Gilles Archambault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Archambault (homonymie).

Gilles Archambault

Nom de naissance Gilles Archambault
Naissance 19 septembre 1933
Montréal
Nationalité Canada Canadien
Profession écrivain
Formation

baccalauréat au Collège Sainte-Marie

licence en lettre de l'Université de Montréal

Gilles Archambault (né le 19 septembre 1933) est un romancier québécois né à Montréal, au Québec. En 1955, il obtient son baccalauréat au Collège Sainte-Marie et sa licence en lettre de l'Université de Montréal (1957).

Il a également beaucoup écrit sur le jazz, et a animé l'émission Jazz Soliloque à la radio de Radio Canada pendant de nombreuses années.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • Une suprême discrétion (1963, Boréal Compact 2009)
  • La vie à trois (1965, Boréal Compact 2004)
  • Le tendre matin (1969, Boréal 1994)
  • Parlons de moi (1970, Boréal Compact 1997)
  • La fleur aux dents (1971, Boréal Compact 2002)
  • Enfances lointaines (1972, Boréal 1992), une collection de nouvelles
  • La fuite immobile (1974, Boréal Compact 2000)
  • Le Tricycle et Bud Cole Blues (1974), deux pièces de théâtre
  • Les Pins parasols (1976, Boréal Compact 2003)
  • Stupeurs (1979, Boréal Compact 2007)
  • Le voyageur distrait (1981, Boréal Compact 2006)
  • À voix basse (Boréal 1983)
  • Le Regard oblique (Boréal 1984)
  • L'obsédante obèse et autres agressions - Boréal 1987, Compact 1996 (Prix du Gouverneur général)
  • Chroniques matinales (Boréal 1989)
  • Les choses d'un jour (Boréal 1991)
  • Un après-midi de septembre (Boréal 1993, Compact 1994)
  • Tu ne me dis jamais que je suis belle (Boréal 1994, Compact 1996)
  • Nouvelles chroniques matinales (Boréal 1994)
  • Les Plaisirs de la mélancolie (Boréal 1994)
  • Dernières chroniques matinales (Boréal 1996)
  • Un homme plein d'enfance (Boréal 1996)
  • Les Maladresses du cœur (Boréal 1998)
  • Courir à sa perte (Boréal 2000)
  • Comme une panthère noire (Boréal 2001)
  • De si douce dérives (Boréal 2003)
  • De l'autre côté du pont (Boréal 2004)
  • L'Ombre légère (Boréal 2006)
  • Les Rives prochaines (Boréal 2007)
  • Nous étions jeunes encore (Boréal 2009)
  • Un promeneur en novembre (Boréal 2011)
  • Qui de nous deux? (Boréal 2011)
  • Lorsque le cœur est sombre (Boréal 2013)
  • Sortir de chez soi (Le Noroît, 2013)

Voyez aussi[modifier | modifier le code]

Le fonds d'archives de Gilles Archambault est conservé au centre d'archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Fonds Gilles Archambault (MSS382) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).