Hit Radio

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Hitradio Ö3

Hit Radio

alt=Description de l'image Logo-HIT-RADIO-01 pres.png.
Présentation
Pays Drapeau du Maroc Maroc
Siège social 3, rue Assouhaili, Agdal, (Rabat)
Propriétaire Hit Radio S.A.
Slogan « LA RADIO 100% HITS »
Langue arabe, français
Statut Radio privée
Site Web hitradio.ma
Historique
Création 1er juillet 2006
Diffusion
AM Non Non
FM oui Oui
RDS oui Oui
Numérique Non Non
Numérique terrestre Non Non
Satellite Non Non
Câble Non Non
ADSL Non Non
Streaming oui Oui
Podcasting oui Oui

Hit Radio est une radio privée marocaine, diffusée au Maroc. L'actionnaire principal Younes Boumehdi en est le PDG. Lancée en 2006, la station se veut musicale (la première au Maroc) en diffusant de la musique au format top 40, Hip-hop, rap, R'n'B avec une programmation musicale 40% marocaine[1].

Hit Radio s'adresse à un public âgé de 12 à 35 ans et contribue de ce fait à la visibilité du mouvement Nayda. Dans sa programmation et son développement, Hit Radio s'est inspirée de plusieurs radios internationales, notamment Fun Radio, Skyrock ou NRJ en France, ainsi que d'autres radios aux États-Unis. Tout cela pour faire une station qui s'adapte aux goûts de la nouvelle génération.

Historique[modifier | modifier le code]

La radio[modifier | modifier le code]

En 1993, Younes Boumehdi a fait sa première demande au Ministère de l'Intérieur pour créer une radio privée au Maroc, mais il a du attendre jusqu'à la réforme de la loi sur l'audiovisuel en 2003 pour recevoir finalement une réponse à ses 13 ans de sollicitations[1].

Le 17 mai 2006, le cahier des charges est signé entre le Conseil supérieur de la communication audiovisuelle (CSCA) et Younes Boumehdi: une licence est attribuée[1].

Le 1er juillet 2006, c'est la première diffusion à Rabat de Hit Radio[1]. Entre le second semestre 2006 et 2007, 7 fréquences sont attribuées dans un axe Rabat – Casablanca - Marrakech. Première diffusion à Marrakech en septembre 2006. Première diffusion à Casablanca en octobre 2006. Le 9 janvier 2007 conférence de presse et présentation officielle de la station à la presse.

En novembre 2011, Hit Radio devient « Partout »[Quoi ?] avec 74 fréquences à travers le royaume, offrant également la possibilité d'être écoutée sur le web, via le site Internet ou les applications mobiles.

Sanctions[modifier | modifier le code]

Etant une radio pour les jeunes, Hit Radio a su répondre aux besoins de la jeunesse marocaine qui cherche à s'exprimer, une génération libre qui veut parler de tout, sans tabou. Une émission quotidienne a été créée en 2007, La Libre Antenne, diffusée le soir de 20h à minuit puis au matin. Tous les sujets y sont autorisés, les auditeurs possèdent la parole, et les débats sont suscités. Ce qui a fait d'Hit Radio la première radio libre du monde arabe. Mais ça lui a coûté cher[1].

  • 14 novembre 2007 : pénalité par la CSCA pour mauvais traitement dans l'émission Libre Antenne : Permettre à une auditrice de raconter son viol à l'antenne, et à d'autres auditeurs d'intervenir pour la soutenir[2].
  • 9 juin 2010 : deuxième sanction par la HACA (Haute Autorité de la Communication Audiovisuelle) pour « des infractions dans les éditions des 18 et 27 mai 2010 de l'émission Le Morning de Momo ». La parodie de la chanson Alors on danse du chanteur belge Stromae « comportait un terme obscène de très forte connotation immorale et impudique pouvant gravement heurter la sensibilité des auditeurs et portant ostensiblement atteinte aux bonnes mœurs et à la moralité publique ». Le mot en question n'a pas été prononcé clairement dans la parodie mais il était issu d'un mixage du son qui donne, avec un peu d'imagination, le mot «sexe»[1]. Résultat : amende d'un montant de 70 000 dirhams (ce qui représente 0,5 % du chiffre d'affaires de la station) et un retrait de 1 an de la licence, qui passe de 5 à 4 ans.

Diffusion[modifier | modifier le code]

Hit Radio dispose d'un parc de 74 fréquences à travers le royaume du Maroc, en plus d'une fréquence à Bangui[3], une à Monaco et une autre à Namur. Soit un bassin d'audience de plus de 30 millions d'auditeurs, et est diffusée sur internet: En Streaming sur le site web de la station et via les applications mobiles Hit Radio développées pour les systèmes d'exploitation iOS, Android et Blackberry.

Hit Radio compte plus de 1,2 millions d'auditeurs quotidiens (source Radiométrie Maroc) et est aussi très écoutée par de nombreux internautes en France, Algérie, Tunisie, ou encore au Canada (via Internet)[3].

En juillet 2011, Hit Radio a été captée en FM, en Aquitaine (France) ce qui a engendré une bonne impression auprès d'auditeurs français[4].

Internet & réseaux sociaux[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?

Hit Radio est la seule radio marocaine a avoir mis en place une véritable stratégie Internet, pour être plus proche de la « génération connectée »[5]. Elle est ainsi la radio marocaine qui a la plus d'influence sur le web: plus d'un million de fans sur Facebook[6], plus de 22 000 abonnés sur Twitter[7] et des milliers de visiteurs quotidiens sur le site internet officiel de la station[8].

Organisation[modifier | modifier le code]

Animateurs[modifier | modifier le code]

Momo (Mohamed Bousfiha)
Actuels
  • Momo
  • Nabila
  • Ayoub
  • Bob
  • Zeineb
  • Yassine
  • Hossam (Assistant de Momo)
  • Djibril
  • Doc Samad (Psychiatre et sexologue de l'émission On t'écoute )
Anciens

DJs résidents[modifier | modifier le code]


Standardistes[modifier | modifier le code]

La pertinence de cette section est remise en cause, considérez son contenu avec précaution. En discuter ?

Les standardistes d'Hit Radio les plus connus sont :

  • Sanaa
  • Smahane
  • Zakaria
  • Khaoula
  • Khaled
  • Reda
  • Adam

Chroniqueurs et journalistes[modifier | modifier le code]

  1. Zeineb (Journal de la musique version française)
  2. Yassine (Journal de la musique & Génération Geek & reporter)
  3. Lamiae (Minute sport & Journal au Morning de Momo)
  4. Ayoub ( Hit Radio Mixtape à 20h30 )

Programmes[modifier | modifier le code]

Émissions[modifier | modifier le code]

  • Morning de Momo (Du Lundi au Vendredi de 07h à 11h)
  • Star Match (Du Lundi au Vendredi de 16h à 19h)
  • Le 19/21 (Du Lundi au Vendredi de 19h à 21h)
  • On t'écoute (Du Lundi au Vendredi de 21h à 00h)
  • Génération Geek
  • Le journal de la musique
  • Hit Radio Mixtape
  • 10 Hits à la suite
  • Hit Non-Stop
  • Le 100% Hits
  • Hit Radio Dancefloor
  • Hits à la demande
Les émissions du week-end
  • Best-of du Morning de Momo
  • 100% Week-end
  • Hit Radio Dancefloor
  • Le Top30
  • Hit des clubs (Le Samedi de 20h à 22h)
  • Le Before Hit Radio Dancefloor
  • Hit Story
Anciennes émissions
  • Hit 6 à 6
  • 10 Hits à la suite
  • Hit Mondial
  • Libre Antenne
  • La Clik de Momo
  • Le Talk D'Imad Kotbi
  • Hit Factory
  • Top US
  • Hit Radio Party Groove

Webradios[modifier | modifier le code]

En 2011, Hit Radio lance ses premières webradios. Elles sont alors au nombre de quatre (avec en outre la possibilité d'écouter la station hertzienne en direct):

  1. 100% Buzz, une webradio consacrée aux nouveautés internationales, principalement au Pop et au Rap franco-marocain.
  2. 100% Dancefloor, celle-ci est plutôt «Dance», avec une programmation tournée vers les productions des meilleurs DJs de la scène musicale (notamment les DJs résidents Hit Radio). Une webradio réservée au «titres qui font bouger les clubs au Maroc».
  3. 100% Mgharba, comme son nom l'indique, il s'agit d'une webradio dédiée aux jeunes talents marocains, question de promouvoir la musique marocaine et de contribuer à son évolution.
  4. 100% R&B, pour écouter, 24h/24, les meilleurs tubes du monde de l'RnB contemporain.

En février 2013, la station lance une nouvelle webradio en réponse aux attentes de ses auditeurs fans du groupe anglo-irlandais One Direction: 100% 1D

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]