Ferme des corps

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Une ferme des corps (body farm en anglais) est utilisée pour étudier l’anthropologie légale c’est-à-dire l’étude de la décomposition du corps humain après la mort. Plusieurs disciplines légales tirent profit des études faites à travers une ferme de corps, telles que les forces de l’ordre, les médecins légistes et la police scientifique. Ces recherches aident les investigateurs à développer une meilleure compréhension et de meilleures méthodes pour déterminer l’heure exacte d’un décès. Le Bureau fédéral d’investigation américain (FBI) organise des cours de formation à la ferme des corps de l’université du Tennessee afin de familiariser les agents à des scènes de crime où il leur faut exhumer des corps. Il existe deux complexes de ce genre aux États-Unis (un 3e est en cours d'élaboration).

Complexes aux États-Unis[modifier | modifier le code]

University of Tennessee - Knoxville[modifier | modifier le code]

La première « ferme des corps » à avoir vu le jour est le Complexe d’anthropologie légale de l’université du Tennessee (University of Tennessee Forensic Anthropology Facility) à quelques kilomètres d’Alcoa Hwy à Knoxville, Tennessee, derrière le centre médical de l’université du Tennessee (University of Tennessee Medical Center). Le complexe fut créé en 1981 par le docteur William M. Bass, anthropologue, après qu’il eut réalisé qu’il n’existait aucune installation de ce type permettant d’étudier spécifiquement la décomposition.

Sur un terrain boisé d’une superficie de 12 140 m2, entouré d’une clôture en fil de fer barbelé, des corps, provenant de sources diverses, sont éparpillés. Certains des cadavres n’ont pas été réclamés au bureau du médecin légiste, tandis que plus de 300 personnes ont volontairement fait don de leur corps à la ferme. Les corps sont exposés de plusieurs façons afin de fournir des informations sur la décomposition sous diverses conditions : certains sont laissés en plein air, d’autres enterrés dans des tombes peu profondes ou emmurés dans des tombeaux, certains autres sont même laissés dans des coffres de voiture.

Western Carolina University[modifier | modifier le code]

Un autre complexe aux États-Unis, très similaire au premier, est situé à la Western Carolina University (en) à Cullowhee en Caroline du Nord et fait partie du Western Carolina Human Identification Laboratory. Il a été ouvert en 2006 et fait partie du programme d’anthropologie légale de la WCU sur quelques hectares mis de côté sur un terrain nouvellement acheté. Le complexe permet d’étudier la décomposition dans l’environnement montagneux de l’ouest de la Caroline du Nord et est aussi utilisé pour l’entraînement de chiens de recherche de personnes.

Texas State University[modifier | modifier le code]

Un complexe de recherche en anthropologie légale est en cours d’étude au sein du département d’anthropologie (Texas State University-San Marcos Department of Anthropology). Il était initialement prévu que la ferme soit opérationnelle dès l’automne 2007, elle aurait alors fait partie du Forensic Anthropology Center at Texas State (F.A.C.T.S.). Ce projet est cependant remis en cause depuis mai 2007 face aux objections émises par des riverains et par l’aéroport voisin (préoccupé par le risque posé aux avions par de potentiels vautours)[1].

Projet de ferme en Inde[modifier | modifier le code]

Roma Khan de l’Inde a entamé les premières étapes pour créer une ferme en Inde sur le modèle de celles existant aux États-Unis[réf. nécessaire].

Fictions inspirées[modifier | modifier le code]

La ferme des corps de l’université du Tennessee a inspiré Patricia Cornwell pour son thriller La Séquence des corps (Body Farm). Le docteur William M. Bass a écrit ses mémoires avec Jon Jefferson sous le titre La ferme des corps (Death’s Acre). L’auteur et journaliste Mary Roach visita la ferme du Tennessee et relata son expérience dans un chapitre de son livre sur l’utilisation et la manipulation des cadavres, Macchabées : La vie mystérieuse des cadavres (Stiff: The Curious Lives of Human Cadavers ).

La ferme des corps du Tennessee est aussi apparue dans plusieurs séries télévisées telles que Dead Zone (The Dead Zone, saison 4, épisode 10) et Les Experts (CSI : Crime Scene Investigation, saison 2, épisode 15).

Une installation légale similaire apparaît dans New York, unité spéciale (Law and Order : Special Victims Unit, épisode 45). Bien que située à New York, la « Ferme » duplique en réalité les procédures utilisées par l’institution éponyme. De même, dans l'épisode 17 de la sixième saison de Bones, Temperance Brennan enquête après avoir retrouvé plusieurs corps en provenance d'une ferme du même genre située à la frontière entre les Etats-Unis et le Canada.

À travers la saison six de la série britannique Meurtres en sommeil (Waking the Dead), on voit la pathologiste légale Eve Lockhart étudier des corps de sa ferme à divers états de décomposition, et en expliquer les résultats à ses collègues. Cette ferme des corps est présumée se trouver dans les environs de Londres.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Vultures pick off human body farm, article de la BBC.
  • (en) Mary Roach, Stiff: The Curious Lives of Human Cadavers, W.W. Norton, 2003 (ISBN 978-2702135501).
    Cet ouvrage est aussi disponible en français : Mary Roach (trad. Cécile Deniard), Macchabées : La vie mystérieuse des cadavres, Calmann-Lévy, 2005 (ISBN 978-2702135501).

Liens externes[modifier | modifier le code]