Frédéric Soulier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Soulier (homonymie).
Frédéric Soulier
Image illustrative de l'article Frédéric Soulier
Fonctions
Député de la Corrèze
19 juin 200219 juin 2007
Gouvernement Ve République
Législature XIIe
Groupe politique UMP
Maire de Brive-la-Gaillarde
En fonction depuis le 5 avril 2014
Prédécesseur Philippe Nauche
Biographie
Date de naissance 8 décembre 1965 (49 ans)
Lieu de naissance Brive-la-Gaillarde, Corrèze (France)
Nationalité française
Parti politique UMP
Résidence Brive-la-Gaillarde

Frédéric Soulier, né le 8 décembre 1965 à Brive-la-Gaillarde, est un homme politique français, membre de l'UMP.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est élu député le 16 juin 2002, pour la XIIe législature (2002-2007), battant le député PS sortant Philippe Nauche, dans la deuxième circonscription de la Corrèze. Il fait partie du groupe UMP.

Il est élu maire de Brive-la-Gaillarde lors des élections municipales de 2014, battant le maire PS sortant, Philippe Nauche à plus de 58,8%.

Mandats[modifier | modifier le code]

Travaux Parlementaires[modifier | modifier le code]

  • Membre de la Commission des Affaires Economiques,
  • Membre du Conseil National des Transports,
  • Membre de la mission d’information sur la sécurité du transport aérien,
  • Membre de la commission d’enquête sur les causes économiques et financières de la disparition d’Air LIB,
  • Membre de la Commission Supérieure du Service Public des Postes et communications Electroniques,
  • Rapporteur de la loi relative à la modernisation de la diffusion audiovisuelle et à la télévision du futur (TNT),
  • Rapporteur sur l’approche de l’Union européenne en vue du cycle du développement à l’O.M.C.

Parcours dans le secteur privé[modifier | modifier le code]

Frédéric Soulier a occupé les fonctions de conseiller de l’équipe Europe, chargé du développement des projets de concessions «facilities Management» chez SNC Lavalin. Il a rejoint le groupe en 2008, qui compte plus de 2500 personnes en France, comme conseiller du président et membre du management « Executive comitee Europe », et chargé des relations institutionnelles.  L’entreprise est dans les 3 premières places mondiales de l’ingénierie construction-exploitation, et en investissement dans les concessions d’infrastructures, plus de 8 milliards de dollars Canadien de CA, 34.000 personnes, présents dans plus de 100 pays, cotée à la bourse de Toronto.