La Maison des mères

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
La Maison des mères
Auteur Frank Herbert
Genre Roman
Science-fiction
Version originale
Titre original Chapterhouse Dune
Éditeur original Putnam
Langue originale Anglais américain
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Lieu de parution original New York
Date de parution originale avril 1985
ISBN original 0-399-13027-6
Version française
Traducteur Guy Abadia
Lieu de parution Paris
Éditeur Robert Laffont
Collection Ailleurs et Demain
Date de parution 1986
Type de média Livre papier
Nombre de pages 516
ISBN 2-221-04912-8
Série Cycle de Dune
Chronologie
Précédent Les Hérétiques de Dune Les Chasseurs de Dune Suivant

Sur les autres projets Wikimedia :

La Maison des mères (titre original : Chapterhouse Dune) est un roman de Frank Herbert publié en 1985 aux États-Unis. Il s’agit du 6e livre du cycle de Dune[1]. L’histoire relatée est la suite immédiate de celle contée dans Les Hérétiques de Dune.

Résumé[modifier | modifier le code]

Le Bene Gesserit fait face à la destruction, les Honorées Matriarches s’étant révélées des adversaires redoutables. Ces dernières n’ont en effet plus d’autres ennemis à redouter depuis la destruction du Bene Tleilax. Il s’avère néanmoins que les « furies » semblent fuir elles-mêmes quelque chose issue aussi de la Dispersion, comme le montre la découverte des futars mi-hommes mi-félins qui semblent dressés dans le seul but de paralyser leurs proies d’un simple cri, agissant sur le système nerveux central des Honorées Matriarches, mais qui n’obéissent qu’à leurs mystérieux maitres, les belluaires…

Le Bene Gesserit joue ses derniers atouts. Un projet de transformation de la planète du Chapitre, en nouvelle Dune est mis en place pour pouvoir relancer la production de l’Épice. Scytale, le dernier maître Tleilaxu sauvé in extremis par le Bene Gesserit, est gardé comme prisonnier dans un non-vaisseau indétectable. Il possède la connaissance et les moyens pour produire artificiellement l’Épice, ainsi qu’une capsule anentropique dissimulé dans sa poitrine et recelant des cellules de nombreuses personnes connues (dont Paul Atréides)... Son pouvoir de négociation est cependant diminué lorsque Sheeana découvre le premier ver né sur la planète du Chapitre.

Le premier véritable échange entre le Bene Gesserit et les Honorées Matriarches se fait lors de la rencontre entre Lucille et Dama. On en apprend plus sur les motivations de ces dernières, mais la « discussion » se termine mal pour Lucille, à cause des différences fondamentales entre leurs deux philosophies.

Suite entre autres à la chute de Lampadas et à la mort de Lucille, qui était la dernière gardienne des mémoires des sœurs du centre d’éducation Bene Gesserit, une attaque, menée par le ghola Miles Teg, est lancée contre les Honorées Matriarches sur Jonction. L’attaque semble être une franche victoire pour le Bene Gesserit, guidé par le rusé bashar Teg, mais une utilisation de « l’arme » par les Honorées Matriarches anéantit la plupart des troupes du Bene Gesserit.

L’attaque se termine donc sur un coup de dé de la part du Bene Gesserit. Murbella, ayant suivi un entraînement Bene Gesserit depuis sa capture, atterrit sur Jonction et fait croire à ses anciennes sœurs qu’elle s’est finalement échappée pour leur ramener les tant convoitées connaissances Bene Gesserit. Cependant, grâce à cet entraînement, Murbella est devenue plus qu’une simple matriarche. Ainsi, elle assure son contrôle sur ses anciennes sœurs en démontrant la supériorité de son héritage mixte, éliminant celles qui s'opposent à elle. Finalement, elle initie une alliance forcée, accédant, suite à la mort de Darwi Odrade et à l’élimination de Logno, chef des Honorées Matriarches, au double commandement du Bene Gesserit et des Honorées Matriarches.

Parallèlement à cela, une nouvelle Dispersion se produit, guidée par Sheena et Duncan Idaho, accompagnés de certains insatisfaits ou craintifs quant à l’avenir de cette nouvelle et fragile alliance.

L’alliance nouvelle, de son côté, donne espoir que le nouvel ordre sera capable de résister aux ennemis que les matriarches fuyaient et contre lesquels elles étaient venues chercher le recours des connaissances de leurs lointaines cousines. Il n’est pas dit ce qu’il arrivera des personnages comme Duncan, Sheeana, Teg ou Scytale (qui sont tous partis), mais l’illustration du Sentier d'Or est parfaite puisque toute fin est un nouveau commencement, l’Humanité est sauvée d'elle-même.

Les événements des romans Les Chasseurs de Dune et Le Triomphe de Dune, écrits par Brian Herbert et Kevin J. Anderson, sont placés après le cycle initial de Dune, clos par La Maison des mères.

Place dans le cycle de Dune

Article détaillé : Cycle de Dune.

Compléments posthumes :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Si on ne tient pas compte de l’édition en deux livres du premier tome de la série, Dune, c’est en fait le 6e tome.