Relations des jésuites

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Relations des Jésuites)
Aller à : navigation, rechercher
Couverture du volume de la Relation de ce qui s'est passé… durant les années 1662 et 1663

Les Relations des jésuites sont le recueil des correspondances entre les missionnaires de la Compagnie de Jésus envoyés en Nouvelle-France, et leurs supérieurs religieux de Paris. Les premières furent écrites dès 1616, mais elles seront régulièrement rédigées de 1632 à 1672[1]. Ces relations comptent parmi les plus importantes sources d'information sur les peuples et l'histoire de la Nouvelle-France.

Parmi les auteurs des relations, on retrouve Paul Le Jeune, Jérôme Lalemant, Jean de Brébeuf et Paul Ragueneau. Minutieusement détaillées, elles relatent les efforts d'évangélisation et les difficultés rencontrées par les missionnaires.

Fourmillant d'observations culturelles, sociales et linguistiques sur les populations rencontrées ces Relations ont également un grand intérêt anthropologique.

En 1858, Charles-Honoré Laverdière fut l'un des premiers à éditer les textes. De 1896 à 1901, Reuben Gold Thwaites édita complètement les recueils en anglais, dans une volumineuse collection de soixante-treize volumes.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Reuben Gold Thwaites (ed.): The Jesuit Relations and Allied Documents: Travels and explorations of the Jesuit missionaries in New France, 1610-1791, (73 vol.), Cleveland, Burrows Bros. Co., 1896-1901.
  • François Roustang: Jésuites de la Nouvelle-France, Collection Christus, Paris, 1967.

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lettres édifiantes et curieuses

Webographie[modifier | modifier le code]

  • Relations des Jésuites contenant ce qui s'est passé de plus remarquable dans les missions des Pères de la Compagnie de Jésus dans la Nouvelle-France (1858) T. I Embrassant les années 1611, 1626 et la période de 1632 à 1641. T. II Embrassant les années de 1642 à 1655. T. III Embrassant les années de 1656 à 1672. Disponibles sur le site d'Internet Archive