Homefront (jeu vidéo)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Homefront.
Homefront
image

Éditeur THQ
Développeur Kaos Studios
Concepteur John Milius (scénariste)

Date de sortie mars 2011
Genre FPS
Mode de jeu 1 joueur, multijoueur
Plate-forme PlayStation 3
Windows
Xbox 360
Contrôle Manette
Clavier, souris

Moteur Unreal Engine 3

Homefront est un jeu vidéo de tir subjectif développé par Kaos Studio et édité par THQ, annoncé pour 2010 lors du salon de l'E3 2009 puis reporté à 2011. Le jeu est sorti en mars 2011 sur PlayStation 3, Xbox 360 et PC. Sur PlayStation 3, le jeu est sujet à de nombreux plantages, à tel point qu'il est impossible de mener l'ensemble des missions du mode solo à terme. Bien que THQ ait été informé de ces éléments, aucun patch ou correctif n'est pour l'instant disponible[Quand ?].

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 2012, Kim Jong-Il décède et son fils, Kim Jong-un, lui succède. L'année suivante, il envahit la Corée du Sud et la réunit sous le nom de « Grande République Coréenne » (« Greater Korean Republic » en anglais). Pendant ce temps,en 2015, une guerre entre l'Arabie saoudite et l'Iran entraine la destruction d'une importante part des réserves mondiales de pétrole et force les États-Unis à retirer leurs flottes du Pacifique, la Corée du Nord en profitant pour soumettre le Japon. En 2025, la Corée du Nord lance une bombe IEM sur les États-Unis, dont la puissance militaire a été réduite par le manque de pétrole, et fini par les envahir.

Le jeu se déroule dans la ville de Montrose, en 2027. Le joueur incarne un pilote d'hélicoptère, Robert Jacobs, qui tente de se cacher des Coréens, mais se fait arrêter par les « 718 » coréens (supposés être l'équivalent des SS de la seconde guerre mondiale). Durant son transfert à un camp de concentration, la résistance locale le libère. Le joueur devra accomplir une série de missions qui le conduiront à rejoindre l'Armée Américaine lors de sa contre-offensive à San Francisco.

Le scénario a été écrit par John Milius, scénariste des films Apocalypse Now et L'Aube rouge.

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Le gameplay est inspiré et basé sur un autre jeu de Kaos Studios : Frontlines: Fuel of War. Le numéro du magazine spécialisé Consoles + de juillet-août 2009 écrit que « rarement un produit à un stade aussi peu avancé nous a autant retourné le cerveau après avoir essayé une version de « ce qu'est le jeu pour le moment » ». C'est en effet grâce à une nouvelle technologie qu'utiliserait le moteur du jeu qu'il donnerait une sensation d'immersion hors du commun : Drama Engine, qui consiste à focaliser l'action sur le joueur tel un aimant. Ainsi, lorsque l'on tire une roquette sur une Jeep qui nous fonce dessus, le souffle de l'explosion fera valser automatiquement le véhicule dans notre direction pour accentuer le stress.

Multijoueur[modifier | modifier le code]

Le multijoueur de Homefront se pratique à 16 , 24 ou 32 joueurs. Les deux équipes sont nommées soit USA, soit APC. Sont débloqués au fur et à mesure de la progression du joueur ; des niveaux de nouvelles armes, nouvelles aptitudes, nouveaux véhicules comme le Char M1 Abrams qui dans le jeu est nommé char scout. En mode 32 joueurs, le jeu consiste à capturer des drapeaux nommés A , B et C.

Lien externe[modifier | modifier le code]