Hôtel Raphael

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hôtel Raphael
Hôtel Raphael
Entrée de l'hôtel Raphael.
Entrée de l'hôtel Raphael.
Localisation
Localisation Avenue Kléber
16e arrondissement
Paris
France
Coordonnées
géographiques
48° 52′ 17″ N 2° 17′ 37″ E / 48.87139, 2.29361 ()48° 52′ 17″ Nord 2° 17′ 37″ Est / 48.87139, 2.29361 ()  
Date d'ouverture 1925
Équipements
Étoiles 5/5 starsStar full.svgStar full.svgStar full.svgStar full.svg
Nombre d'étages 7
Chambres 83
Restaurants Raphael Le Restaurant
Raphael La Terrasse
Compagnies
Architecte(s) André Rousselot
Site officiel www.raphael-hotel.com

Géolocalisation sur la carte : Paris

(Voir situation sur carte : Paris)
Hôtel Raphael

L’hôtel Raphael est un hôtel parisien cinq étoiles situé dans le 16e arrondissement, au 17 avenue Kléber.

Historique[modifier | modifier le code]

L’hôtel Raphael est un hôtel de luxe français, familial et indépendant. Il fut construit en 1925 sous l'impulsion de Léonard Tauber et Constant Baverez, fondateurs de l'hôtel Regina en 1900, sur des plans de l'architecte André Rousselot. Bâti durant les années folles, l'hôtel Raphael présente une décoration Art déco et fut nommé ainsi en hommage au peintre Raphaël et aux arts. L'hôtel devint le refuge parisien des grands acteurs hollywoodiens dès les années 1950 : Ava Gardner, Katharine Hepburn, Charles Bronson, Yul Brynner, Henry Fonda, Clark Gable, Grace Kelly, Burt Lancaster, Steve Mac Queen, Roger Moore, Kirk Douglas, Gary Cooper, Marlon Brando comptaient parmi les habitués de l'établissement qui y appréciaient son luxe et son intimité.

L'hôtel Raphael présente la particularité, tout comme l’hôtel Régina et la Villa Hotel Majestic, d’être géré par la même famille depuis plusieurs générations. Véronique Valcke, descendante de Constant Baverez, dirige actuellement le groupe des trois hôtels.

Caractéristiques[modifier | modifier le code]

Le Raphael est un hôtel 5 étoiles situé dans le 16e arrondissement de Paris au 17 avenue Kléber. Il est à quelques dizaines de mètres de l’avenue des Champs-Élysées et certaines de ses chambres ont vue sur la Tour Eiffel ou l’Arc de Triomphe. Il dispose de 83 chambres réparties sur sept étages. Six salles de conférences sont en outre présentes pour l’organisation de séminaires ou de réceptions.

Restauration[modifier | modifier le code]

L’hôtel Raphael offre une restauration gastronomique, dont le chef est Amandine Chaignot depuis 2012.

  • « Raphael La Terrasse »  : située au septième étage, elle offre une terrasse panoramique où l’on peut déjeuner et dîner en profitant d’une vue sur l’Arc de Triomphe et les toits de Paris.
  • Le Bar Anglais  : une ambiance cosy se dégage du bar grâce à ses lumières tamisées dans une prépondérance de rouge.

Divers[modifier | modifier le code]

  • L’acteur américain Robert De Niro a prénommé son fils Raphael après plusieurs séjours dans cet hôtel dans les années 1970.
  • Le chanteur Serge Gainsbourg séjourna plus d’un an dans l’établissement.
  • C'est du troisième étage de l'hôtel Raphael que l'acteur Julien Rassam s'est défenestré en 2000, devenant tétraplégique[1],[2].

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • La devanture de l'hôtel a servi de lieu de tournage à une scène du film Papy fait de la résistance (1983).
  • L’hôtel immortalise des scènes du film L'Appartement de Gilles Mimouni en 1996.
  • L’hôtel est le cadre du court-métrage Hôtel Chevalier (prologue du long-métrage À bord du Darjeeling Limited), réalisé en 2007 par Wes Anderson.
  • Dans le téléfilm Rommel (Nikolaus Stein von Kamienski, 2012), plusieurs scènes montrent des réunions de complotistes (complot du 20 juillet contre Hitler) se déroulant à l'hôtel Raphael à Paris. Toutefois, si la plaque de l'hôtel est visible, ce n'est pas du tout devant (et dans) cet hôtel que cela a été tourné.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Luc Le Vaillant, « Junior production », Libération, 3 janvier 2009.
  2. Judith Perrignon, « Thomas Langmann, le nouveau nabab », Le Monde, 24 février 2012.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :