Henri Maldiney

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Henri Maldiney, né le 4 août 1912 à Meursault en Côte-d'Or et mort le 6 décembre 2013[1] à Montverdun (dans la Loire) à l'âge de 101 ans, est un philosophe français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il fut élève à l'École normale supérieure, où il obtint l'agrégation de philosophie. Il fut prisonnier en Allemagne pendant la Seconde Guerre mondiale, puis fut professeur à l'université de Gand et à l'université de Lyon où il tint la chaire de "Philosophie générale, d'Anthropologie phénoménologique et d'esthétique"[2].

Philosophie[modifier | modifier le code]

Influencé entre autres par Husserl, Martin Heidegger, Binswanger, il est un des représentants en France de la phénoménologie. Toute sa vie, il questionna les conditions de l'existence comme ouverture à l'Être. Ses concepts de transpassibilité et transpossibilité sont particulièrement utiles aux psychothérapeutes[réf. nécessaire]. Ses champs de réflexion concernent la maladie mentale comme fléchissement des modalités d'existence, l'art (surtout la peinture), la psychiatrie (notamment la psychopathologie) et, bien sûr la philosophie[2].

Nourrissant sa réflexion de la psychiatrie comme lieu d'expression de l'humain, il a influencé en retour nombre de psychiatres, de philosophes et d'artistes dont certains furent de ses amis (Docteur Jean Oury, Prof. Dr. Jacques Schotte, Marc Richir, Jacques Garelli, Pierre Tal Coat, André du Bouchet, François Aubrun, ...).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Notices d’autorité : Fichier d’autorité international virtuel • Bibliothèque nationale de France • Système universitaire de documentation • Bibliothèque du Congrès • Gemeinsame Normdatei • WorldCat
  • 1945- La Dernière Porte in: Cahiers publiés par des prisonniers et déportés., Paris, Boivin
  • 1947- L’Homme Nietzschéen in: Les Grands Appels de l’Homme Contemporain., Paris, édition du Temps Présent
  • 1949- Introduction à Tal-Coat in: Les Temps Modernes, no 50
  • 1949- Jean Bazaine- La mort des prétendants in: Derrière le Miroir, no 23
  • 1950- Georges Braque in: Derrière le Miroir, no 25-26
  • 1953- Le faux dilemme de la peinture: Abstraction ou Réalité in: Revue de l’Université de Bruxelles, no 5
  • 1953- Joan Miró in: Le Disque Vert, juillet-aout
  • 1954- Tal-Coat' in: Derrière le Miroir, no 64
  • 1956- Tal-Coat in: XXe siècle, no 7
  • 1956- Bazaine in: Prisme des Arts, no 7
  • 1958-1959- Pierre Lachièze-Rey, in Memoriam in: Kant-Studien, vol. 50
  • 1959- Tal-Coat 1959 in: Derrière le Miroir, no 114
  • 1961- Comprendre in: Revue de Métaphysique et de Morale, no 1-2
  • 1963- Les dévoilement des concepts Fondamentaux de la Psychologie à travers la Daseinsanalyse de Ludwig Binswanger in: Archives suisse de Neurologie, neurochirurgie et de Psychiatrie, vol. 92
  • 1964- La Fondation Maeght à Saint-Paul-de Vence in: Derrière le Miroir, no 148
  • 1965- Tal-Coat 1965 in: Derrière le Miroir, no 153
  • 1966- Die Entdeckung der ästhetischen Dimension in der Phänomenologie von Erwin Straus in: Erwin Straus: Conditio Humana, Springer, Berlin-New York
  • 1968- L’Esthétique des Rythmes in: Les Rythmes, Lyon
  • 1970- François Aubrun, peintures récentes, Éditions de Beaune, Paris
  • 1971- En collaboration avec Roland Kuhn, Préface à: Ludwig Binswanger, Introduction à l’analyse Existentielle, Paris, éd. de Minuit
  • 1973- Regard Parole Espace, L’Âge d’homme, Lausanne
  • 1974- Le legs des choses dans l’œuvre de Francis Ponge, L’Âge d’homme, Lausanne
  • 1975- Aitres de la langue et demeures de la pensée, L’Âge d’homme, Lausanne
  • 1976- Psychose et Présence, Revue de Métaphysique et Morale, no 4
  • 1976- Pulsion et présence, in Psychanalyse à l’Université, tomo 2, no 5
  • 1985- Art et existence, Klincksieck, Paris
  • 1987- Une phénomeénologie à l’impossible : la poésie, in Études phénoménologiques, Louvain
  • 1988- In media vita, Comp'Act, Seyssel
  • 1988- Chair et verbe dans la philosophie de Merleau-Ponty, in Merleau-Ponty, le psychique et le corporel, Aubier, Paris
  • 1989- L’existence en question dans la dépression et dans la mélancolie, in L’Évolution psychiatrique, 54
  • 1990- Crise et temporalité dans l’existence et la psychose, in Empreintes et figures du temps, éd. Erés, Toulouse
  • 1990- La dimension du contact au regard du vivant et de l’existant, in Le contact, ed. J. Schotte, Bruxelles
  • 1991- Vers quelle phénoménologie de l’art?, in La part de l’œil, no 7
  • 1991- Penser l’homme et la folie, Millon, Grenoble
  • 1993- L’Art, l’éclair de l’être, Comp' act, Seyssel
  • 1993- Le Vouloir-dire de Francis Ponge, Encre marine, Fougères-La Versanne
  • 1995- Aux déserts que l’histoire accable: l’art de Tal-Coat, Deyrolle, Cognac
  • 1997- Avènement de l'œuvre, Théétète éditions, Saint Maximin
  • 2000- ouvrir le rien l'art nu, Encre marine, Fougères, 42200, La Versanne
  • 2001- existence : crise et création, Encre marine, Fougères, 42200, La Versanne

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Mediapart
  2. a et b Jean-Louis Chrétien, « L’oeuvre philosophique d’Henri Maldiney : à découvrir d’urgence ! », émission Canal Académie, 23 décembre 2012, [1]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Site Henri Maldiney : [2]