Renée Simonot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Deneuve et Simonot.

Renée Simonot

alt=Description de l'image Renée Deneuve.jpg.
Nom de naissance Renée Deneuve
Naissance 10 septembre 1911 (103 ans)
Le Havre, France
Nationalité Drapeau de la France Française
Profession Comédienne

Renée Simonot, de son vrai nom Renée Jeanne Deneuve, est une comédienne française née le 10 septembre 1911 au Havre.

Mariée au comédien Maurice Dorléac, elle est la mère des actrices Catherine Deneuve et Françoise Dorléac, et la grand-mère des comédiens Christian Vadim et Chiara Mastroianni.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elle fait ses débuts au théâtre de l'Odéon en 1918 à l'âge de 7 ans. Elle y restera pendant 28 ans, tenant les emplois de « jeune première ». Simonot est son nom de scène, choisi en hommage à un artiste lyrique qui la parraine dans le métier. Au milieu des années 1930, elle devient la compagne du comédien Aimé Clariond, dont elle a une fille, Danielle, en 1937[1],[2].

Renée Simonot est l'une des premières comédiennes à faire du doublage, dès le début du cinéma parlant en 1929. À partir des années 1930, elle prête ainsi sa voix à Olivia de Havilland (dans la plupart de ses films), Sylvia Sidney, Judy Garland ou encore Esther Williams. C'est ainsi qu'elle fait la connaissance de Maurice Dorléac, comédien et directeur de plateau[3] pour la M.G.M., qu'elle épouse en 1940 et dont elle a trois filles : Françoise en 1942, Catherine en 1943 et Sylvie en 1946[1].

Filmographie sélective[modifier | modifier le code]

Théâtre[modifier | modifier le code]

Voxographie[modifier | modifier le code]

Renée Simonot évoquée par Catherine Deneuve[modifier | modifier le code]

Catherine Deneuve, dans un entretien publiée par M, le magazine du Monde en 2012, évoque la figure de sa mère en ces termes : « C'est incroyable, oui : ma mère a 100 ans ! Bientôt 101. Elle vit seule chez elle, joue au bridge, porte des lunettes mais conserve une très bonne ouïe et une tête formidable. C'est assurément une image réconfortante de la vieillesse. (...) Disons que c'est une belle image de femme vieillissante. »[4]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Jean-Noël Mirande, « Renée Dorléac ou la traversée du siècle », Le Point,‎ 18 mai 2013
  2. François Justamand, « Renée Simonot », La Gazette du doublage,‎ 10 février 2005
  3. Responsable de la direction artistique des doublages.
  4. Annick Cojean, « Je n'ai aucune envie de jouer une grand-mère modèle. (entretien avec Catherine Deneuve) », M, Le magazine du Monde,‎ 1er septembre 2012, p. 46-51 (lire en ligne)
    Dans la version imprimée, l'extrait cité se trouve en page 49, première colonne.