Hôtel du Cap-Eden-Roc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Eden Roc.
Hôtel du Cap-Eden-Roc
L'hôtel du Cap-Eden-Roc vu depuis la mer.
L'hôtel du Cap-Eden-Roc vu depuis la mer.
Localisation
Localisation Boulevard J.F. Kennedy - BP 29
Antibes
France
Coordonnées
géographiques
43° 32′ 53″ N 7° 07′ 14″ E / 43.548055555556, 7.1205555555556 ()43° 32′ 53″ Nord 7° 07′ 14″ Est / 43.548055555556, 7.1205555555556 ()  
Étoiles 5/5 starsStar full.svgStar full.svgStar full.svgStar full.svg
Compagnies
Propriétaire(s) Oetker Collection Drapeau de l'Allemagne
Site officiel Hôtel du Cap-Eden-Roc

Géolocalisation sur la carte : Alpes-Maritimes

(Voir situation sur carte : Alpes-Maritimes)
Hôtel du Cap-Eden-Roc

L'Hôtel du Cap-Eden-Roc, aussi connu sous le nom d'Eden-Roc, est un hôtel d'Antibes (Alpes-Maritimes), situé à l'extrémité du cap d'Antibes.

Histoire[modifier | modifier le code]

Il a été construit en 1870 dans le style Napoléon III par le créateur du Figaro, Hippolyte de Villemessant, à destination d'écrivains en mal d'inspiration. C'est Antoine Stella qui conféra une dimension mythique de l'établissement et une certaine réputation (son grand-père avait racheté l'hôtel en 1887)[1],[2].

Il est à ce jour géré par la Oetker Collection, et son directeur est Philippe Perd[3].

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

L'hôtel du Cap-Eden-Roc est composé de trois bâtiments :

  • L'hôtel du Cap, le bâtiment principal lové dans un parc de 9 hectares de pins ;
  • Le Pavillon Eden-Roc, à flanc de rochers, surplombant la mer ;
  • Les 2 Fontaines.

Il compte une piscine, creusée à même le roc, un restaurant gastronomique, un spa, une roseraie et des courts de tennis. 31 « cabanes » (des cabines privées) au bord de l'eau sont également disponibles, comprenant chacune une terrasse, une cabine, deux transats et un parasol[2].

L'hôtel du Cap-Eden-Roc est surtout connu du fait de sa notoriété au sein des célébrités. C'est aussi l'établissement qui accueille certaines soirées du festival de Cannes, comme celle du Grisogono[4] ou encore le gala de l'amfAR (gala de charité de lutte contre le SIDA, qui y a par exemple récolté 2,7 millions d'euros en 2014)[2].

En mai 2011, l'hôtel du Cap-Eden Roc fut aménagé pour accueillir, sur son allée principale vers la mer, la Collection Croisière 2011-2012 de la Maison Chanel, collection consacrée chaque année pour ses maisons de savoir-faire. C'est également au sein de cet hôtel prestigieux que le créateur Karl Lagerfeld a mis en scène des acteurs ou mannequins comme Anna Mouglalis, Amanda Harlech ou Baptiste Giabiconi dans son court métrage The Tale of a Fairy.

Récompenses et classement[modifier | modifier le code]

  • Tatler Travel Guide 2012 – « Hotel with the most immaculate service in the world » (2011) ;
  • The Sunday Times (Royaume-Uni) – Hotel du Cap-Eden-Roc voted as « Best European Resort » (2011) ;
  • Conde Nast Traveller magazine (Royaume-Uni) – Gold List of top Hotels – « The best rooms in Europe » (2011) ;
  • Geo Season (Allemagne) - Hotel du Cap-Eden-Roc - N°1 among the best 100 hotels in Europe in the Beach Hotels category (2012).

L'hôtel a officiellement obtenu sa cinquième étoile le 30 septembre 2009[5].

Clients célèbres[modifier | modifier le code]

Parmi les clients célèbres, on note Charlie Chaplin, Walt Disney, l'Aga Khan III, Rita Hayworth, Marc Chagall, Anatole France, Errol Flynn, Paul Deschanel, Joseph Joffre, Picasso, Sacha Guitry, le duc et la duchesse de Windsor ou encore Marlene Dietrich[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. François Simon, « Palace de stars », lefigaro.fr, 19 mai 2006.
  2. a, b, c et d Jean-Pierre Chanial, « Cap-Eden-Roc, 100 ans de légende », Le Figaro, encart « Culture », mercredi 11 juin 2014, page 33.
  3. Philippe Perd dirige également le Château Saint-Martin & Spa, à Vence, établissement 5 étoiles Relais & Châteaux dont la table est 2 étoiles au Guide Michelin, cf. ici.
  4. Richard Gianorio, « De Grisogono : glam party à l'Eden-Roc », lefigaro.fr, 18 mai 2011.
  5. « Quatre hôtels 5 étoiles de plus dans le département », Nice-Matin, 2 octobre 2009. Consulté le 3 octobre 2009.

Annexes[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :