Al Aoula

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir TVM.
Image illustrative de l'article Al Aoula

Création
Langue Arabe, Tamazight, espagnol et français
Pays Maroc Maroc
Statut Généraliste nationale publique
Ancien nom TVM (1962-2007)
Siège social SNRT

1, Rue El Brihi
BP 1042 Rabat
Tél : (212) 05 37 7043 46
Fax : (212) 05 37 76 68 99

Site Web site officiel
Diffusion
Analogique VHF SECAM Chaîne n° 1
Numérique UHF PAL Bouquet SNRT : Chaîne n° 1
Satellite Arabsat 2B à 30,5° Est
Badr 6 à 26° Est
Hot Bird 6 à 13° Est
Nilesat 101 à 7° Ouest
Câble Numericable : Chaîne n° 408
VOO Numérique: Chaîne n°127
ADSL MT Box : Chaîne n° 001
Neuf TV : Chaîne n°400
Freebox TV : Chaîne n° 565
Orange TV : Chaîne n°311
Belgacom TV : Chaîne n° 295

Al Aoula (التلفزة المغربية en arabe), également appelée TVM (pour Télévision marocaine), est une chaîne de télévision généraliste publique marocaine.

Histoire de la chaîne[modifier | modifier le code]

La chaîne publique marocaine TVM débute ses émissions en noir et blanc au lendemain de l'indépendance, le 3 mars 1962. La couleur (Sécam b) ne fut introduite qu'en 1972.

Le 28 avril 2007, la TVM change de nom et d'habillage pour devenir Al Aoula et présente sa nouvelle grille de programmes qui se veut plus proche des marocains.

En mars 1993, la TVM a entamé son passage au numérique pour ses activités de production. L'équipement de la TVM a été renforcé et ce par l'acquisition de cinq nouvelles caméras numériques mises à la disposition du Service de reportages, d'une unité numérisée et de trois unités de postproduction avec clavier électronique dont une à Rabat et deux à Casablanca.


Organisation[modifier | modifier le code]

Dirigeants[modifier | modifier le code]

  • Fayçal Laraichi : PRESIDENT DIRECTEUR GENERAL DE LA SNRT
  • Mohamed Ayad : DIRECTEUR GENERAL DE LA SNRT
  • FATIMA BAROUDI: DIRECTRICE DE L'INFORMATION
  • ALAMI KHALLOUQI: DIRECTEUR CENTRAL DE LA PRODUCTION ET DES PROGRAMMES
  • Fatima El Moumen : Directrice des relations internationales
  • Said Zaddouk : DIRECTEUR DES PROGRAMMES A ARRIADIA

Statut[modifier | modifier le code]

Le statut d'Al Aoula est passé successivement du régime de la capacité juridique et de l'autonomie financière à celui de l'établissement public, puis à son intégration à l'administration centrale du ministère de la Communication, avec un budget annexe.

Capital[modifier | modifier le code]

Al Aoula appartient à 100 % à la Société nationale de radiodiffusion et de télévision (SNRT), qui est une société de participation détenue par l'État marocain.

Al Aoula assure l'équilibre de son budget grâce à une subvention de l'État marocain en plus d'une redevance en forme de contribution indexée sur la consommation d'énergie des foyers, de l'excédent des recettes du Service autonome de publicité (SAP), ainsi que des recettes diverses résultant des revenus de ses prestations de services.

Le ministère de la Communication a mis à la disposition de la TVM pour les années 1995 et 1996 une enveloppe de près de 13 millions de dirhams. Le budget de fonctionnement de cette organisation a connu une augmentation appréciable en 1996 pour atteindre 598 millions de dirhams pour l'année budgétaire 1996-1997.

Programmes[modifier | modifier le code]

L'information demeure un élément central et privilégié dans la grille, ainsi que la fiction nationale, exemple ZINAT ALHAYAT زينة الحياة télénovala de 120 épisodes produite par la SNRT diffusé sur Aloula du Lundi au Vendredi.

  • Amouddou, série documentaire diffusée pour la première fois en 2002.

Séries étrangères[modifier | modifier le code]

À l'instar de 2M, Al Aoula commence depuis quelques années à diffuser des séries étrangères, notamment américaines.

émission[modifier | modifier le code]

  • MOUDAWALA  : émission de société
  • 45 MINUTES : émission d'investigation
  • echo eco  : émission d'investigation économique
  • ilayki  : émission de services pour toutes la famille
  • hiwar  : émission de débat politique
  • économia
  • macharif : émission consacrée à la culture
  • maadouba : émission d'art culinaire
  • Fi dakira
  • oussar wa houlloul : émission qui traite les problèmes de famille
  • Le Médiateur
  • li nissae kalima
  • aji nataaounou: émission qui donne des aides
  • Kadaya wa arae
  • Aji tchouf : émission de reportages
  • Assiha awalan: émission de santé
  • Biladi: émission aux MRE
  • Stahlak bla mathlak: émission qui présente des conseils
  • Maroc Net
  • Fi dilal al Islam
  • soirée al aoula: émission de divertissement avec des jeux, de la mauvaise musique, de la 7moda, et des interview bassline
  • itab
  • wlidate al maghrib
  • rawabit
  • ciné club
  • ainsi que d'autre émission de jeunesses, de société et de divertissement et autres

les JTs[modifier | modifier le code]

  • 7h00 : Le matinal
  • 13h00 : JT arabophone qui décrypte les informations de la mi-journée.
  • le JT hispanophone par Yassine Drissi, et dialecte.
  • 19h00: JT francophone présenté du lundi au vendredi par M'hamed Bhiri ou Boubker Ben-Grabit / le week-end avec Imane Ablou ou Salma Alami.
  • 21h00: JT arabophone principal qui traite de l'actualité nationale et internationale; c'est le journal le plus regardé au Maroc.
  • Dernière édition : infos de la journée

Diffusion[modifier | modifier le code]

Disposant de quatre studios (deux à Rabat et deux à Casablanca), Al Aoula couvre les deux tiers du territoire marocain estimé à 718 000 km² avec un réseau hertzien de 15 042 Km et ses soixante-quatre relais raccordés au réseau de l'Eurovision, Maghrébvision et à la station terrienne de télécommunications de Shoul.

La chaîne possède une déclinaison régionale, TV Laâyoune, dans les provinces sud du pays (Laâyoune-Boujdour-Sakia el Hamra) depuis le 6 novembre 2004.

Depuis le 3 mars 1993, les programmes de la TVM sont transmis par le satellite européen Eutelsat 2F3. À partir de cette date les programmes de la TVM sont suivis avec intérêt par la communauté marocaine à l'étranger. Les objectifs de la transmission de la TVM par satellite sont de deux sortes : répondre aux désirs des émigrés et présenter à l'opinion internationale l'image du Maroc moderne.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]