Adieu Rose

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Doomsday.
Adieu Rose
Épisode de Doctor Who
Southerndown beach.jpg
Baie du Grand Méchant Loup (Bad Wolf Bay)[N 1]

Titre original Doomsday
Numéro d'épisode Saison 2 (2de série)
Épisode 13
Réalisation Graeme Harper
Scénario Russell T Davies
Production Phil Collinson
Durée 45 minutes
Diffusion Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni :
8 juillet 2006 sur BBC1
Drapeau de la France France :
8 février 2007 sur France 4
Personnages Docteur :
10e (David Tennant)
Compagnons :
Rose Tyler, Mickey Smith, Peter Tyler, Jackie Tyler
Epoque 2006
Chronologie
Précédent L'Armée des ombres Le Mariage de Noël Suivant
Liste des épisodes

Adieu Rose est le treizième et dernier épisode de la deuxième saison de la deuxième série de la série télévisée de science-fiction britannique Doctor Who. Il a été diffusé pour la première fois le 8 juillet 2006[1] et est la conclusion d'un épisode en deux parties, la première partie - L'Armée des ombres - ayant été diffusée le 1er juillet 2006[2]. Ces épisodes voient le retour des Daleks, présumés éteints depuis l'épisode final de la première saison, et des Cybermen, qui apparaissent dans le double épisode Le Règne des Cybermen. Les deux espèces arrivent inopinément sur Terre à la fin de L'Armée des ombres.

L'idée de faire apparaître ensemble à l'écran les Daleks et les Cybermen a été proposée dès 1967 mais Terry Nation, créateur des Daleks, s'y est opposé[3] ; c'est donc une première dans l'histoire de la série[4] et l'occasion de faire s'affronter deux races extraterrestres parmi les plus populaires. C'est le dernier épisode où Rose Tyler (Billie Piper) apparaît dans la série en tant que compagne du Docteur, son ex-petit ami Mickey Smith (Noel Clarke) et ses parents Jackie et Pete Tyler cessant également de faire des apparitions régulières[N 2]. Adieu Rose a été filmé entre décembre 2005 et janvier 2006, en même temps que le double épisode Le Règne des Cybermen.

Cet épisode est l'un des plus populaires de Doctor Who depuis la reprise de la série en 2005[5]. Il a été nommé en 2007 pour le prix Hugo dans la catégorie court-métrage mais c'est finalement un autre épisode de la série, La Cheminée des temps, qui l'a obtenu[6]. Le conflit entre les Daleks et les Cybermen et la scène d'adieu entre Rose et le Docteur ont été appréciés par les critiques.

Distribution[modifier | modifier le code]

Résumé[modifier | modifier le code]

L'épisode reprend sans interruption là où le précédent s'était arrêté. Le docteur Singh (Raji James), Mickey Smith (Noel Clarke) et Rose Tyler (Billie Piper) sont enfermés dans une des salles de l'Institut Torchwood. Quatre Daleks, accompagnés d'un appareil appelé « arche de Genesis », franchissent le Voïd (vide entre deux univers). Dalek Sec extrait des informations concernant la Terre de l'esprit de Singh, qui est tué durant le processus. Il découvre qu'une invasion parallèle est en cours et envoie Dalek Thay se renseigner. Les Cybermen, qui ont pris le contrôle de Torchwood, leur proposent une alliance mais les Daleks refusent et les deux espèces se déclarent mutuellement la guerre.

Tandis que le « Cyberman chef » discute avec le Docteur (David Tennant), une équipe menée par Jake Simmonds[N 3] (Andrew Smith), venant du même univers parallèle que les Cybermen, apparaît et le tue. Jake emmène le Docteur dans son monde et lui apprend que leur Institut Torchwood a développé une technologie permettant de passer d'un univers à l'autre. Pete Tyler les rejoint et expose rapidement la situation au Docteur, puis tous les trois repartent dans l'univers de Rose.

Pendant ce temps, Rose explique à Mickey qu'ils ont sans doute été maintenus en vie car lors de leurs voyages dans le TARDIS, ils ont absorbé des radiations et peuvent peut-être activer l'arche. Dalek Sec leur apprend que l'arche de Genesis est une technologie volée aux Seigneurs du Temps et demande à Rose de poser sa main sur l'arche ; elle refuse et, sachant qu'il va la tuer, lui raconte comment elle a détruit l'empereur des Daleks. Le Docteur arrive à ce moment et, après avoir découvert que les quatre Daleks présents forment le culte de Skaro, se sert de son tournevis sonique pour ouvrir les portes scellées et permettre aux humains de s'enfuir. Dans la précipitation, Mickey active l'arche sans le vouloir. Les Daleks emmènent l'arche à l'extérieur et sa fonction est révélée : il s'agit d'une prison où les Seigneurs du Temps avaient enfermé des millions de Daleks durant la Guerre du Temps. Les Daleks et les Cybermen, en nombre à peu près égal, se battent à travers toute la planète.

Le Docteur et ses compagnons se sauvent dans la tour. En route, Pete sauve Jackie des Cybermen et le couple se reforme. Le Docteur réalise qu'il peut ouvrir une brèche dans le Voïd qui attirerait l'ensemble des Daleks et des Cybermen, mais également toutes les personnes qui sont allées dans un monde parallèle. Pour la protéger, il force Rose à retourner avec Jackie, Pete, Mickey et Jake dans l'univers parallèle, mais elle parvient à revenir et insiste pour l'aider. Tous deux cramponnés à deux gros aimants magnétiques, ils tirent simultanément deux leviers et provoquent une déchirure dans le Voïd. Les Daleks et les Cybermen y sont tous attirés, sauf le culte de Skaro qui s'échappe grâce à un dispositif temporel d'urgence. Alors que tout se déroule normalement, le levier que Rose avait levé s'abaisse : elle est obligée de lâcher l'aimant pour le remettre en place. Elle s'y agrippe mais finit par le lâcher, attirée par le Voïd ; Pete apparaît au dernier moment et la ramène saine et sauve dans son univers. La brèche se referme, laissant le Docteur et Rose dans deux univers différents, dévastés.

Quelque temps plus tard, Rose fait un rêve dans lequel elle entend le Docteur l'appeler. Elle part avec Mickey et ses parents vers une plage norvégienne où un hologramme du Docteur apparaît, alimenté par l'énergie d'une supernova. La brèche se refermera définitivement au bout de quelques minutes. Rose lui avoue qu'elle l'aime, mais comme le Docteur commence à répondre, la brèche se referme. Le plan suivant le montre en larmes, seul dans le TARDIS.

À la toute fin de l'épisode, une femme en robe de mariée, (Donna Noble jouée par Catherine Tate), apparaît dans le vaisseau[N 4].

Continuité[modifier | modifier le code]

  • La prédiction de la Bête à la fin du double épisode « La Planète du Diable » s'avère être à moitié vraie.
  • L'épisode explique pourquoi le toucher de Rose a réveillé le Dalek de l'épisode « Dalek »
  • Rose dit avoir été à l'origine de la chute de l'empereur Dalek (« À la croisée des chemins »)
  • Dans le monde parallèle, Harriet Jones est devenue la présidente de l'Angleterre.
  • L'épisode de la première saison de Torchwood, « Tout change » commence quelques mois après cet épisode, souvent résumé « La Bataille de Canary Wharf ».
  • L'épisode reprend l'arc narratif de la première saison autour du terme « Bad Wolf » dans le nom de la plage où le Docteur apparaît qui se nomme Dårlig Ulv Stranden. Comme souvent, la traduction au mot à mot est ratée, celui-ci aurait dû être traduit "Slem Ulv-Bukten."
  • Au moment ou le Dalekanium se réveille,on peux apercevoir un dalek a moitié détruit reprenant l'idée d'un ancien épisode de 1987 " Redemption of daleks".

Références Extérieures[modifier | modifier le code]

Le Docteur demande à Rose de taper plusieurs fois 6 afin de régler le niveau d'ouverture vers le vide. Cela donne 666, le chiffre de l'enfer.

Production[modifier | modifier le code]

Conception[modifier | modifier le code]

En version originale, le titre de l'épisode est Doomsday, qui peut se traduire entre autres par « fin du monde » ou « apocalypse »[7] Le double épisode eu aussi pour titre de travail "Torchwood Rise" et "Torchwood Fall" ("Torchwood au sommet" et "Torchwood tombe."[3])

En décembre 1967, la BBC avait déjà approché Terry Nation pour lui proposer de faire apparaître ensemble les Daleks et les Cybermen mais Nation y avait mis son véto. Le concept a été repris par Russell T Davies car il permettait de ressusciter les populaires Daleks et de fournir une sortie honorable à Billie Piper qui souhaitait quitter la série[3]. Adieu Rose est donc le premier épisode de Doctor Who où les Daleks et les Cybermen apparaissent ensemble à l'écran. Les deux espèces figuraient toutes deux dans « The Five Doctors » mais dans des scènes différentes. L'idée de l'univers parallèle fut donc introduit dans le double épisode « Le Règne des Cybermen » afin volontairement d'y piéger Rose à la fin de la saison[3].

L'action du double épisode devait à l'origine se situer à Cardiff, comme cela a été le cas pour Des morts inassouvis et L'Explosion de Cardiff. Quand la série Torchwood a été commandée en 2005, Davies a décidé de baser le spin-off à Cardiff et de « relocaliser » les deux derniers épisodes de la saison 2 de Doctor Who à Canary Wharf (Londres). Les scénaristes se sont longtemps disputés pour savoir qui de Pete Tyler ou de Mickey Smith devait rattraper Rose au dernier moment[3]. Davies et Julie Gardner penchaient pour le père de Rose alors que Noel Clarke et Phil Collinson préféraient son ancien petit ami. Finalement, Pete a été choisi, pour montrer qu'il acceptait définitivement Rose en tant que fille. La réponse finale du Docteur à Rose a également fait l'objet de discussions[8].

Le fait que les Daleks atterrissent au Londres du XXIe siècle s'explique par le fait que l'arche de la genèse ne soit activable que par un voyageur dans le temps, car c'est le lieu où ils avaient le plus de chance de croiser le Docteur ou l'un de ses compagnons. Cela permettait aussi d'expliquer pourquoi ils gardaient Rose et Mickey vivants[3].

Quelques éléments de l'histoire sont inspirés du cycle littéraire À la croisée des mondes de Philip Pullman, qui s'en est montré flatté[9].

Casting[modifier | modifier le code]

  • Avec Freema Agyeman dans l'épisode précédant et Catherine Tate à la fin de cet épisode, le double épisode met en scène involontairement toutes les actrices ayant joué les assistantes principales du 10e Docteur.
  • Nicholas Briggs fait à la fois la voix des Daleks et des Cybermen avec les mêmes lignes de dialogues.

Tournage[modifier | modifier le code]

Pour s'assurer que Clarke et Dingwall seraient disponibles pour le tournage, l'épisode a été filmé en même temps que le double épisode « Le Règne des Cybermen. » Le tournage a commencé le 2 novembre 2005 à Kennington. Le 29 novembre, l'équipe a commencé à tourner les scènes dans et autour de la chambre de la sphère. Les scènes dans la pièce avec les leviers ont été filmées entre le 12 et le 15 décembre 2005, puis entre le 3 et le 5 janvier 2006 au studio Unit Q2 à Newport[10]. La scène où les Tylers conduisent jusqu'en Norvège a été filmée à Bridgend le 6 décembre. Les scènes dans le hangar de Torchwood eurent lieu du 9 au 10 janvier dans la base militaire de la RAF St Athan. Le travail d'incrustation de Rose attirée par le Voïd eu lieu le 13 janvier et l'échauffourée entre les militaires et les Cybermen a été filmée le 15 janvier sur les docks de Cardiff[3].

La scène d'adieu entre le Docteur et Rose a été filmée le 16 janvier 2006 à Southerndown Beach près de Bridgend, ce qui fut le dernier jour de tournage pour Clarke et Dingwall. Comme toutes les scènes se déroulant à Bad Wolf Bay (Baie du Méchant Loup), elle a été tournée sur la plage de Southerndown dans la Vallée de Glamorgan[11]. La dernière scène, où Catherine Tate (future Donna Noble, créditée dans l'épisode comme « The Bride ») apparaît brusquement dans le TARDIS, n'a été filmée que le 31 mars. Pour éviter les fuites concernant le départ de Rose et l'apparition de Tate, seuls Billie Piper et David Tennant avaient reçu les scripts concernant la scène d'adieu ; même le metteur en scène Graeme Harper n'en était pas informé.

Musique[modifier | modifier le code]

Pour le départ de Rose, Murray Gold a composé le morceau Doomsday avec la participation vocale de Melanie Pappenheim qui marque le départ du personnage. L'idée de départ insistait sur le fait de faire une musique nostalgique en utilisant un autre instrument que le violon. Selon Gold, le morceau représente l'énergie et la détermination de Rose à rechercher le Docteur. Il dit plus tard : « Je voulais avoir cette sorte de rock émotionnel, parce que j'ai pensé que c'était la meilleure façon pour moi de montrer Rose enfermée dans sa chambre, seule, en train de pleurer »[12]. Le morceau utilise des passages vocaux déjà utilisés pour la musique entendue lorsque Rose entrait pour la première fois dans le TARDIS à la fin de « Rose » créant un effet de redondance[12]. La fin de la musique reprend les dernières notes du morceau The Lone Dalek. Il s'agit d'un des morceaux préférés des fans de la série ainsi que de la productrice Julie Gardner[8].

TARDISode[modifier | modifier le code]

Durant la saison 2, les épisodes de Doctor Who étaient accompagnés de « TARDISodes (en) », mini-épisodes d'environ 60 secondes disponibles sur le net ou via téléphone portable et scénarisés par Gareth Roberts (en). N'ayant pas rencontré le succès escompté, ils furent arrêtés à la fin de la saison 2. À l'origine, pour celui lié à cet épisode, Roberts pensait mettre en scène le Docteur fleurissant la tombe de Rose et Jackie[3]. Finalement, il montre une journaliste annonçant l'attaque des Cybermen qui se voit attaquée par un Dalek.

Diffusion et accueil[modifier | modifier le code]

Afin de limiter au maximum les fuites à propos de l'épisode, la scène finale de l'Armée des ombres a été cachée, les Fear Forecasters[13] du site web de la BBC n'ont pas été autorisés à le voir avant sa diffusion[14], et l'accès au script était limité. Des restrictions semblables ont été mises en place pour l'épisode Le Dernier Seigneur du temps[15].

Le dernier épisode de la saison 2 a réuni 8,2 millions de téléspectateurs, soit plus de 1 million de plus que pour l'épisode final de la saison 1, À la croisée des chemins, visionné par un peu plus de 6,9 millions de personnes. Si on excepte les matchs de la Coupe du monde de football de 2006, c'est le programme télévisé de BBC One ayant fait le plus d'audience la semaine du 3 au 9 juillet ; son audimat dépasse celui du match de Coupe du monde pour la troisième place entre l'Allemagne et le Portugal, diffusé le même jour et visionné par seulement 7,06 millions de personnes[16]. Au Canada, il a été diffusé pour la première fois sur CBC Television le 19 février 2007[17] et en France le 19 décembre 2007 sur France 4[18].
Le making of de l'épisode, Finale[19], a été diffusé dans Doctor Who Confidential sur BBC Three.

Adieu Rose est l'un des épisodes les plus populaires de Doctor Who. L'IGN Entertainment lui a accordé la note de 10/10, soit Masterful[20], et Television Without Pity un A+[21]. Pour l'hebdomadaire britannique The Stage (en (en)), c'était « [the] only thing worth watching » (la seule chose intéressante à regarder) du week-end, éclipsant, selon eux, la finale de la Coupe du monde[22]. Dek Hogan a apprécié la scène où on voit une larme d'huile couler de l'œil du Cybermen Hartman (Tracy-Ann Oberman) mais critiqué l'apparition finale de Catherine Tate, jugée inutile[23]. Dans The Guardian, Stephen Brook décrit Adieu Rose comme un épisode très réussi, « extrêmement émouvant, effrayant et réellement excitant » ; il compare le combat entre les Daleks et les Cybermen à celui livré dans Alien vs. Predator[24].

Le site de la BBC propose un jeu où, comme dans l'épisode, les Daleks et les Cybermen s'affrontent à Canary Wharf[25]. L'ensemble L'Armée des Ombres/Adieu Rose a été nommé pour le prix Hugo 2007 avec deux autres épisodes de Doctor Who, L'École des retrouvailles et La Cheminée des temps[26] - ce dernier l'a finalement emporté.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. C'est une des occurrences de l'expression Bad Wolf (voir l'article Arcs narratifs dans Doctor Who).
  2. . On retrouvera Jackie et Mickey dans La Terre volée (saison 4, épisode 12). Rose fait des apparitions dans plusieurs épisodes de la saison 4, dont l'épisode final
  3. Jake apparaît pour la première fois dans l'épisode Le Règne des Cybermen, où il combat les Cybermen dans un univers parallèle.
  4. Ce fait trouve son explication dans l'épisode Le Mariage de Noël.
  1. (en) Doctor Who" Doomsday (2006) sur l’Internet Movie Database.
  2. (en) Doctor Who" Army of Ghosts (2006) sur l’Internet Movie Database.
  3. a, b, c, d, e, f, g et h (en) Shannon Sullivan, « "Army of Ghosts"/"Doomsday" », A Brief History of Time (Travel),‎ 2006-11-15 (consulté le 2007-10-30)
  4. Doctor Who (Confidential), épisode 13, BBC.
  5. (en) Your verdict on series two of Doctor Who, BBC.
  6. (en) 2007 Hugo Awards.
  7. Traduction de “ Doomsday ” sur WordReference.com.
  8. a et b « http://downloads.bbc.co.uk/doctorwho/mood-commentary.mp3 » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?)
  9. (en) Would Pullman write for Dr Who?, CBBC, 2007-12-7.
  10. (en) « Doomsday - Story Locations », Doctor Who The Location Guide (consulté le 28 janvier 2014)
  11. (en) Southerndown beach, Vale of Glamorgan, BBC Wales Arts.
  12. a et b Épisode Music and Monsters de la série Doctor Who Confidential. Diffusé pour la première fois le 25 décembre 2006 sur la chaîne BBC One du réseau BBC à Cardiff.
  13. (en) Meet the Fear Forecasters, BBC.
  14. (en) ARMY OF GHOSTS: Fear Factor 4 (Chilling), BBC.
  15. (en) What did Lizo think about Dr Who?, 11/O9/2007.
  16. (en) « Weekly Top 30 Programmes » (ArchiveWikiwixArchive.isGoogleQue faire ?), 3 au 9 juillet 2006, BARB
  17. (en) This week in Doctor Who, archives de Outpost Gallifrey.
  18. Doctor Who (2005) Saison 2 Épisode 13, Adieu Rose (Doomsday), Series Live.
  19. (en) Finale sur le site de la BBC.
  20. Doctor Who: "Doomsday" Review, Ahsan Haque, 22 décembre 2006, IGN.
  21. (en) Hold The Line With Me.
  22. (en) TV review, Harry Venning, 17 juillet 2006, The Stage.
  23. (en) Horses for courses, Dek Hogan, Digital Spy, 9 juillet 2006.
  24. (en) Doctor Who: that was the year that was, Stephen Brook, The Guardian, 10 juillet 2006 : « The last episode of the 2006 series was a highpoint of the modern series, highly emotional, scary and genuinely exciting. »
  25. (en) Game: aleks v Cybermen.
  26. (en) Nippon 2007 Hugo Nominees.