Dominique Lapierre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Lapierre.
Firma de Dominique Lapierre.svg

Dominique Lapierre, né le 30 juillet 1931 à Châtelaillon (Charente-Maritime), est un écrivain et philanthrope français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lauréat de la fondation Zellidja, il a étudié au lycée Condorcet.

Journaliste à Paris Match en 1956, il obtient l'autorisation, grâce à l'intervention de Vincent Auriol, de faire un grand reportage en Union soviétique : avec le reporter photographe Jean-Pierre Pedrazzini, accompagnés de leurs épouses et du journaliste soviétique Slava mais sans agents de l'Intourist, ils effectuent un périple de 13 000 km en trois mois au volant de la première voiture occidentale à pénétrer dans l'URSS post-stalinienne, une Simca Marly[1].

En 1956, ils avaient obtenu l’autorisation de faire ce reportage de la frontière avec la Pologne jusqu’au Caucase.

Il est membre du comité de parrainage de la Coordination française pour la Décennie de la culture de paix et de non-violence.

Suite au succès de son roman La Cité de la Joie, vendu à plusieurs millions d'exemplaires et dont la moitié des droits d'auteur sont reversés pour lutter contre la misère en Inde, il a créé sa propre association du même nom. Son livre a reçu le Prix Vérité de la ville de Le Cannet en 1986. Le roman fut adapté au cinéma, sous le même titre. Dominique Lapierre parle couramment le bengalî.

Le 6 mai 2008, le gouvernement indien a décerné à Dominique Lapierre la Médaille Padma Bhushan pour les actions en faveur des plus démunis qu'il mène dans le pays depuis de nombreuses années.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Seul
Avec Larry Collins
Avec Jean-Pierre Pedrazzini
Avec Javier Moro

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dominique Lapierre, Il était une fois l'URSS : le fantastique raid automobile de deux jeunes couples français sur les routes interdites du pays des Soviets, éd. de la Loup, 2006, 233 p.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Le sujet : L'écrivain Dominique Lapierre consacre une bonne partie de ses droits d'auteur au financement d'une flottille de plusieurs bateaux hôpitaux qui vont soigner les plus miséreux dans l'archipel des îles Sundarbans.

Dominique Lapierre, entouré de vingt-sept autres personnalités, exprime ses impressions sur le temps qui passe dans le livre de Catherine Cuzin: "Aventuriers du temps" TheBookEdition.com