Jean de La Lande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Saint Jean.

Jean de La Lande ou Jean de Lalande, né à Dieppe en Normandie (France) aux environs de 1620 et mort (décapité) le 19 octobre 1646 à Ossernenon en Nouvelle-France (aujourd'hui Auriesville (État de New York), était un « donné » missionnaire en Nouvelle-France.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeune charpentier, Jean de La Lande est présent en Nouvelle-France depuis 1636, Il s'offre comme « donné » au service des missionnaires jésuites de Trois-Rivières vers 1642. Quelques années plus tard il se porte volontaire pour accompagner Isaac Jogues lorsque celui-ci est envoyé par le supérieur de la mission, Jérôme Lalemant, pour une mission de paix auprès des Mohawks. Victime des dissensions internes entre les Mohawks il est décapité une journée après Isaac Jogues, le 19 octobre 1646[1].

La Lande est canonisé avec le groupe de missionnaires de Nouvelle-France, le 29 juin 1930 par Pie XI. Liturgiquement il est commémoré le 19 octobre par l'Église universelle et le 26 septembre au Canada.

Relique[modifier | modifier le code]

Des reliques de Jean de La Lande ont été déposées à la basilique-cathédrale Notre-Dame de Québec, et à la Tour des Martyrs de Saint-Célestin[2], entre autres lieux.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]