Gustav Krupp von Bohlen und Halbach

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Krupp.
Gustav Krupp von Bohlen und Halbach en septembre 1931.

Gustav von Bohlen und Halbach puis Krupp von Bohlen und Halbach ( - ) est un industriel allemand qui a dirigé Krupp AG après avoir demandé l'autorisation à l'Empereur allemand Guillaume II de rajouter le nom de Krupp au sien, afin de pouvoir gérer le patrimoine Krupp à la place de sa femme née Bertha Krupp.

Il fut inscrit sur la liste des criminels de guerre dans le premier procès de Nuremberg pour avoir possédé et exploité une puissance industrielle, source principale des armements allemands. Il apparaît vite que son état physique, démence sénile, ne permet ni son interrogatoire ni de suivre les débats, il ne sera donc pas mis en accusation.

Le procureur américain, comme les procureurs russe et français, propose de lui substituer son fils Alfried (qui avait repris la direction du Konzern en 1942), ce qui est refusé par les juges du tribunal international. Celui-ci sera jugé à part, lors du procès Krupp.

Il donna son prénom « Gustav » (prononcer Gustaf à l'allemande) au canon sur voie ferrée de 800 mm. L'un des deux exemplaires construits, Dora, tira au total 48 projectiles d'un poids de 7100 kilogrammes, qui réussirent à détruire plusieurs forts soviétiques, ainsi qu'un dépôt de munition russe abrité sous 30 mètres de rocher, lors du siège de Sébastopol.

Voir également[modifier | modifier le code]