Péninsule de Taman

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Taman.
Péninsule de Taman
Carte de la péninsule de Taman vers 1870.
Carte de la péninsule de Taman vers 1870.
Localisation
Pays Drapeau de la Russie Russie
Kraï Krasnodar
Coordonnées 45° 11′ 08″ N 36° 47′ 28″ E / 45.185556, 36.79111145° 11′ 08″ Nord 36° 47′ 28″ Est / 45.185556, 36.791111  
Mers Noire et Azov

Géolocalisation sur la carte : Russie européenne

(Voir situation sur carte : Russie européenne)
Péninsule de Taman

Géolocalisation sur la carte : mer Noire

(Voir situation sur carte : mer Noire)
Péninsule de Taman

La péninsule de Taman est une péninsule russe du kraï de Krasnodar. Avec la péninsule de Kertch, en Crimée, dont elle est séparée par le détroit de Kertch, elle sépare la mer Noire au sud de la mer d'Azov au nord.

Géographie[modifier | modifier le code]

Au cours du XIXe siècle, la population resta éparse. La plus grande ville était alors une ville cosaque appelée Taman qui s'ouvre sur une profonde baie, à laquelle succéda le port de Temriouk à la fin du siècle.

La péninsule abrite des petits volcans de boue et des réserves de gaz naturel et de pétrole.

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans l'Antiquité, les colonies grecques pontiques de Germonassa et Phanagoria étaient situées dans la péninsule, comme plus tard la ville de Tmoutarakan.

La péninsule était occupée par les Méotes et les Sindi. Pendant la période du Haut Empire romain, elle constituait une partie du royaume du Bosphore. Ses habitants comprenaient des Sarmates, des Grecs, des Anatoliens venus du Royaume du Pont et des Juifs. Au IVe siècle, la région fut envahie par les Huns. Elle fut plus tard la capitale de la Grande Bulgarie et tomba aux mains des Khazars au milieu du VIIe siècle. Après la chute du khaganat khazar aux alentours de l'an 969, la péninsule fut une partie de l'État juif khazar sous le règne de David de Taman. Vers la fin des années 980, elle est en grande partie devenue possession des Rus' de Kiev et de la principauté russe de Tumutarakan avant de passer sous le contrôle des Coumans vers 1100. Les Mongols se saisissent de la péninsule en 1239 puis elle devint en 1419 une des possessions de Gênes, avec la Gazarie en Crimée.

Durant la majeure partie du XVe siècle, la péninsule était dirigée directement par la famille de Ghisolfi (en), fondée par le juif génois Siméon de Ghisolfi. Le contrôle de la région par des gouverneurs, commissaires ou princes juifs a ouvert un débat sur une possible survivance du judaïsme khazar dans le sud de la Russie à cette période. En 1483, la péninsule de Taman est prise par le khanat de Crimée puis par l'Empire ottoman en 1783. En 1791, durant la Seconde guerre russo-turque (1787–1792), la péninsule passa sous contrôle russe.

Taman fut occupée par les troupes allemandes en 1942 et fut reprise par l'Armée rouge en 1943. L'histoire du film Croix de fer raconte les conflits dans la conduite d'un régiment de la Wehrmacht lors de la retraite de la péninsule de Taman vers la Crimée.

Source[modifier | modifier le code]