Ferme-Neuve

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ferme-Neuve
Image illustrative de l'article Ferme-Neuve
Administration
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Laurentides
Comté ou équivalent Antoine-Labelle
Statut municipal municipalité
Maire
Mandat
Gilbert Pilote
2013-2017
Constitution
Démographie
Gentilé Fermeneuvien, ienne
Population 2 797 hab. (2014)
Densité 3,5 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 42′ 00″ N 75° 27′ 00″ O / 46.700005, -75.450005 ()46° 42′ 00″ Nord 75° 27′ 00″ Ouest / 46.700005, -75.450005 ()  
Superficie 79 024 ha = 790,24 km2
Divers
Code géographique 24 79097
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte administrative du Québec
City locator 14.svg
Ferme-Neuve

Géolocalisation sur la carte : Québec

Voir la carte topographique du Québec
City locator 14.svg
Ferme-Neuve

Ferme-Neuve est une municipalité du Québec, située dans la MRC d'Antoine-Labelle dans les Laurentides[1].

Ses habitants sont les Fermeneuviens et Fermeneuviennes.

Toponyme[modifier | modifier le code]

« La nouvelle municipalité de Ferme-Neuve a été créée le 24 décembre 1997. Elle est issue du regroupement de la municipalité du village de Ferme-Neuve et de la municipalité de la paroisse de Ferme-Neuve. En 1902, était érigée la municipalité des cantons unis de Würtele-Moreau-et-Gravel. En 1917, la municipalité du village de Ferme-Neuve était créée à la suite de son détachement de la municipalité des cantons unis; cette dernière allait devenir la municipalité de la paroisse de Ferme-Neuve en 1930 »[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant le début du XIXe siècle, le territoire correspondant à la municipalité de Ferme-Neuve est peuplé essentiellement de populations nomades authochtones.

Vers 1825, les premiers bûcherons remontent le cours de la rivière du Lièvre pour couper le bois puis créer les premières fermes agricoles. Très tôt, la James Maclaren's Company Ltd. occupe une place prépondérante dans l'exploitation de la région. En 1850, la compagnie MacLaren, construit la Ferme de La Montagne sur les rives de la Lièvre afin qu'elle serve de poste de ravitaillement pour les bûcherons.

Parallèlement au développement de l'industrie forestière, le clergé québécois sous le leadership du curé Antoine Labelle, lance le vaste projet de colonisation des Pays d'en haut afin de contrer l'exode des canadiens-français vers les manufactures de la Nouvelle-Angleterre.

Entre 1845 et 1875, les oblats missionnaires assure la présence religieuse catholique dans la région. En 1888, le Curé Trinquier de Notre-Dame-du-Laus100 kilomètres en aval sur La Lièvre) convainc un commerçant local, Cyrille Lafontaine, d'acheter la ferme forestière dont la MacLaren ne veut plus. Durant la décennie qui suivra, une paroisse sera érigée (Notre-Dame du Très Saint-Sacrement de Ferme-Neuve) ainsi que la municipalité des Cantons Unis de Wurtèle, Moreau et Gravel.

Démographie[modifier | modifier le code]

Population[3] 
  • 2012 : 2 538 (Variation de la population de 2006 à 2012 : -7,8 %)
  • 2006 : 3 006
  • 1996 : 2 762
    • Paroisse de Ferme-Neuve : 913
    • Village de Ferme-Neuve : 2 178
  • 1991 :
    • Paroisse de Ferme-Neuve : 907
    • Village de Ferme-Neuve : 2 267
Langue maternelle 
  • Français seulement : 99,0 %
  • Anglais seulement : 0,6 %
  • Français et anglais : 0 %
  • Autres langues : 0,4 %

Références[modifier | modifier le code]

  1. Gouvernement du Québec, « Ferme-Neuve », Répertoire des municipalités, sur Ministère des Affaires municipales, des Régions et de l'Occupation du territoire
  2. Toponymie : Ferme-Neuve
  3. Statistique Canada: Recensements de 1996, 2001 et 2006

Lien externe[modifier | modifier le code]

Municipalités limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Lac-Marguerite Lac-Douaire Sainte-Anne-du-Lac Rose des vents
N Mont-Saint-Michel,
Lac-Saint-Paul
O    Ferme-Neuve    E
S
Grand-Remous Mont-Laurier Lac-des-Écorces, Chute-Saint-Philippe