Jean Bène

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Jean Bène, né à Pézenas (Hérault) le 12 juillet 1901, décédé le 26 avril 1992 à Saint-Georges-d'Orques (Hérault). Avocat de formation, il s'est tourné vers la politique. Il était membre du Parti socialiste (SFIO).

Biographie[modifier | modifier le code]

Conseiller municipal de Pézenas en 1929, puis maire en 1931, il fut révoqué par le Gouvernement de Vichy. Il s'engage dans la résistance et crée le maquis "La Tourette" sur la commune de Ferrières-Poussarou. Il a reçu pour cela la Légion d'honneur, la Croix de guerre, la médaille de la Résistance. Il redevient maire de Pézenas de 1945 à 1947 puis de 1953 à 1977. En octobre 1951 il devient président du Conseil général de l'Hérault, fonction qu'il exercera jusqu'en 1979. Il a été sénateur de l'Hérault de 1947 à 1971, où il a été membre de la commission des affaires étrangères, de la défense et des forces armées.

Il présida l'Entente interdépartementale pour la démoustication du littoral méditerranéen et la Société d'aménagement du Département de l'Hérault. Il fut ainsi, notamment, membre de la Mission interministérielle d'aménagement du Languedoc-Roussillon, de la commission des Secteurs sauvegardés, de la Compagnie nationale d'aménagement du Bas-Rhône et du Languedoc, et du conseil d'administration du quotidien Midi libre dont il avait été l'un des fondateurs.

Il repose au cimetière de Pézenas. Pour lui rendre hommage, le collège de Pézenas porte son nom.

Liens externes[modifier | modifier le code]