Le Messie de Dune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le Messie de Dune
Auteur Frank Herbert
Genre Roman
Science-fiction
Version originale
Titre original Dune Messiah
Éditeur original New English Library
Langue originale Anglais américain
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Lieu de parution original Londres
Date de parution originale 1969
ISBN original 0-441-17269-5
Version française
Traducteur Michel Demuth
Lieu de parution Paris
Éditeur Robert Laffont
Collection Ailleurs et Demain
Date de parution 1972
Type de média Livre papier
Nombre de pages 264
ISBN 2-221-02601-2
Série Cycle de Dune
Chronologie
Précédent Dune Les Enfants de Dune Suivant
Consultez la liste des éditions de cette œuvre :
Le Messie de Dune (Frank Herbert).

Sur les autres projets Wikimedia :

Le Messie de Dune est un roman de Frank Herbert qui fait suite au célèbre roman Dune, et le second du cycle de Dune.

Résumé[modifier | modifier le code]

Paul Atréides a triomphé de ses ennemis. En douze ans de guerre sainte, ses Fremen ont conquis l’univers. Partout flotte la bannière verte du Jihad des Atréides. Il est devenu l’Empereur Muad'Dib, presque un Dieu, et il voit l’avenir. Ses ennemis, il les connait : la Guilde spatiale, le Bene Gesserit, l’ancienne Maison Impériale Corrino et évidemment le Bene Tleilax. Il sait quand et comment ils frapperont. Ils vont essayer de lui reprendre l’Épice qui donne la prescience, et peut-être percer le secret de son pouvoir.

Leurs machinations sont multiples : ils tentent d’exploiter la nostalgie de certains des Feydakins, ils envoient le Danseur-Visage Scytale ainsi que Bijaz, le nain facétieux, et ils osent même ramener d’entre les morts — sous la forme du ghola Hayt — le fidèle serviteur des Atréides, Duncan Idaho, décédé sur Dune lors de l’attaque conjointe des Harkonnen et de l’ex-Empereur Corrino. La princesse Irulan suit ses propres plans et tente d’empêcher Chani, la Sihaya et concubine de Paul, de tomber enceinte et ainsi, de donner un héritier à la Maison Impériale des Atréides.

Paul sait que tous les futurs possibles mènent au désastre et il est hanté par la vision de sa propre mort. Et s’il n’avait le choix qu’entre plusieurs formes de suicide ? S’il ruinait son œuvre en combattant à nouveau ses ennemis ? Peut-être n’y a-t-il pour le prescient pas d’autre liberté que celle du sacrifice… Alors que Chani tombe finalement enceinte des jumeaux Leto — qui porte le nom de son grand-père — et Ghanima, Paul doit-il se sacrifier avec eux ? Doit-il suivre le Sentier d'Or qui s’impose à sa prescience ?

Place dans le cycle de Dune

Article détaillé : Cycle de Dune.

Compléments posthumes :

Adaptations[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Œuvres de l’univers de Dune