Chani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Chani
Personnage de fiction apparaissant dans
Dune

Alias Sihaya
Origine Arrakis
Décès 10207 A.G.
Sexe Féminin
Espèce Humaine
Cheveux Bruns
Yeux Noirs
Activité(s) Concubine impériale, Sayyadina
Famille Pardot Kynes (grand-père), Faroula (mère), Liet Kynes (père), Paul Atréides (concubin), Leto II (premier fils), Leto Atreides II (fils), Ghanima Atreides (fille)
Affiliation Maison Atréides, Fremen
Entourage Stilgar (“oncle”), Jessica Atréides (Révérende Mère Fremen, belle-mère)

Créé par Frank Herbert
Interprété par Sean Young (film)
Barbora Kodetová (feuilletons télévisés)
Film(s) Dune (1984)
Série(s) Dune (2000)
Les Enfants de Dune (2000)
Première apparition Dune
Dernière apparition Le Messie de Dune[1]

Chani est un personnage du cycle de fiction de Dune de Frank Herbert. Elle apparaît dans Dune (1965) et Le Messie de Dune (1969)[1].

Chani est la femme Fremen et concubine légale de Paul Atreides (Muad'Dib). Elle est également la fille du planétologue impérial Liet Kynes et de son épouse Fremen Faroula et la petite fille de Pardot Kynes. Elle sera plus tard, la mère des jumeaux Ghanima et Leto. Morte après l’accouchement comme Paul l’avait vu dans ses visions, le personnage est ressuscité comme un ghola et apparaît dans Les Chasseurs de Dune (2006) et Le Triomphe de Dune (2007), les romans de Brian Herbert et Kevin J. Anderson qui poursuivent la série originale.

Chani est interprétée par l’actrice Sean Young dans le film de David Lynch Dune (1984) et par Barbora Kodetová pour les feuilletons télévisés Dune (2000) et Les Enfants de Dune (2000).

Chani est également une version courte du nom hébreu Hannah. Paul l’appelle souvent Sihaya[2], ce qui signifie « printemps du désert » en Chakobsa, le langage des Fremen[3].

Au travers du cycle de Dune[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Cycle de Dune.

Chani est présente à de nombreuses étapes du cycle de Dune.

Dune[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Dune

Dans Dune, la prescience de Paul commence à se manifester à travers ses rêves alors qu’il est encore sur la planète Caladan. Il voit Chani dans ces visions, même s’ils ne se sont pas encore rencontrés. Paul et les Atréides partent alors pour Arrakis mais le père de Paul, le Duc Leto Atréides, est tué par les Harkonnens. Paul et sa mère, Jessica Atréides, sont contraints de fuir dans le désert. Ils sont sauvés par les Fremen du sietch Tabr, dont fait partie Chani. Elle est chargée de la protection de Paul. Ils deviennent bientôt amants, et Paul devient un prophète parmi les Fremen et est appelé Muad'Dib.

Déjà talentueuse guerrière avant de rencontrer Paul, Chani devient extrêmement forte après la formation de Paul et Jessica. Chani réussit plus tard à sortir Paul de sa transe profonde causée par l’eau de vie d’Épice. Paul et Chani ont un premier enfant, Leto[4], tué alors qu’il était nourrisson[5] dans un raid de la Maison Corrino.

Pour parfaire son contrôle de l’Empire après la destitution de Shaddam IV, Paul prend la fille de Shaddam, la Princesse Irulan comme épouse. Cependant cette union n’est que formelle puisque même si Chani, concubine, n’a pas le statut d’impératrice, elle l’est dans les faits[6].

Chani est décrite dans le livre comme ayant des « traits de lutin, des yeux noirs et profonds »[7] et un « visage d'elfe »[réf. nécessaire] de « la féminité dans la voix »[réf. nécessaire].

Le Messie de Dune[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Le Messie de Dune

Douze ans plus tard, dans Le Messie de Dune, Paul reste totalement fidèle à Chani. Gardant à l’esprit leur programme génétique, les Bene Gesserit sont prêts à tout pour reprendre le contrôle de la lignée de Paul, et ont peur des effets des gènes “sauvages” de Chani sur leur progéniture. Désireux d’écarter leurs machinations, Paul négocie avec le Bene Gesserit par le biais de la Révérende Mère Gaius Helen Mohiam. Mais les termes du marché contraires au Jihad Butlérien obligent le Bene Gesserit à se faire une raison et abandonner les précieux gênes Atréides.

Irulan, elle-même formée par le Bene Gesserit, nourrit secrètement Chani de contraceptifs pour l’empêcher de concevoir un héritier impérial. Toutefois, Chani réussit grâce à un ancien régime Fremen, à base d’Épice, à contrer les effets de ce traitement et à tomber enceinte.

Malheureusement, Chani meurt en donnant naissance aux jumeaux Leto Atréides II et Ghanima Atréides. Le Bene Tleilax et Scytale offrent de “ressusciter” Chani en tant que ghola en échange du contrôle de l’Empire; Paul décline l’offre. Grâce à sa prescience, Paul peut voir que la mort de Chani lors de l’accouchement est beaucoup moins douloureuse et cruelle que son éventuel futur sort si elle avait survécu.

Les Enfants de Dune[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Les Enfants de Dune

Malgré sa mort, Chani “vit” dans la mémoire Seconde de ses jumeaux. Dans Les Enfants de Dune, cette mémoire ancestrale est utilisée par Ghanima comme conseil dans ses décisions. La personnalité de Chani possède presque complètement Ghanima, à la limite de l’Abomination. Leto II réussit à sauver sa sœur de cette possession en faisant appel à Paul par sa propre mémoire Seconde. Paul convainc Chani, qui lâche son emprise sur Ghanima. À la fin du roman, la mémoire de Chani devient un gardien pour Ghanima contre les personnalités qui “hantent” sa mémoire seconde, et qui pourraient à leur tour essayer de la posséder. Cela permet à sa fille de continuer de grandir en toute sécurité.

L’Empereur-Dieu de Dune[modifier | modifier le code]

Article détaillé : L'Empereur-Dieu de Dune

Selon L’Empereur-Dieu de Dune, Chani est présente dans la Mémoire Seconde de son fils Leto II[réf. nécessaire]. À l’époque du roman, Leto est en mesure de faire parler sa mémoire ancestrale par sa propre bouche sans la menace de l’abomination. À un moment donné, il laisse Chani parler à travers lui.

Les Chasseurs de Dune et Le Triomphe de Dune[modifier | modifier le code]

En 2006, dans la suite Les Chasseurs de Dune de Brian Herbert et Kevin J. Anderson, les gholas de Paul et Chani sont créés parmi d’autres pour aider l’Humanité dans la bataille avec les machines pensantes.

En 2007, dans Le Triomphe de Dune, Paul affronte un autre Paul Atréides ghola, nommé Paolo, créé par les Danseurs-Visage et manipulé par le sadique ghola du Baron Harkonnen. Paul est mortellement blessé, mais le traumatisme restaure ses souvenirs et il réussit à se guérir lui-même. Plus tard sur Dune, les gholas de Paul et Chani tentent de restaurer l’ancienne gloire de la planète. Ils sont revenus, à la manière des anciens Fremen, résolus à vivre une vie simple et n’ont pas peur des complots qui les avaient menacés dans leur vie antérieure. Maintenant en mesure de consacrer toute son attention à elle, Chani remarque que Paul a finalement appris à bien traiter sa femme[réf. nécessaire]. Le roman se termine quand Paul réaffirme son amour pour Chani, en lui disant qu'il la aimée pendant cinq mille ans[réf. nécessaire].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  • Bien que les Fremen ait les yeux bleus à cause de l'épice, Chani est présentée comme ayant les yeux noirs[7].
  1. a et b Un ghola de Chani est créé dans Les Chasseurs de Dune et il apparaît également dans Le Triomphe de Dune, cela peut-être ou non considéré comme des apparitions du personnage original.
  2. Paul à Chani : « Ne parle jamais que le langage de la vérité avec moi, ma Sihaya. ». Frank Herbert (trad. Michel Demuth), Dune, vol. tome II, France, Robert Laffont, coll. « Pocket science-fiction / Cycle de Dune »,‎ 1980, 512 p. [détail de l’édition] (ISBN 2-226-11403-4), page 491
  3. « Sihaya : terme fremen désignant le printemps du désert avec des implications religieuses sur la fécondité et « le paradis à venir ». ». Frank Herbert (trad. Michel Demuth), Dune, vol. tome II, France, Presses Pocket, coll. « SF / Dune »,‎ 1980, 409 p. [détail de l’édition] (ISBN 2-266-00856-0), page 408
  4. Attention à ne pas confondre avec leur second fils Leto Atréides II
  5. « Il est mort, bien-aimé, dit Chani. Notre fils est mort. ». Frank Herbert (trad. Michel Demuth), Dune, vol. tome II, France, Robert Laffont, coll. « Pocket science-fiction / Cycle de Dune »,‎ 1980, 512 p. [détail de l’édition] (ISBN 2-226-11403-4), page 477
  6. « Chani s’approcha : « Veux-tu que je me retire, Muad'dib ? » Il la regarda. « Te retirer ? jamais tu ne quitteras mon côté. » ». Frank Herbert (trad. Michel Demuth), Dune, vol. tome II, France, Robert Laffont, coll. « Pocket science-fiction / Cycle de Dune »,‎ 1980, 512 p. [détail de l’édition] (ISBN 2-226-11403-4), page 491
  7. a et b « Sous la lune, le visage bougea et il entrevit des traits de lutin, des yeux noirs et profonds. ». Frank Herbert (trad. Michel Demuth), Dune, vol. tome II, France, Presses Pocket, coll. « SF / Dune »,‎ 1980, 409 p. [détail de l’édition] (ISBN 2-266-00856-0), page 81