Éric Marty

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Eric Marty)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marty.

Éric Marty, né le 3 janvier 1955 à Paris, est professeur de littérature française contemporaine à l’Université Paris VII - Diderot. Il est l'éditeur des œuvres complètes de Roland Barthes.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études au lycée Condorcet puis à l'université de Paris-VII, Éric Marty est reçu à l'agrégation de lettres modernes en 1979.

En 1980, il enseigne à l'Institut français du Royaume-Uni, à Londres, la littérature française, la linguistique et la philosophie. Il rentre ensuite en France et soutient sa thèse de troisième cycle (en 1985) à la Sorbonne, sous la direction de Robert Mauzi.

En 1988, il intègre le CNRS comme chargé de recherche dans le laboratoire de l'Institut des textes et manuscrits modernes, où il travaille notamment à l'édition du Journal de Gide pour la Bibliothèque de la Pléiade (Gallimard), et autour de la génétique des textes sur le texte poétique (René Char) et les textes théoriques (Roland Barthes).

En 1996, il soutient sa thèse de doctorat d'État sur son édition du Journal de Gide à Paris-IV sous la direction de Michel Raimond, Pierre Brunel étant président du jury.

En 1998, il est élu professeur de littérature contemporaine à l'Université Paris-VII, à l'UFR STD (Sciences des textes et des documents), aujourd'hui LAC (Lettres, arts, cinéma), où il enseigne et où il dirige l'équipe Littérature au présent (EA1819), composante du laboratoire Cérilac.

Depuis 2013, il est membre senior de l'Institut universitaire de France.

Influences[modifier | modifier le code]

Sa rencontre avec Roland Barthes, en 1976, a été décisive pour son orientation intellectuelle ; il la raconte dans la première partie de son Roland Barthes, le métier d'écrire, paru aux éditions du Seuil en 2006.

Orientation des travaux d'Éric Marty[modifier | modifier le code]

Deux voies différentes de travail semblent caractériser sa production écrite :

  • Un voie strictement littéraire tout d'abord, sur un corpus appartenant essentiellement au XXe siècle (Gide, Char, Bernanos, Jean Genet…) ;
  • Une voie le rapprochant de la philosophie contemporaine, dont il propose une lecture textuelle, mettant en évidence dans la modernité les écarts, les décentrements, les équivocités entre la « théorie » et le discours, entre les doctrines et l'écriture, où il tente d'éclairer les positions subjectives et les singularités de chacun au sein de la grande stéréotypie moderne ;
    Voir à titre d'exemple son analyse du cas Louis Althusser, Louis Althusser, un sujet sans procès : Anatomie d'un passé très récent ; voir aussi ses travaux sur Lacan, notamment au travers du colloque Lacan et la littérature, dont les actes ont paru sous ce titre en 2005 ; et voir surtout son travail sur Roland Barthes des Œuvres complètes dont il a été l'éditeur au Seuil, et sur lequel il a écrit de nombreux articles et le livre précédemment cité. À l'occasion du trentième anniversaire de la disparition de Roland Barthes, en 2010, il a publié Roland Barthes, la littérature et le droit à la mort, issu d'une conférence donnée dans le cadre du séminaire d'Antoine Compagnon au Collège de France.

Activité éditoriale[modifier | modifier le code]

Elle est marquée par un engagement dans le conflit israélo-palestinien, en faveur de l'État hébreu, tout d'abord par la parution de Bref séjour à Jérusalem, en 2003, puis en 2007 avec Une querelle avec Alain Badiou, philosophe. Il a également pris position contre la campagne Boycott, désinvestissement et sanctions à l'encontre d'Israël[1].

Éric Marty dirige les collections « Littera » et « Le marteau sans maître » aux éditions Manucius.

Éric Marty est également écrivain, auteur d'un roman, Sacrifice, paru aux éditions du Seuil dans la collection Fiction et Cie, il a aussi écrit des poèmes et des nouvelles publiées dans la revue L'Infini, ainsi que des pièces radiophoniques diffusées sur France-Culture. Il a publié en janvier 2013 aux éditions du Seuil, un roman intitulé Le Cœur de la jeune Chinoise[2]

Publications[modifier | modifier le code]

Livres[modifier | modifier le code]

  • Le Cœur de la jeune Chinoise, Paris, Le Seuil, 2013
  • Pourquoi le XXe siècle a-t-il pris Sade au sérieux ?, Paris, Le Seuil, 2011.
  • Roland Barthes : La littérature et le droit à la mort, Paris, Le Seuil, 2010.
  • L’Engagement extatique : Sur René Char, suivi de : Commentaire du fragment 178 des Feuillets d’Hypnos, Éditions Manucius, coll. « Le Marteau sans maître », 2008.
  • Une querelle avec Alain Badiou, philosophe, Paris, Gallimard, coll. « L’infini », 2007
  • Roland Barthes : Le Métier d'écrire, Le Seuil, 2006
  • Jean Genet : Post-scriptum, Verdier, 2006
  • Lacan et la littérature (collectif), Manucius, 2005
  • Arlequin entre le bien et le mal (création pour France Culture), 2005
  • Bref séjour à Jérusalem, Gallimard, coll. « L’Infini », 2003 (extrait en ligne)
  • Une scène dans la jeunesse de Faust (création pour France Culture), 2002
  • Louis Althusser : Un sujet sans procès, Paris : Gallimard, coll. « L’Infini », 1999
  • André Gide, Qui êtes-vous ?, La Manufacture, 1987 ; réédition : La Renaissance du livre, 1998
  • Sacrifice, Le Seuil, coll. « Fiction et Cie », 1992
  • René Char, Le Seuil, coll. « Les Contemporains », 1990 ; réédition : coll. « Points-poche », 2006.
  • L’Écriture du jour : Le Journal d'André Gide, Paris, Le Seuil, 1985. Grand prix de la critique.

Éditions[modifier | modifier le code]

  • André Gide, Journal 1887-1925, Paris, Gallimard, coll. « Bibliothèque de la Pléiade », 1996.
  • Roland Barthes, Œuvres Complètes, 5 vol., Paris, éditions du Seuil, 2002.
  • Isabelle Rimbaud, Rimbaud mourant, Manucius, 2009.

Articles (choix)[modifier | modifier le code]

  • « Un voyage intime : Sur Renaud Camus », dans Critique, mai 1982.
  • « Roland Barthes : L'Assomption du phénomène », dans Critique, septembre 1982.
  • « L'Apologie de l'influence : La Citation dans le Journal de Gide », dans Revue des sciences humaines, 1984.
  • « René Char : Du texte à l'œuvre », dans Critique, juin–juillet 1985.
  • « René Char, Sade et Saint-Just », dans The French Review, mai 1989.
  • « Castoriadis », dans Esprit, mars–avril 1991.
  • « Les Règles de l'art selon Bourdieu », dans Esprit, juin 1994.
  • « Les Écrits politiques de Heidegger », dans Esprit, mai 1996.
  • « Politiques de l'écrivain », dans La Nouvelle Revue française, février 1997.
  • « Mallarmé : L'Après-coup poétique », dans Romantisme, SEDES 1998.
  • « Les Derniers des intellectuels », dans Esprit, mars–avril 2000.
  • « Francis Ponge et le neutre », dans Francis Ponge : Matière, matériau, matérialisme, La Licorne, 2000.
  • « Envers de la biographie : Hommage à Jean-Benoît Puech », dans Entretiens sur la biographie, Séguier, coll. « Carnets », 2000
  • « À propos de Sensation de Rimbaud », dans Poétique, février 2002.
  • « Arthur Rimbaud défiguré », dans Textuel, n° 42, automne 2002.
  • « Jean Genet dramaturge ou L'Expérience de l'autre », dans Critique, avril 2003.
  • « Agamben et les tâches de l'intellectuel », dans Les Temps modernes, décembre 2003–février 2004.
  • « Surprises de Proust », dans Textuel, n° 45, 2004.
  • « Lacan et Gide ou l'Autre École », dans Lacan et la littérature, édition Manucius, 2005.
  • « Rimbaud et l'adieu à la politique », dans Cahiers de littérature française, Bergamo University Press, 2005.
  • « Alain Badiou : L'Avenir d'une négation », dans Les Temps modernes janvier 2006.
  • « Barthes et le roman » (avec Antoine Compagnon), dans Alain Finkielkraut, Ce que peut la littérature, Stock, 2006.
  • « Proust dans La Chambre claire », dans L'Esprit créateur, Johns Hopkins University Press, 2006.
  • « Roland Barthes et la question du genre : Le Journal », dans Le savoir des genres, La Licorne, 2007.
  • « Emmanuel Levinas avec Shakespeare, Proust et Rimbaud », dans Les Temps modernes, avril–juin 2008.
  • « Foucault contre Foucault ou le Sade au miroir », dans Le Magazine littéraire, n° spécial Sade, novembre–décembre 2008.
  • « Maurice Blanchot, Roland Barthes : « Une ancienne conversation » », dans Les Temps modernes, avril-juin 2009.
  • « Le Balcon : La Question de la transaction théâtrale », dans Jean Genet : Rituels de l'exhibition, Éditions universitaires de Dijon, 2009.
  • « Rimbaud : Nature et poème », dans Rimbaud : Des Poésies à la Saison, éditions classiques Garnier, 2009.
  • « L'Usage des noms : Shoah de Claude Lanzmann », dans Le Débat, n° 162, novembre-décembre 2010.
  • "Saint Paul et les Modernes : universel symbolique, universel mimétique", dans "Cités", n°53, Printemps 2013
  • "Le Pouvoir de dire Je" (Entretien), dans "Esprit", n°396, juillet 2013
  • "La jeune fille noire photographiée nue", dans L'Infini, n°124, automne 2013
  • "Sade et les femmes : la violence et le déni", dans, Sade et les femmes, ailleurs et autrement, Collectif L'Harmattan, 2013
  • 'Formalisme littéraire et philosophie : le grand malentendu", Les Temps Modernes n°676, novembre-décembre 2013
  • "Shoah. Généalogie d'un nom, histoire d'une négation", Cités n° 57, mars 2014
  • "L'échange inégal. À propos de Gullad Shalit", Les Temps Modernes n°677, janvier-mars 2014.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]