Kentucky Derby

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Une course sur l'hippodrome de Churchill Downs
L'hippodrome de Churchill Downs en 1901

Le Kentucky Derby est une course hippique de plat se déroulant au mois de mai sur l'hippodrome de Churchill Downs, à Louisville, dans le Kentucky aux États-Unis.

Il s'agit d'une course de Grade I réservée aux chevaux de 3 ans. C'est la première étape de la Triple Couronne américaine, avant les Belmont Stakes et les Preakness Stakes.

Elle se court sur la distance de 2000 mètres, piste en sable. Elle était dotée de 2 210 000 € en 2007. Surnommée « Run for roses », c'est le plus grand événement des courses américaines. 150 000 à 160 000 spectateurs assistent à chaque édition[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Une pièce commémorative comprenant une référence au Kentucky Derby

Le Kentucky est un centre important pour l’élevage et les courses de chevaux depuis la fin du 18e siècle. Depuis le début de la colonisation de la région par les européens, la région de Bluegrass fut renommée pour la qualité de ses chevaux. En 1872, Meriwether Lewis Clark, Jr., le petit-fils de William Clark de la célèbre expédition Lewis et Clark, voyaga jusqu’en Angleterre où il put voir l’Epsom Derby, une célèbre course hippique annuelle datant de 1780. Clark alla également à Paris en 1863 où il put voir le Grand Prix de Paris.

En rentrant au Kentucky, Clark fonda un club de jockey à Louisville. Il leva des fonds pour construire un hippodrome à proximité de la ville. L’installation fut nommée rapidement Churchill Downs en référence à John et Henry Churchill qui avaient offert le terrain. Le nom ne fut pourtant officiellement reconnu qu’en 1937. La course du Kentucky Derby faisait 2,4 km de long comme pour la piste d’Epson ou de Paris. La distance fut ramenée à 2 km en 1896. Le 17 mai 1875, devant un public d’environ 10000 personnes, s’affrontèrent plusieurs chevaux de 15 ans d’âge lors du premier Derby. Le cheval Aristides portant le jockey Oliver Lewis remporta la première édition. La même année, le duo termina également en seconde position de la course de Belmont Stakes.

Bien que la première édition fut un énorme succès, les installations connurent des difficultés financières et en 1894, les installations furent recapitalisées. La situation économique se dégrada toutefois encore et en 1902, un homme d’affaires du nom de Matt Winn fit le nécessaire pour racheter les installations. À partir de ce moment, la situation économique s’améliora. Le Churchill Downs et le Kentucky Derby devinrent le lieu prédominant des courses hippiques aux États-Unis.

Entre 1875 et 1902, 15 des 28 courses furent remportées par des jockeys afro-américains. Le 11 mai 1892, le jockey afro-américain Alonzo Lonnie Clayton devint le plus jeune vainqueur de la course du haut de ses 15 ans.

Avec la course de Preakness Stakes au Pimlico Race Course de Baltimore et avec la course de Belmont Stakes d’Elmont (New York), les trois compétitions sont nommées depuis 1930 Triple Crown (Triple couronne). À partir de 1932, la course fut toujours placée au calendrier le premier samedi du mois de mai pour permettre une meilleure programmation entre les 3 courses. En 1919, le cheval Sir Barton fut le premier à remporter les trois courses la même année. En 1930, le cheval Gallant Fox fut le second à remporter le triplé.

Le 3 mai 1952, la première couverture télévisée nationale de l’évènement fut lancée. En 1968 le cheval Dancer's Image devint le premier cheval à perdre son titre de vainqueur. Il fut en effet déclassé après une analyse d’urine prouvant l’utilisation de phénylbutazone. Ce médicament analgésique ne fut autorisé que quelques années plus tard.

Le temps le plus rapide pour parcourir la distance date de 1973 avec un temps de 1 minute 59 secondes et 40 centièmes pour le cheval Secretariat. Seuls deux chevaux sont ainsi passés en dessous de la barre des 2 minutes depuis la création de la course.

Bien que l'épreuve leur soit ouverte, très peu de pouliches tentent l'aventure dans cette course (39 dans toute l'histoire), préférant son équivalent strictement féminin, les Kentucky Oaks. Regret (1915), Genuine Risk (1980) et Winning Colors (1988) sont les trois seules pouliches à avoir réussi l'exploit de vaincre dans le Derby.

C’est seulement depuis 2004 que les jockeys peuvent porter des publicités sur leurs combinaisons. Avant 2005, seuls les 4 premiers de la course se répartissaient le montant des gains de la course. Depuis 2005, les cinq premiers se répartissent le magot.

Traditions[modifier | modifier le code]

En sus de la course en elle-même, de nombreuses traditions jouent un rôle important dans l’atmosphére du Derby. Le Mint Julep, une boisson glacée, mélange de bourbon, de menthe et de sirop sucré est la boisson traditionnelle de la course. Le plat le plus populaire se nomme quant à lui Burgoo. Il est composé de bœuf, de poulet, de porc et de crudités.

La zone comprise à l’intérieur du circuit offre des prix abordables pour regarder la course mais peu de chance pour voir correctement la course. Par contre, le Millionaire's Row (coin des millionnaires), un gradin très bien placé avec sièges confortables, attirent les plus riches des spectateurs. De nombreuses femmes se munissent ce jour de chapeaux raffinés de grandes tailles. Avant la course, la parade de l’université de Louisville interprète la chanson de Stephen Foster My Old Kentucky Home.

Le Derby est fréquemment nommé The Run for the Roses (La Course pour les Roses) car un bouquet composé de 554 roses rouges est offert chaque année au vainqueur de la course. Cette tradition provient du socialiste New-Yorkais E. Berry Wall qui offrit en 1883 des roses aux femmes venues regarder la course.

Palmarès[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]