Jean-Jacques Fiechter

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fiechter.

Jean-Jacques Fiechter

Activités Romancier, historien
Naissance 25 mai 1927 (87 ans)
Alexandrie, Drapeau de l'Égypte Égypte
Langue d'écriture Français
Genres Roman policier, biographie
Distinctions Grand prix de littérature policière 1994
Prix d'histoire générale de l'Académie française 1994

Œuvres principales

  • Tiré à part

Jean-Jacques Fiechter, né le 25 mai 1927 à Alexandrie, est un écrivain, historien et bellettrien vaudois.

Biographie[modifier | modifier le code]

Originaire d'Huttwil (BE), Jean-Jacques Fiechter est le fils du poète et essayiste Jacques-René Fiechter. Il passe son enfance en Égypte, puis retrouve la Suisse où il fait des études de lettres à l'Université de Lausanne et écrit une thèse consacrée au socialisme français. De 1950 à 1980, il est directeur général puis président de la société Blancpain.

Historien, Jean-Jacques Fiechter traduit les mémoires de Régula Engel, qui suivit son mari colonel durant toutes ses campagnes napoléoniennes de 1792 à 1815. S'intéressant à la période révolutionnaire, il publie la biographie de Pierre-Victor de Besenval.

Il publie également un roman policier étonnant où l'on voit un éditeur tuer un auteur à succès, lauréat du Prix Goncourt, en utilisant son savoir professionnel.

Jean-Jacques Fiechter est membre de la section romande du PEN-Club, de Pro Litteris et de la Société de Belles-Lettres de Lausanne, lauréat de nombreux prix.

Récompenses[modifier | modifier le code]

  • Prix de littérature française du canton de Berne (1984, 1997)
  • Grand prix de littérature policière (1994)
  • Prix d'histoire générale de l'Académie française (1994)
  • Prix Empreintes d'or (1996).

Publications[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]