Guillaume de Valence

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
William de Valence, 1st Earl of Pembroke.jpg

Guillaume de Lusignan, dit de Valence (v. 1225 - † 1296 à Bayonne, enterré dans l'Abbaye de Westminster), seigneur de Valence, Montignac, Bellac, Rançon et Champagnac, puis seigneur de Wexford (Irlande) et comte de Pembroke (Pays de Galles) en 1247.

Il est le fils de Hugues X de Lusignan, comte de la Marche et d'Angoulême, et d'Isabelle d'Angoulême. Il est ainsi le demi-frère d'Henri III d'Angleterre (fils d'Isabelle d'Angoulême avec son premier mari Jean sans Terre.

Armoiries[modifier | modifier le code]

Blasonnement : burelé d'argent et d'azur de dix pièces, à dix merlettes de gueules posées en orle

Blason Guillaume de Valence.svg

Avant de devenir comte de Pembroke, Guillaume de Valence semble avoir porté :
burelé d'argent et d'azur de dix pièces, au lambel de (gueules) de cinq pendants, chaque pendant chargé de trois lionceaux d'(argent) - (les couleurs des meubles ne sont pas connues ; celles qui sont présentées ici ne sont qu'une supposition)[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Comte de Pembroke[modifier | modifier le code]

Après la bataille de Taillebourg en 1242, qui met en difficulté Hugues X de Lusignan, Henri III l'invite en 1247 à le rejoindre en Angleterre avec ses frères Guy et Aymer (qui deviendra évêque de Winchester). Très rapidement, Henri III le fait épouser Jeanne de Montchensy (ou Joan de Munchensy), dernière descendante du premier comte de Pembroke William Marshal (Guillaume le Maréchal), devenant ainsi comte de Pembroke et seigneur de Wexford.

Château de Pembroke

Sous Henri III : la "Seconde guerre des barons"[modifier | modifier le code]

Les faveurs dont l'entoure Henri III attisent l'animosité des barons anglais, en particulier de Simon V de Montfort, comte de Leicester. Il s'opposa de plus aux provisions d'Oxford (prise de contrôle du royaume par les barons). En 1258, assiégé dans le château de Wolvesey, il doit se rendre et retourner en France.
Il retourne en Angleterre en 1261, et prend part à la bataille de Lewes (1264), aux côtés du roi contre les barons menés par Simon V de Montfort. Après la défaite, il se réfugie à Pembroke, d'où il rassemble des forces qui permettront la victoire à la bataille d'Evesham (1265).

Sous Édouard Ier[modifier | modifier le code]

Après la victoire des partisans du roi, il suit le futur Édouard Ier d'Angleterre à la neuvième croisade en 1270. En 1282, sa place de Pembroke sert de base à la conquête du nord du Pays de Galles. Il fait également partie de la suite du roi en 1291 quand celui-ci se rend en Écosse pour régler la question de la succession du trône après la mort d'Alexandre III d'Écosse.

Descendance[modifier | modifier le code]

De son union avec Joan de Munchensy naquirent :

  • Isabelle de Valence (†1305), mariée à John Hastings, premier baron Hastings d'Abergavenny. Leur petit-fils Laurent (Lawrence) Hastings sera comte de Pembroke après Aymar II. (d'autres sources la considèrent fille de Guillaume II de Valence)
  • Jeanne (Joan) de Valence, mariée à John Comyn, sire de Badenoch
  • John de Valence (†1277)
  • Guillaume (William) II de Valence «Le Jeune» (†1282/83), comte de Montignac et Bellac, père d'Aymar II, sire de Montignac puis comte de Pembroke en 1324
  • Aymar Ier de Valence (~1270 †1324) comte de Pembroke et de Wexford, seigneur de Rançon et de Sainte-Gemme, marié à Béatrice/Jeanne de Clermont-Nesle
  • Margaret de Valence
  • Agnès de Valence, dame de Danfalize, mariée à Maurice FitzGerald, baron d'Offaly, puis Hugues de Bailleul, lord de Barnard Castle et de Bywell et en troisièmes noces épouse Jean d’Avesnes, seigneur de Beaumont.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sources[modifier | modifier le code]

  1. Histoire des Lusignan par J.-M. Ouvrard