Hermeline Malherbe

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Hermeline Malherbe-Laurent)
Aller à : navigation, rechercher
Hermeline Malherbe
Fonctions
Sénatrice des Pyrénées-Orientales
En fonction depuis le 27 août 2014
Groupe politique RDSE
Prédécesseur Christian Bourquin
Présidente du conseil général des Pyrénées-Orientales
En fonction depuis le 21 novembre 2010
Prédécesseur Christian Bourquin
Biographie
Nom de naissance Laurent
Date de naissance 18 février 1969 (45 ans)
Lieu de naissance Carvin (Pas-de-Calais)
Nationalité Française

Hermeline Malherbe, née Hermeline Laurent le 18 février 1969 à Carvin (Pas-de-Calais)[1], est une personnalité politique française. Membre du Parti socialiste, elle est présidente du conseil général des Pyrénées-Orientales depuis le 21 novembre 2010 et sénatrice des Pyrénées-Orientales depuis le 27 août 2014, au lendemain du décès de Christian Bourquin, dont elle était suppléante.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élevée dans une famille de militants syndicaux qui ont mis en place les premières aides ménagères après-guerre, fille d'ouvrier métallo et d'employée de maison dans son bassin minier du Nord-Pas-de-Calais, elle s'est frottée à la politique dès l'adolescence en militant aux Jeunesses communistes révolutionnaires.

Portée très tôt par de profondes convictions de gauche, Hermeline Malherbe s'engage dès le lycée dans le mouvement contre la réforme Devaquet. Après des études de biologie, puis d'ingénieure en formation, cette socialiste de cœur développe rapidement une sensibilité à la cause environnementale, pour laquelle elle rejoint dès 1992 les rangs de Génération Écologie.

Hermeline Malherbe est élue pour la première fois en Seine-et-Marne en 2001, conseillère municipale de Meaux qu'elle quitte en 2005.

Arrivée dans les Pyrénées-Orientales, elle est élue en 2008 au conseil général de ce département. S'affirmant comme l'une des personnalités socialistes fortes du territoire, elle prend en 2010 la vice-présidence de la région Languedoc-Roussillon (où elle préside la commission de la Gestion de l'eau et des risques naturels) avant d'être élue en novembre 2010 Présidente du Conseil Général des Pyrénées-Orientales, à la suite de la démission de Christian Bourquin, élu président de la région Languedoc-Roussillon après le décès de Georges Frêche[2].

Ancienne adhérente des Jeunesses communistes révolutionnaires, puis des Verts, elle a en novembre 2011 été réintégrée au PS dont elle avait été exclue en 2010 en raison de son soutien à Georges Frêche lors des élections régionales[3].

Suppléante de Christian Bourquin lors des sénatoriales de 2011, elle lui succède au Sénat après sa disparition le 26 août 2014, et choisit le Groupe du Rassemblement démocratique social et européen (RDSE). Elle siège à la place 262 qui a aussi été celle d'Alain Poher. Lors de la discussion sur le projet de loi sur la délimitation des régions, elle a défendu au Sénat la séparation des régions Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées.

Mandats[modifier | modifier le code]

Sénat
  • 2014-2017 : Sénatrice des Pyrénées-Orientales (1er mandat).
Conseil régional
Conseil général
Conseil municipal

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]