Elymnias hypermnestra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Elymnias hypermnestra est un lépidoptère appartenant à la famille des Nymphalidae, à la sous-famille des Satyrinae et au genre Elymnias.

Dénomination[modifier | modifier le code]

Elymnias hypermnestra a été nommé par Linnaeus en 1763.

Synonymes : Papilio hypermnestra Linnaeus, 1763; Papilio protogenia Cramer, [1777]; Papilio lais Cramer, [1777][1].

Noms vernaculaires[modifier | modifier le code]

Il se nomme Common Palmfly en anglais[1].

revers de Elymnias hypermnestra undularis femelle, dans le district de Darjeeling

Sous-espèces[modifier | modifier le code]

  • Elymnias hypermnestra hypermnestra à Ceylan.
  • Elymnias hypermnestra agina Fruhstorfer, 1902
  • Elymnias hypermnestra baliensis Fruhstorfer, 1896 à Bali.
  • Elymnias hypermnestra discrepans Distant, 1882
  • Elymnias hypermnestra fraterna Butler, 1871 à Ceylan.
  • Elymnias hypermnestra hainana Moore, 1878, présent dans le sud de la Chine et à Taïwan.
  • Elymnias hypermnestra meridionalis Fruhstorfer, 1902 dans le sud du Viet-Nam, du Laos et de la Thaïlande.
  • Elymnias hypermnestra nimota Corbet, 1937
  • Elymnias hypermnestra septentrionalis Zhou et Huang, 1994 en Chine.
  • Elymnias hypermnestra tinctoria Moore, [1879] en Thaïlande et Malaisie.
  • Elymnias hypermnestra tonkiniana Fruhstorfer, 1902 Au Viet-Nam, Laos et Cambodge.
  • Elymnias hypermnestra undularis (Drury, [1773]) en Inde et en Birmanie[1].

Description[modifier | modifier le code]

Elymnias hypermnestra présente, avec des ailes antérieures pointues, un dessus de couleur orange bordé de marron, avec une ornementation de taches blanches ou bleutées ou très bleu formant une ligne à l'intérieur de cette bordure marron.

Le revers est marron orangé imitant une feuille.

Il existe des différences assez marquées entre les sous-espèces.

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Chenille[modifier | modifier le code]

L'œuf est vert très pâle, la chenille vert clair tout comme la chrysalide[2].

Biologie[modifier | modifier le code]

Plantes hôtes[modifier | modifier le code]

Les plantes hôtes de sa chenille sont Cocos nucifera, Calamus pseudo-tenuis, Calamus rotang, Calamus thwaitesii, Phoenix lourerii et Licuala chinensis[3].

Écologie et distribution[modifier | modifier le code]

Il réside dans tout le sud-est de l'Asie : Birmanie, sud de l'Inde, du Viet-Nam, du Laos, du Cambodge et de la Thaïlande, Malaisie, sud-est de la Chine, Ceylan et Bali[1].

Biotope[modifier | modifier le code]

Il réside en forêt et dans les plantations de palmiers ( Elaeis guineensis )[4].

Protection[modifier | modifier le code]

Il n'a pas de statut de protection particulier.

Philatélie[modifier | modifier le code]

Ce papillon figure sur plusieurs émissions philatéliques :

  • Laos de 1982 (valeur faciale : 6 k.).
  • Laos de 1993 (valeur faciale : 500 k.).

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d funet
  2. butterfly circle
  3. Kunte, K. 2006. Additions to known larval host plants of Indian butterflies. J. Bombay Nat. Hist. Soc. 103(1):119-120
  4. learn about butterflies Malaisie

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :