Jacques Garelli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Garelli.

Jacques Garelli, né à Belgrade le 2 juin 1931, est un poète et philosophe, et a écrit une quinzaine d'ouvrages.

En décembre 1965, il fait partie des six poètes pour lesquels Louis Aragon organise une soirée baptisée « Six poètes et une musique de maintenant » au célèbre théâtre parisien, le Théâtre Récamier[1].

Il a par la suite enseigné la littérature et la philosophie dans les Universités de Yale, de New York (N.Y.U.) et d’Amiens.

Ses œuvres portent sur la phénoménologie et l'ontologie, dans une influence proche et qui va de Heidegger à Maurice Merleau-Ponty.

Bibliographie essentielle de Jacques Garelli[modifier | modifier le code]

Poésie[modifier | modifier le code]

  • Brèche, Paris, Mercure de France, 1966
  • Les Dépossessions suivi de Prendre appui, Paris, Mercure de France, 1968
  • Lieux Précaires, Paris, Mercure de France, 1972
  • L’Ubiquité d’être suivi de Difficile Séjour, Paris, José Corti, 1986
  • Archives du Silence suivi de Récurrences du Songe, Paris, José Corti, 1989
  • L’Entrée en Démesure, suivi de L’Écoute et le regard, Paris, José Corti, 1995
  • Brèche / Les Dépossessions / Lieux Précaires, Encre Marine, Fougères - La Versanne, 2000
  • Fragments d’un corps en archipel suivi de Perception et imaginaire. Réflexions sur un poème oublié de Rimbaud, Paris, José Corti, 2008
  • Fulgurations de l'être, José Corti, 2011

Philosophie / esthétique[modifier | modifier le code]

  • La Gravitation Poétique, Paris, Mercure de France, 1966
  • Le Recel et la Dispersion, Paris, Gallimard, « Bibliothèque des Idées », 1978
  • Artaud et la Question du Lieu, Paris, José Corti, 1982
  • Le Temps des Signes, Paris, Klincksieck, 1983
  • Rythmes et Mondes, Grenoble, Jérôme Millon, 1991
  • Introduction au Logos du Monde esthétique. De la Chôra platonicienne au Schématisme transcendantal kantien et à l’expérience phénoménologique du Monde, Paris, Beauchêsne, 2000
  • De l’entité à l’événement. La phénoménologie à l’épreuve de la science et de l’art contemporains, Milan / Paris, Mimesis, 2004
  • La mort et le songe, Milan / Paris, Mimesis, 2007

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]