Épice gériatrique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L’Épice gériatrique, ou Mélange est une substance existant dans l’univers imaginaire de Dune. Elle est produite sur la planète Arrakis par les vers des sables dont elle est une sécrétion. C’est une sorte de drogue qui prolonge la vie, renforce les défenses immunitaires, et permet les voyages interstellaires pour les navigateurs de la Guilde. Elle provoque une forme de prescience sans laquelle toute navigation interstellaire rapide est rendue impossible. Avant l’utilisation de l’Épice, les voyages spatiaux étaient très longs et dangereux.

Impact politique[modifier | modifier le code]

L’Épice est l’élément central de l’univers de Dune par le fait que toutes les forces politiques en dépendent directement. La Guilde spatiale qui détient le monopole des voyages interplanétaires s’en sert pour octroyer la prescience à ses navigateurs qui peuvent ainsi voyager dans l’hyperespace sans danger. Le Bene Gesserit l’utilise également pour accéder à la Mémoire Seconde. Enfin, ses propriétés gériatriques attirent la convoitise de tous les humains, et le chantage par la privation d’Épice est donc un levier politique majeur. C’est une des raisons pour lesquels l’Empereur est le seul véritable possesseur d’Arrakis. Au début du cycle, il appartient à la maison Harkonnen en tant que quasi-fief. Tous les comptes d’Épice doivent être remis à l’Empereur qui juge si la production est satisfaisante ou non, ce qui causa la ruine de la Maison Richèse.

De ce fait, il s’agit de la substance la plus chère de cet univers : à l’époque de Paul Muad'Dib, une valise d’Épice pouvait être échangée contre une planète. L’Épice est donc la raison pour laquelle la planète Arrakis attire les convoitises de l’univers entier, qu’il s’agisse des Familles, de l’Empereur, du Bene Gesserit ou de la Guilde des navigateurs.

Par la suite, les Tleilaxu ont réussi à reproduire la substance artificiellement dans leurs cuves Axolotl, ce qui diminua considérablement sa valeur commerciale. Leurs recherches aboutirent peu après la fin de la vie de Leto II, au moment de la Grande Dispersion.

Cycle de l’Épice[modifier | modifier le code]

Le cycle de création de l’Épice est un phénomène complexe et dont tous les aspects ne sont pas révélés.

Génération[modifier | modifier le code]

À l’origine, l’existence de l’Épice est le fruit de la cohabitation entre l’eau et les vers des sables sur une même planète. Les seconds ne pouvant vivre en présence de la première disposent d’une sorte d’arme biologique pour lutter contre elle : les truites des sables. Celles-ci vivent en abondance dans le désert d’Arrakis et sont irrésistiblement attirées par l’eau. Dès qu’une poche d’eau apparaît dans le désert, une énorme quantité de truites vient s’agglomérer autour pour former des poches hermétiques d’où l’eau ne peut s’échapper. Dans la poche se produit alors une réaction entre l’eau et les déjections des truites qui produirait le mélange. À terme, la poche devient composée uniquement de dioxyde de carbone et d’épice. La bulle monte alors lentement à la surface grâce au dioxyde de carbone contenu et aux vers de sables qui remuent en permanence le désert en provoquant la déstabilisation des masses d’Épice. Une fois à la surface, la poche explose en dispersant les truites et en répandant l’Épice qui retombe en neige et tapisse le sable environnant alimentant ainsi le plancton du sable. Ce mécanisme est indispensable dans l’écosystème de la planète.

Exploitation[modifier | modifier le code]

Avant l’Impérium, les tribus Zensunni d’Arrakis récoltaient l'Épice pour leur usage et la troquaient avec les quelques villes de la planète. Tuk Keedair, un marchand d’esclaves espérant faire une rafle dans le nord, se reporta sur l’épice, au vu de la difficulté, et la consomma à en attaquer son stock. Il prit une cargaison réduite pour tester cette marchandise sur les « Hors- Monde ».

Devant le succès de cette transaction, il garda son honneur de marchand tleilaxu et sa queue de cheval. Il s’allia à Aurélius Vemport, négociant en drogues et décoctions, pour optimiser le commerce de l’épice.

Une fois que l’Impérium en prend le contrôle, l’exploitation de l’épice produite par les vers des sables géants par des moissonneuses est une activité très dangereuse car cette substance, à cause de son origine, ne peut se trouver que dans le désert d’Arrakis, territoire des vers géants. Ces mastodontes ont des facultés auditives exceptionnelles qui leur permettent d’entendre des bruits infimes à des dizaines de kilomètres à la ronde. Par conséquent, une moissonneuse en train d’exploiter un gisement d’épice sera toujours repérée par un ou plusieurs vers des sables. C’est pour cette raison que les moissonneuses sont toujours portées par une aile porteuse et escortées par deux ou trois ornithoptères chargés de surveiller l’arrivée d’un ver (repérable par le dôme de sable qui se forme lors de son passage).

L’Épice est ensuite raffinée pour en faire un produit consommable.

Utilisation[modifier | modifier le code]

Sur Arrakis, l’Épice est une substance très utilisée du fait de son abondance (l’air même en est saturé). On le retrouve dans les fibres textiles, le papier, le plastique… Mais c’est dans les boissons et la nourriture que son utilisation est la plus répandue, car son goût de cannelle ainsi que ses propriétés sont très appréciées. Le produit le plus typique est sans doute le café d’épice. Elle est aussi utilisée pour fabriquer la bière d'épice, alcool aux effets décuplés, dont Duncan Idaho abusera dans Dune.

Effets physiologiques[modifier | modifier le code]

  • Parmi les effets les plus notoires de l’Épice, on peut noter ses capacités gériatriques (durée de vie allongée de cent ans en moyenne pour une consommation régulière). L’Épice possède également des vertus stimulantes.
  • Une exposition prolongée à l’Épice rend définitivement dépendant.
  • Chez certaines personnes, le contact avec l’épice développe des capacités de prescience.
  • L’absorption régulière d’épice entraîne le bleuissement intégral des yeux, le bleu de l’Ibad.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]