Shapers) raconte la rencontre du 6e Docteur sur cette fameuse Planète 14. Il s'agit en réalité de la planète Marinus (dans laquelle se situe l'action de « The Keys of Marinus ») qui se révélerait être en vérité la planète Mondas (la planète natale des Cybermen vue dans « The Tenth Planet ») : on y apprend que les Voorts ont évolué pour devenir des hommes cybernétiques. Cette interprétation n'a jamais été validée et reste du domaine de la spéculation.
  • Dans les passages animés de l'épisode, on peut voir le mot "Bad Wolf" écrit sur le mur chez Isabel, afin de faire le lien avec le retour de la série en 2005. De plus, on voit le Docteur et ses compagnons rentrer dans une voiture ayant pour plaque d'immatriculation "H 23 63" en référence à la diffusion du premier épisode de la série (23 novembre 1963)

Références Externes[modifier | modifier le code]

  • On peut remarquer le célèbre graffiti "Kilroy Was Here" dans la cage de l'ascenseur.

Production[modifier | modifier le code]

C'est au cours de la production de cet épisode que les grandes lignes de la saison 6 et de la saison 7 se décidèrent amorçant la fin de "l'ère Troughton."

Scénarisation[modifier | modifier le code]

Les Cybermen étant devenus des monstres assez populaire dans la série. Au début de l'année 1968 alors que « The Wheel in Space » n'est alors qu'en pré-production, Peter Bryant demande à son cocréateur Kit Pedler, un nouvel épisode en six parties sous le titre provisoire de « Return Of The Cybermen ». Pedler n'étant pas un scénariste professionnel, le « script-éditor » (responsable des scripts) Derrick Sherwin fut engagé pour coécrire l'épisode avec lui. L'épisode fut officiellement commandé le 6 mai 1968 sous le titre de « The Invasion » pour laisser l'apparition des Cybermen secrète. Bryant jugeant le matériel de Pedler assez faible, la durée de l'épisode fut réduite à 4 parties, hélas, à la suite du désistement d'un autre scénariste (Paul Wheeler ayant abandonné un scénario nommé "Dreamspinner") l'épisode fut rallongé en 8 parties devenant à l'époque, le sérial le plus long de la série après « The Daleks' Master Plan. »

Avec le succès de l'épisode « The Web of Fear » Peter Bryant et Derrick Sherwin estimèrent que la formule plaçant le Docteur dans le monde contemporain ou dans un futur proche et protégeant la Terre d'une menace extra-terrestre était bonne. Ils envisagèrent de faire de "The Invasion" une sorte de pilote, afin de pouvoir multiplier les épisodes de ce genre lors de la saison 7. Dans la lignée de « The Web of Fear » ils contactèrent les scénaristes Mervyn Haisman et Henry Lincoln, qui malgré leurs récents problèmes avec la production, acceptèrent l'utilisation récurrente des personnages du Professeur Travers et du Colonel Lethbridge-Stewart. Jack Watling étant devenu trop cher pour la production, le professeur Travers fut remplacé par le professeur Watkins et sa fille Anne fut changée en la nièce Isabel. Afin de pouvoir réutiliser plus librement le personnage de Lethbridge-Stewart celui-ci est promu Brigadier et la section UNIT y est présenté afin de devenir un élément récurrent de la série.

Au cours de l'écriture de l'épisode, un passage impliquant un Cybermat est effacé du scénario.

Casting[modifier | modifier le code]

C'est à cette époque, que les acteurs décidèrent du moment qu'ils quitteraient la série. Frazer Hines, sur pression de son agent expliqua à la presse le 5 septembre 1968 qu'il quitterait probablement la série après les deux prochains épisodes. Patrick Troughton, lui aussi, envisageait de quitter la série à la fin de la saison, ne souhaitant pas s'enfermer dans un rôle récurrent. Il demanda à Hines de différer son départ afin qu'ils puissent quitter la série ensemble à la fin de la saison. De plus, Hines était partiellement endetté à la suite de la mort de son père et le salaire récurrent de Doctor Who pouvait lui être profitable.

Le producteur Peter Bryant approcha Nicholas Courtney durant le tournage afin que son personnage devienne régulier l'an prochain, une proposition que l'acteur s'empressa d'accepter.

  • John Levene joue pour la première fois le rôle récurrent du Sergent Benton, mais il avait aussi joué le rôle d'un Cyberman dans « The Moonbase » et celui d'un Yéti dans « The Web of Fear. » Il gardera ce rôle, y compris dans le téléfilm spin-off « Wartime » produit en 1987.
  • Kevin Stoney jouait déjà le rôle du dirigeant fourbe Mavic Chen dans « The Daleks' Master Plan » et réapparaitra dans le rôle d Tyrum dans « Revenge of the Cybermen »
  • Peter Halliday qui joue Packer et effectue la voix du Cyber-Director rejouera dans 7 autres épisodes de la série.
  • Edward Burnham jouera le rôle du Professor Kettlewell dans l'épisode du 4e Docteur Robot.
  • Clifford Earl lui aussi joué dans « The Daleks' Master Plan » le rôle d'un chef de station.
  • Sheila Dunn qui joue la voix de l'ordinateur de la International Electromatics ainsi que la voix de l'opératrice téléphonique, est la femme du réalisateur Douglas Camfield. Elle a joué en outre le rôle de Blossom Lefavre dans « The Daleks' Master Plan » et jouera le rôle de Petra Williams dans « Inferno»

Pré-production[modifier | modifier le code]

Durant l'été 1968, la pré-production de l'épisode se poursuit et le créateur des costumes de la série, Bobi Bartlett changera le design des Cybermen, notamment un nouveau casque orné d'une sorte de cache-oreille. De plus, la production reçoit le soutien du ministère de la défense anglaise car le scénario montre une image positive des militaire. Le ministère l'autorise à utiliser leur équipements, leurs véhicules ainsi que de leurs soldats pour servir de figurants.

Tournage[modifier | modifier le code]

Cet épisode amorce le 6e bloc de production de la série, « The Dominators » et « The Mind Robber » ayant été tourné durant l'enregistrement de la cinquième saison. Toujours dans l'idée de faire une suite à « The Web of Fear » la réalisation est confié à Douglas Camfield qui avait tourné cet épisode plusieurs mois auparavant.

Le tournage débuta le 31 août 1968 par les plans de maquettes au studio de télévision d'Ealing. Puis viennent les scènes d'extérieurs qui furent filmés dans les semaines suivantes dans le Gloucestershire, à l'aéroport de Fairford, à la ferme de Williamstrip, dans un champ près de la route Hatherop. La scène où le conducteur est tué dans l'explosion de son camion fut oté car jugée trop dangereuse à tourner par les assurances. Le 5 septembre furent tournés les scènes se déroulant à l'extérieur de la I.E. à Kempsford. Le 6 septembre, les scènes dans le hall d'entrée de la I.E. furent filmés dans des locaux appartenant à l'entreprise Guinness à Wallingford, dans l'Oxfordshire. Les scènes de bureaux furent filmées le 7 septembre à la Millbank Tower de Londres et de nombreux lieux de Londres servirent de décors à l'invasion des Cybermen et à la bataille contre UNIT entre le 8 et le 11 septembre. À la fin de ce dernier jour, les scènes se déroulant dans la maison de Watkins furent tournées à St James' Gardens dans le quartier de Kensington ainsi que d'autres scènes se déroulant dans les locaux de la I.E. à la brasserie Guiness de Londres. Le 13 septembre fut filmé la scène mettant en scène le Docteur et Jamie en canoë pendant qu'une autre équipe tournait la scène d'hélicoptère à l'aérodrôme de Denham dans le Buckinghamshire. Durant la scène où elle grimpe à l'échelle de corde la reliant à l'hélicoptère, l'actrice Sally Faulkner se froissera le cou.

Nicholas Courtney raconte dans une anecdote que lors de cet épisode, les soldats engagés afin de servir de figurant et de soldat d'UNIT hésitèrent à saluer militairement Nicholas Courtney entre les prises, tant il ressemblait à un véritable militaire[1].

Malheureusement, le nombre de plans à filmer ne fut pas tout à fait rempli et de nombreuses scènes se déroulant dans les rues de Londres ne purent être tournées (les Cybermen devaient passer devant le Tower Bridge, les Houses of Parliament et Hyde Park) ainsi que la scène où UNIT récupère le professeur Watkins. Le script fut réécrit de sorte à ce que ce passage soit raconté par Packer.

Comme souvent les épisodes furent répétés toute la semaine avant d'être enregistrés d'un seul tenant dans la journée du vendredi dans les studios D de Limegrove. (Après plusieurs mois sans studios fixes.) Le tournage débuta le 20 septembre 1968. Durant la semaine du 4 octobre 1968, Wendy Padbury étant en vacances, Zoe n'apparaît pas dans la partie 3 (elle et Isabel ayant été enlevées.) Durant l'enregistrement des parties 5 et 6, Douglas Camfield décida de filmer les scènes ayant lieu au même endroit d'un seul tenant au lieu de tout tourner chaque semaine. Le 8 novembre, Frazer Hines étant à son tour en vacances, Jamie n'apparaît que lors de la dernière scène, déjà enregistré sur place deux mois plus tôt.

Post production[modifier | modifier le code]

À la suite d'une mésentente entre Douglas Camfield et le compositeur usuel de la série, Dudley Simpson, les musiques de cet épisode sont composées par Don Harper.

Diffusion et Réception[modifier | modifier le code]

Épisode Date de diffusion Durée Téléspectateurs
en millions
Archives
Épisode 1 2 novembre 1968 24:32 7,3 Bande audio et quelques extraits vidéos
Épisode 2 9 novembre 1968 24:26 7,1 Film 16mm
Épisode 3 16 novembre 1968 23:44 7,1 Film 16mm
Épisode 4 23 novembre 1968 24:18 6,4 Bande audio et quelques extraits vidéos
Épisode 5 30 novembre 1968 23:25 6,7 Film 16mm
Épisode 6 7 décembre 1968 23:20 6,5 Film 16mm
Épisode 7 14 décembre 1968 24:46 7,2 Film 16mm
Épisode 8 21 décembre 1968 25:03 7,0 Film 16mm

Diffusé en huit parties du 2 novembre au 21 décembre 1968, l'épisode fit entre 6,4 et 7,3 millions de téléspectateurs, un score dans la moyenne de la série[2],[3]

Paul Cornell, Martin Day et Keith Topping dans leur livre Doctor Who : The Discontinuity Guide (1995) estimèrent que cet épisode permet de montrer "les avantages de baser une histoire sur Terre" et trouve qu'il s'agit d'un "épisode tout en action."[4] Selon le Doctor Who : The Television Companion (1998), The Invasion est "l'une des meilleures histoires avec les Cybermen" et loue le personnage de Tobias Vaughn tel qu'il est joué par Kevin Stoney[5].

En 2009, Patrick Mulkern du programme télé "Radio Times" écrit que la plupart de l'épisode est assez bien écrit pour arriver au cliffhanger mettant en scène les Cybermen, il loue la dynamique de l'épisode et le rôle joué par le Docteur, Jamie, Zoe et Tobias Vaughn[6]. Pour le site The A.V. Club Christopher Bahn estime que la longue durée de l'épisode oblige cet épisode à "être ficelés de moments trop longs et de passages où les personnages vont et viennent d'un endroit à un autre sans jamais se croiser" mais selon lui l'épisode reste largement agréable, notamment pour la performance de Kevin Stoney[7]. Il note aussi que le scénario a tendance à prendre des raccourcis, parfois justifiés parfois non[8]. Il estime aussi que cet épisode tourne plus autour de Vaughn que des Cybermen et, comme Mulkern, loue le personnage de Zoe[8]. Stuart Galbraith de "DVD Talk" donne une note de 3,5 / 5, estimant que l'épisode reprend pas mal d'éléments courant de la science fiction et aurait pu être raccourci mais qu'il reste agréable à regarder et offre une "une atmosphère pleine de menace et de suspense sous haute tension."[9]

Épisodes manquants[modifier | modifier le code]

Dans les années 1960 et 1970 à des fins d'économie, la BBC détruisit de nombreux épisodes de Doctor Who et c'est ainsi que les parties 1 et 4 de la série ne furent pas archivées. Des captures d'écrans (les "télésnaps") purent permettre de reconstruire cet épisode, notamment sous forme de roman photo[10].

Lors de la ressortit en DVD de la série, ces parties ont été recréées sous forme de dessin animé. Ceux-ci d'ailleurs rajoutent entre autres quelques éléments, comme un graphiti en clin d'œil à la nouvelle série, l'apparition d'un vaisseau spatial dans la première partie (permettant de justifier une erreur de dialogue quelques parties plus loin.) De plus le moment après que le Docteur quitte le camion qui les a pris a été raccourci.

Novélisation[modifier | modifier le code]

L'épisode fut novélisé sous le titre de "The Invasion" par Ian Martel (qui jouera le rôle d'Harry Sullivan durant l'époque du 4e Docteur), et sortit en mai 1985 sous le numéro 98 de la collection Doctor Who des éditions Target Book. Cette novelisation reprend des passages coupés au montage, comme UNIT partant faire un raid afin de sauver le professeur Watkins ou bien Vaughn contraignant Routledge à se tirer dessus. Dans la nouvelle écriture, la base aérienne russe est appelée Nikortny en hommage à l'acteur Nicholas Courtney. Aucune traduction n'en a été faite à ce jour.

Édition VHS, CD et DVD[modifier | modifier le code]

L'épisode n'a jamais été édité en français, mais a connu plusieurs éditions au Royaume-Uni, États-Unis et au Canada.

  • La bande son de cet épisode et de l'épisode « The Tenth Planet » enregistré à l'époque par des fans a été éditée sur un coffret CD nommé "Doctor Who : Cyberman". Il contient sur un disque bonus "The Origin of Cyberman" un texte par l'acteur David Banks, qui jouait le rôle du Cyber-leader dans les années 1980.
  • L'épisode est ressorti un coffret VHS en 1993 avec les 1re et 4e parties résumé par des photos et la voix de Nicholas Courtney.
  • Une reconstruction de l'épisode a été effectuée par l'équipe de "Loose Cannon Productions" en février 2003[11]. L'épisode, diffusé gratuitement par VHS est constitué d'un diaporama à partir des bandes son et des photos de l'épisode. Elle y inclut également une introduction et une conclusion par Kevin Stoney (Tobias Vaughn), une interview de Stoney, un mini-documentaire sur l'épisode, ainsi qu'une reconstitution de la scène d'invasion de Londres par les Cybermen.
  • Le 6 novembre 2006, l'épisode est ressortit en DVD avec les 1re et 4e parties refaites en dessin animé d'animation à partir des bandes sons de l'époque. L'équipe chargé de l'animation est celle de "Cosgrove animation" responsable de deux dessins animés de Doctor Who « Scream of the Shalka » et « The Infinite Quest » [12] Le coffret DVD contient aussi les commentaires audios de James Goss (producteur de la bbc), Steve Maher (réalisateur pour Cosgrove Hall films) et Mark Ayres (nettoyage audio) ainsi que ceux de Frazer Hines, Wendy Padbury, Nicholas Courtney et Chris D'Oyly John qui découvrent d'ailleurs en direct, les passages en dessin animés. En bonus se trouve aussi un reportage sur la création des parties animées, un documentaire sur les fans qui enregistrèrent la bande son dans les années 1960, un documentaire sur la création de cet épisode dans les années 1960, les résumés issues de la VHS de 1993 et une galerie photo.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. Dave Rudin, « Doctor Who Legend Nicholas Courtney Chats in 1980s fanzine interview », Kasterborous,‎ août 1987 (consulté le 30 septembre 2013)
  2. (en) Shaun Lyon et al., « The Invasion » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Outpost Gallifrey, 31 mars 2007. Consulté le 30 août 2008
  3. (en) « The Invasion », Doctor Who Reference Guide (consulté le 30 août 2008)
  4. (en) Paul Cornell, Martin Day et Keith Topping, The Discontinuity Guide, London, Virgin Books,‎ 1995 (ISBN 0-426-20442-5), « The Invasion »
  5. (en) Howe, David J & Walker, Stephen James, Doctor Who: The Television Companion, London, BBC Books,‎ 1998 (ISBN 978-0-563-40588-7, lire en ligne)
  6. (en) Patrick Mulkern, « Doctor Who: The Invasion », Radio Times,‎ 14 août 2009 (consulté le 6 avril 2013)
  7. (en) Christopher Bahn, « The Invasion (Episodes 1-4) », The A.V. Club,‎ 2 octobre 2011 (consulté le 6 avril 2013)
  8. a et b (en) Christopher Bahn, « The Invasion (Episodes 5-8) », The A.V. Club,‎ 9 octobre 2011 (consulté le 6 avril 2013)
  9. (en) Stuart Galbraith, « Doctor Who - The Invasion », DVD Talk,‎ 14 juin 2007 (consulté le 6 avril 2013)
  10. (en) « The Ice Warriors en diaporama », BBC (consulté le 10 février 2013)
  11. (en) « The Invasion » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), Loose Cannon Productions. Consulté le 18 avril 2013
  12. (en) « Doctor Who ReAnimated! », BBC.com,‎ 20 juin 2006 (consulté le 5 décembre 2007)